“Le monde perçoit l'Inde comme un partenaire de développement crédible et efficace”, déclare Jaishankar à propos des 9 ans du gouvernement Modi

0
49

Le ministre des Affaires extérieures, S Jaishankar, a déclaré jeudi que l'Inde est désormais de plus en plus perçue par le monde, et en particulier par le « pays du Sud », comme un pays « crédible » ; et “efficace” partenaire de développement.

S'adressant à une conférence de presse pour marquer les neuf ans du gouvernement dirigé par Narendra Modi, Jaishankar a déclaré : “Le monde, en particulier le Sud, perçoit l'Inde comme un partenaire de développement”. ; en tant que partenaire de développement crédible et efficace avec livraison sur le terrain.”

Avant les élections de 2024 à Lok Sabha, Jaishankar a été nommé à la tête de la campagne d'un mois du BJP visant à faire connaître les réalisations du Centre dirigé par le Premier ministre Modi dans quatre des sept circonscriptions parlementaires de la capitale nationale. Ceux-ci incluent New Delhi, Sud, Nord-Ouest et Ouest.

S'exprimant lors de la conférence de presse de jeudi, Jaishankar a ajouté : “Une grande partie du monde nous considère comme un partenaire de développement, pas seulement comme un partenaire de développement, mais comme un partenaire de développement à la hauteur de ce que le Premier ministre a énoncé”. Aujourd'hui, la deuxième image de l'Inde est celle d'un collaborateur économique.

Lire aussi

L'arbitre international parle : 'J'ai vu Brij Bhushan debout à côté d'elle, s…

Le CBI enregistre 6 FIR et forme le SIT pour enquêter sur la violence à Manipur

Le cyclone Biparjoy va s'intensifier dans les prochaines 36 heures : IMD

Tragédie du train d'Odisha : une vidéo capture les derniers instants avant l'expédition de Coromandel…

Jaishankar a également abordé la controverse entourant la récente célébration à Brampton au Canada à l'occasion de l'ancien premier ministre Indira Gandhi&# 8217; anniversaire de la mort. « Je pense qu'il y a un problème plus important en jeu » Franchement, nous sommes incapables de comprendre, en dehors des exigences de la politique des banques de vote, pourquoi quelqu'un ferait cela. Je pense qu'il y a un problème sous-jacent plus vaste à propos de la espace qui est donné aux séparatistes, aux extrémistes, aux personnes qui prônent la violence. Je pense que ce n'est pas bon pour les relations, pas bon pour le Canada,” dit l'EAM.