Ex-J-K Ministre en Chef Omar Abdullah défis de l’entretien de la procédure: Delhi cour des réserves de l’ordre

0
12

L’ancien Ministre en Chef de l’état de Jammu-et-Cachemire, Omar Abdullah parler avec Indian Express équipe dans le kasauli. (Express photo par Jasbir Malhi/Fichier)

Nouvelles Connexes

  • Omar Abdullah défis de l’entretien de la procédure: la Haute Cour de Delhi cherche femme répondre

  • L’état de Jammu-et-Cachemire interlocuteur Dineshwar Sharma rencontre Omar Abdullah, Congrès, CPM dirigeants: l’Espoir de solution

  • Omar Abdullah souligne: J-K adhéré, pas fusionné

La Haute Cour de Delhi aujourd’hui réservé sa commande sur l’ancien état de Jammu-et-Cachemire, Ministre en Chef Omar Abdullah, le moyen de contester le maintien de procédures impliquant son ex-femme dans un tribunal de la famille ici.

La Justice Sangita Dhingra Sehgal a dit qu’elle allait passer un ordre sur Abdullah, le moyen de qui a affirmé que la pétition ému par son ex-femme, Payal Abdullah, et leurs deux fils d’obtenir une pension alimentaire de lui, n’a pas été facile à gérer.

Payal conseil du farouchement opposés à Omar moyen et a déclaré que la Conférence Nationale de leader de la femme a été déserté depuis plus d’un an et de gauche à supplier pour payer les frais de leurs deux fils.

Au cours de l’audience, Omar avocat a fait valoir devant la cour qu’Payal avait sa propre entreprise, et une maison dans la capitale nationale et, par conséquent, elle doit d’abord établir qu’elle ne peut assurer elle-même le droit pour le soulagement.

L’avocat a également fait valoir que leurs deux fils étaient des adultes maintenant, et par conséquent, ils ne peuvent obtenir de l’entretien.

Dans son plaidoyer, Omar a cherché des orientations de la cour de la famille ici pour d’abord décider de la maintenabilité de Payal, le moyen de avant de décider sur la question de l’entretien intermédiaire.

Il a également contesté la cour de la famille du 9 septembre 2016 ordre de la délivrance de l’assignation à lui dans le maintien de cas.

La prochaine date d’audience devant le tribunal de la famille est le 9 décembre, les avocats ont dit à la haute cour.

Le 30 août de l’année dernière, un tribunal de première instance avait rejeté Omar, le moyen de demander le divorce de Payal, en disant qu’il avait pas réussi à prouver l’échec irrémédiable du mariage.

Son appel devant la haute cour contre le tribunal de première instance de décision est toujours en attente.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App