Une femme de Tripura arrêtée pour trafic transfrontalier de Bangladais et de Rohingyas

0
7

Une équipe conjointe des forces de sécurité a arrêté mardi une femme qui serait impliquée dans un trafic transfrontalier de ressortissants bangladais et de Rohingyas, à Matinagar, dans le district de Sepahijala, le long de la frontière internationale indo-bangla.

S'adressant aux journalistes. , l'officier de la police ferroviaire gouvernementale en charge de la gare d'Agartala, Tapas Das, a déclaré : « Une affaire a été enregistrée au poste de police du GRP le 30 mars concernant l'arrestation de 30 ressortissants bangladais. Plusieurs personnes ont été placées en garde à vue pour enquête. Sur la base des données des téléphones portables saisis auprès des personnes arrêtées et des ressortissants bangladais, nous avons découvert qu'un certain Parul Akhter de Matinagar était fortement impliqué dans ces affaires. »

« Elle était en fuite. Nous avons appris de nos sources qu'elle était rentrée chez elle hier soir. GRP, la police de Tripura du poste d'Amtali et la Force de sécurité des frontières (BSF) ont tendu une embuscade près de sa maison et l'ont arrêtée après le lever du soleil, conformément à la loi », a-t-il déclaré. Das a ajouté.

Publicité

“Elle aidait les citoyens bangladais et les Rohingyas à traverser la frontière internationale et les hébergeait même. Sa résidence est située juste à côté de la barrière frontalière,” dit-il.

Lire aussi | 3 Bangladaises et des rabatteurs indiens arrêtés à Tripura avant de monter dans le train pour Calcutta

La femme est interrogée pour savoir si quelqu'un d'autre est impliqué dans les opérations. « Si nous constatons que quelqu'un d'autre est impliqué, nous engagerons également les poursuites judiciaires appropriées à son encontre. Nous identifions ceux qui tentent d'utiliser la gare d'Agartala pour le trafic d'êtres humains et les arrêtons un par un », a-t-il déclaré. a déclaré le responsable du GRP.

Le 23 mars, sept ressortissants bangladais qui entrés illégalement sur le territoire indien ont été arrêtés à la gare d'Agartala à Badharghat alors qu'ils s'apprêtaient à monter à bord d'un train pour Chennai. Trois Rohingyas ont également été arrêtés en mars à la gare alors qu'ils tentaient de monter à bord d'un train pour Hyderabad, en plus de plusieurs ressortissants bangladais et Rohingyas arrêtés au cours des derniers mois.

© The Indian Express Pvt Ltd