Les minorités jouissent des mêmes droits que la majorité n’a pas d’: Union Ministre Satya Pal Singh

0
32

“La nature des droits qui ont été donnés à des minorités dans la Constitution, ils continuent à se sentir trompé à ce sujet. Ils ont les droits pour exécuter leurs instituts, les institutions religieuses, mais la majorité n’a pas. La loi est égale pour tous”, Satya Pal Singh dit.

Top News

  • Conseils de concepteur pour la cuisine idéale

  • Parenthèse: Comment élever un enfant qui lit

  • Kathua gangrape avocat de la victime: Être appelés anti-Hindou, je peux être violées ou tuées

Union Ministre Satya Pal Singh a déclaré samedi les minorités bénéficient de droits que la majorité n’a pas, et a plaidé pour que la façon dont la Constitution avait été interprété dans les dernières décennies besoin d’un “revoir”.

Notant que tous sont égaux devant la loi, le Ministre d’État de Développement des Ressources Humaines (DRH) a dit, “Dans les dernières deux décennies, la façon dont la Constitution a été interprétée et les lois ont été interprétée, elle nécessite de revoir. Permettez-nous de revenir.”

Il parlait de la “Primauté du droit et le rôle de B R Ambedkar dans l’édification de la nation” à un événement à l’Université de Delhi commémorant le 127e anniversaire de la naissance de l’Dalit icône et l’architecte de la Constitution.

“La nature des droits qui ont été donnés à des minorités dans la Constitution, ils continuent à se sentir trompé à ce sujet. Ils ont les droits pour exécuter leurs instituts, les institutions religieuses, mais la majorité n’a pas. La loi est égale pour tous,” il a dit. Il a été près de 70 ans, depuis l’adoption de la Constitution, mais “nous ne sommes pas en mesure d’internaliser,” dit-il.

“La règle de droit signifie que la loi est égale pour tout le monde. Cependant, une personne de voler Rs 100 et un autre vol de Rs 100 crore obtenir la même punition. Donne-t-il justice à la société? Je dis qu’il ne l’est pas. Par conséquent, il est nécessaire de modifier les lois,” at-il dit, ajoutant que dans le passé récent de la règle de droit n’avait pas été mis en œuvre et il en est résulté beaucoup de discrimination. La loi ne devrait épargner aucun pour assurer l’édification de la nation, at-il ajouté.

“Vous voulez avoir une forte pays démocratique, où tout le monde reçoit de l’éduquer. Nous avons le droit – le Droit à l’Éducation (Loi), mais dans les huit dernières années, sommes-nous capables de les mettre en œuvre? Nous ne sommes pas. Encore des millions ne vont pas à l’école parce que la loi n’a pas de dents,” a déclaré la ministre.

DU Vice-Chancelier Yogesh K Tyagi, ancien VC Upendra Baxi, la Loi Indienne Directeur de l’Institut de Manoj Sinha et Droit Secrétaire Suresh Chandra étaient également présents à l’occasion.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App