Les mouvements de partage de siège MVA pour la bataille de 2024 sont sur la bonne voie malgré les contretemps

0
66

Malgré les querelles et les manifestations publiques régulières de désaccords entre les trois constituants de la coalition Maha Vikas Aghadi (MVA) – le Parti du Congrès nationaliste (NCP), le Shiv Sena-Uddhav Balasaheb Thackeray (UBT) et le Congrès – sur le siège -Partageant dans le Maharashtra pour les élections générales de 2024, l'alliance de l'opposition devrait se rendre aux urnes comme une seule entité, selon des sources.

Alors que les chefs de parti continuent de soutenir que les pourparlers n'ont pas encore commencé, un consensus préliminaire entre eux sur 44 des 48 sièges de Lok Sabha au total semble émerger. Des sources de MVA ont déclaré que les partis avaient eu des discussions initiales sur ces 44 sièges. “Congrès le 17, Shiv Sena (UBT) le 15 et NCP le 12. C'est une discussion très primaire et rien n'a encore été finalisé”, a déclaré un chef de l'opposition. Des discussions sur les quatre autres sièges auront lieu dans les prochains jours.

L'indication d'une percée rapide est cruciale, car elle jettera les bases de nouvelles discussions et réaffirmera que la MVA combattra les sondages de Lok Sabha en tant qu'unité. Les dirigeants des trois partis ont admis que le partage des sièges aux élections de 2024 entraînerait un remaniement dans certaines circonscriptions. Sur la base des discussions initiales, chaque partie évaluera plus en détail ses propres forces et réexaminera la stratégie.

Chacune des trois parties a terminé son évaluation au sol de l'état. Lors d'une réunion à la résidence du chef du NCP Sharad Pawar la semaine dernière, des scénarios pour les élections générales dans le Maharashtra auraient été discutés siège par siège. Les dirigeants auraient accepté la nécessité d'une approche “pratique” dans les pourparlers sur le partage des sièges, ce qui signifie que le parti ayant le plus de chances de vaincre le BJP dans une circonscription particulière obtiendra la préférence, quels que soient les résultats des élections précédentes.

Le député de Shiv Sena (UBT) Rajya Sabha, Sanjay Raut, a récemment déclaré qu'il n'était pas question qu'un autre parti se dispute les 18 sièges de Lok Sabha que son parti indivis avait remportés en 2019. Cette déclaration est intervenue dans le contexte du président du NCP dirigeant les dirigeants de son parti d'entreprendre une analyse détaillée de la situation politique actuelle dans chaque circonscription, sur la base de laquelle le PCN négocierait des sièges avec ses partenaires MVA. Lors des sondages de Lok Sabha en 2019, dans le cadre de l'accord de partage des sièges de l'UPA, le NCP s'est vu attribuer 22 sièges, dont le parti de Pawar en avait contesté 19, laissant les trois autres à ses petits alliés. Le NCP a fini par remporter quatre sièges.

Lors de cette élection, le NCP était en concurrence directe avec le Shiv Sena indivis sur 12 sièges. Parmi ces sièges, les députés Sena Lok Sabha de Buldhana, Nashik, Kalyan, Maval et Kolhapur ont rejoint la faction Sena dirigée par l'actuel ministre en chef Eknath Shinde et font partie de la NDA dirigée par le BJP.

À Thane, Parbhani et Osmanabad (aujourd'hui Dharashiv), où le NCP était arrivé deuxième, les sièges iront à Shiv Sena (UBT) car les députés des trois circonscriptions sont restés avec Thackeray.

Publicité

Le NCP avait laissé le siège de Hatkanangle à Raju Shetti du Swabhimani Paksha, car il était le député en exercice. Mais Shetti a perdu contre Dhairyasheel Mane du Sena, qui a maintenant rejoint le Shinde Sena. Le NCP avait également soutenu l'indépendant Navneet Rana à Amravati, qui, après avoir vaincu Anand Adsul du Sena, a apporté son soutien au BJP.

Le NCP est arrivé deuxième sur sept sièges remportés par le BJP — Jalgaon , Bhandara-Gondiya, Dindori, Mumbai Nord-Est, Ahmadnagar, Beed et Madha. Il a remporté les sièges Raigad, Shirur, Baramati et Satara.

Le chef du NCP, Ajit Pawar, a déclaré mardi que les discussions sur les sièges autres que les 25 remportés par les alliés du MVA en 2019 n'avaient pas encore eu lieu. Le Congrès, qui n'a remporté qu'un seul siège en 2019, a soutenu que la possibilité de gagner devrait être le seul critère dans les pourparlers sur le partage des sièges pour 2024. Le parti a demandé à ses dirigeants de district de tout l'État de venir à Mumbai le 2 juin. 3 pour déposer des rapports de terrain. Il a également entrepris des enquêtes pour évaluer la situation.

Publicité

Le partage des sièges est l'un des plus grands défis auxquels est confrontée la MVA lors de la préparation des élections de 2024, car c'est la première fois que les trois partis se réunissent pour mener une grande bataille électorale. Ils doivent également relever le défi d'accueillir des alliés plus petits, tels que le Vanchit Bahujan Aghadi (VBA) dirigé par Prakash Ambedkar et le Swabhimani Paksha dirigé par Raju Shetti.

Une fois qu'un consensus sur le partage des sièges est atteint , les partenaires MVA devraient se concentrer sur la garantie que les rébellions ne nuisent pas à leurs perspectives de sondage. Le MVA devra également choisir un leader entre Sharad Pawar et Uddhav Thackeray.

Lire aussi

Grondement d'un dangal : les lutteurs se préparent pour le jour de l'inauguration du Parlement pro …

Boost pour Gouvernement : BSP, TDP, JD(S) s'opposent au boycott du bâtiment du Parlement dans un…

Arvind Kejriwal frappe à nouveau à la porte du Congrès, mais dégel dans la rivalité unli…

Agrandissement du cabinet du Karnataka : 22 à 24 ministres devraient être intronisés demain,…

Parmi les alliés, plusieurs dirigeants du NCP font l'objet d'enquêtes par la Direction de l'application de la loi (ED), avec des spéculations répandues le mois dernier selon lesquelles Ajit Pawar était sur le point de s'associer au BJP. Le Congrès est également en proie à des luttes intestines et au mécontentement contre ses dirigeants actuels.