Shakeel Ahmad Khan, le nouveau chef du Bihar CLP, face à Seemanchal de Cong pour échec et mat Owaisi

0
52

Shakeel Ahmad Khan, 58 ans, ancien député de Kadwa (Katihar) et ancien président de l'Union des étudiants de la JNU (JNUSU), est devenu le chef du Bihar Congress Legislature Party (CLP), remplaçant le député de Bhagalpur Ajit Sharma à ce poste.

La dernière fois qu'un dirigeant musulman a été nommé à la tête du CLP, c'était en 2000, lorsque Furkaan Ansari a été choisi par la direction du Congrès pour ce poste.

La nomination de Khan à la tête du CLP est considérée comme cruciale pour le positionnement du grand vieux parti dans la région de Seemanchal de l'État, dominée par les musulmans.

Khan a été actif dans la région de Seemanchal, qui comprend Katihar, Purnia, Araria et Districts de Kishanganj — pendant deux décennies et demie.

Il a été élu président de la JNUSU en 1992, alors qu'il était membre de la Fédération des étudiants de l'Inde (SFI), affiliée au CPI (M). Il a rejoint le Congrès en 1999. Il a représenté le segment de l'Assemblée de Kadwa dans le district de Katihar à deux reprises depuis 2015. Cependant, jusqu'à présent, il n'occupait aucun poste clé au sein du Congrès de l'État.

Des sources du parti ont déclaré L'Indian Express que Khan a émergé comme le choix CLP du Congrès en raison de deux facteurs : son influence à Seemanchal et la tentative du parti de trouver un équilibre avec les différents groupes de caste au sein de l'unité du Bihar.

“Avec tant d'enjeux dans la politique de Seemanchal, le Congrès voulait investir dans un leader comme Khan. L'AIMIM (All India Majlis-e-ittehadul Musalameen) fait lentement sentir sa présence dans la région et le parti cherchait un visage fort qui puisse neutraliser le facteur (chef de l'AIMIM) Asaduddin Owaisi. Le parti a une bonne emprise à Kishanganj, mais nous espérons que la présence de Khan renforcera notre unité à Seemanchal. Nous espérons qu'il deviendra un visage musulman pan-Bihar », a déclaré un haut responsable du Congrès.

Publicité

Avec le député de Rajya Sabha Akhilesh Prasad Singh (un chef de caste supérieure Bhumihar) devenu président du Comité du Congrès du Bihar Pradesh (BPCC) l'année dernière, il y avait déjà des rumeurs selon lesquelles Sharma, un autre chef de Bhumihar, pourrait ne pas conserver longtemps son poste au CLP.

Décrivant ses priorités après être devenu chef du CLP, Khan a déclaré aux journalistes samedi : “J'essaierais de faire entendre la voix de Seemanchal et de tout l'État à l'intérieur et à l'extérieur de l'Assemblée sur des questions d'intérêt public”.

A lire égalementAlors que le BJP proteste, Siddaramaiah dit qu'il discutera d'un relookage de l'interdiction totale de co… 450 250″ />

Mieux vaut le plus tôt que tard : Sense in Govt pour désamorcer l'impasse des lutteurs

Alors que la route du BJP vers le Tamil Nadu s'arrête à Adheenam, de nombreux rayons dans la roue

La sensibilisation du BJP au Mali avant que le Rajasthan vote les boomerangs comme absents Gehlot h…

Alors que Shakeel Ahmad et Choudhary Mehboob Ali Qaisar ont été les chefs du BPCC dans le passé, très peu de dirigeants de la communauté minoritaire ont été le chef du CLP jusqu'à présent. Avant Ansari, le dernier membre de la communauté à avoir occupé le poste de CLP était Abdul Gafoor, qui était également devenu le CM de l'État entre juillet 1973 et avril 1975).

© The Indian Express (P) Ltd