Ministère de la défense: “les Rafale affaire question de sécurité nationale, ne peut pas divulguer les détails”

0
25

L’Opposition a soulevé des questions sur l’affaire de 36 Rafale combattants. Le ministère a déclaré trompeuse remarques causé de sérieux dommages.

Le Ministère de la Défense a appelé ce mercredi l’Opposition des frais sur l’affaire de 36 Rafale combattants “infondées” et a déclaré que “de graves dommages (a) provoqué par les déclarations trompeuses” sur une “grave affaire de sécurité nationale”. Le MoD dans une déclaration, a déclaré que “l’affaire garantis par l’ (présent) Gouvernement est de mieux en termes de capacité, prix, équipement, livraison, maintenance, formation, etc….” que celui négocié par le gouvernement de l’UPA de 126 Rafale avion de chasse.

La déclaration du gouvernement vient après que l’Opposition a critiqué le Ministre de la Défense Nirmala Sitharaman réponse à une question dans le Rajya Sabha, lundi, que le coût par avion Rafale être acheté à partir de la France ne pouvait pas être partagé depuis qu’elle a été “informations classifiées” en vertu de l’accord de sécurité entre l’Inde et la France.

Dans la déclaration, le MoD a dit, “À ne pas révéler l’élément-sage les détails du contrat, le Gouvernement est simplement en suivant l’esprit et la lettre de la confidentialité des dispositions d’un accord bilatéral de l’Inde-France Accord de 2008 signé par le Gouvernement précédent.”

Lecture | Veerappa Moily demandes livre blanc sur Rafale traiter

Le MoD de la déclaration visée à l ‘ “Accord entre le Gouvernement de La République de l’Inde et le Gouvernement de La République française relatif à la Protection des Informations Classifiées et de Matériel dans le domaine de la Défense”, signé à New Delhi le 25 janvier 2008.

L’Article 11(3) de l’Accord stipule que: “Pour tout contrat ou contrat de sous-traitance contrat qui comprend des informations classifiées et de matériel, une sécurité de l’annexe est établie. Dans cette annexe, de l’autorité de sécurité compétente de la Partie transmission de l’information ou de la matière, doit préciser ce qui doit être protégé par la Partie destinataire, ainsi que le niveau de classification, sont applicables.”

Conformément à l’Article 18(3) de l’Accord: “le Présent Accord restera en vigueur pour une période de 10 ans. Elle est renouvelée par tacite consentement pour une nouvelle période de cinq ans, à moins que l’une des Parties notifie à l’autre Partie de son intention de ne pas renouveler par écrit six mois avant la fin de sa période de validité.”

Lire aussi | Rahul Gandhi allègue arnaque: PM Modi personnellement obtenu Rafale deal fait

La première période de 10 ans de l’Accord a pris fin le 24 janvier.

En novembre 2016, le MoD dans une réponse écrite à la Lok Sabha, la question a dit que le “coût de chaque avion Rafale est d’environ Rs 670 crore”. Le gouvernement est tenu de fournir des informations complètes à la Commission des Comptes Publics (PAC), le Comité Permanent de la Défense et le Contrôleur et Vérificateur Général (CAG).

Après la signature de l’accord avec la France en septembre 2016, le top MoD les fonctionnaires ont compte tenu de la répartition de l’Euro à 7,9 milliards d’affaire, tel que rapporté par L’Indian Express.

Le coût de base de 36 avions était Euro 3,402 millions de dollars (environ Rs 670 crore par avion), l’armement des coûts Euro 710 millions de dollars, pièces de rechange coût de l’Euro de 1 800 m, le climat et le terrain de compatibilité des ajustements de coûts de 1 700 millions d’Euros et de la performance de base de soutien logistique a été au prix de 353 millions d’Euros.

Le MoD instruction a déclaré que l’achat de 36 Rafale avion de, de France “pour répondre à la nécessité urgente de l’armée de l’air”.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App