La militante Teesta Setalvad, ex-DGP Sreekumar placée en garde à vue

0
45

R B Sreekumar et Teesta Setalvad ont été arrêtés. (Photo d'archive/PTI)

L'activiste Teesta Setalvad et l'ancien DGP RB Sreekumar ont été placés en garde à vue par le tribunal d'instance de MV Chauhan à l'issue de leur garde à vue samedi.

La Branche de détection du crime d'Ahmedabad (DCB) les avait arrêtés le mois dernier juste un jour après que la Cour suprême ait confirmé le signalement net du SIT au ministre en chef de l'époque, Narendra Modi, lors des émeutes de 2002 au Gujarat.

Leur garde à vue se poursuivra jusqu'à ce qu'ils soient libérés sous caution. Aucune demande de libération sous caution n'a été déplacée à ce jour.

Alors que tous deux ont informé le magistrat qu'il n'y avait pas de mauvais traitements, Teesta, par l'intermédiaire de son avocat SM Vatsa, a déposé une demande de protection en prison. Elle a cité le motif qu'au cours de son travail à travers l'ONG (CJP), beaucoup ont été condamnés, plusieurs d'entre eux logés à la prison centrale de Sabarmati où elle sera logée pendant sa garde à vue, et ainsi elle appréhende un préjudice auquel elle pourrait avoir à faire face si la protection n'est pas accordée.

Le meilleur d'Express Premium

< img src="https://images.indianexpress.com/2022/07/brooks-mahabharata.jpg?resize=450,250" />Premium

'Peter Brook a essayé de nous détruire, de nous recréer. Je n'étais pas prêt à être détruit…

Premium

Au Gujarat, la crise du Covid réunit des couples séparés pour une seconde chance

Premium

De nombreux scénarios, résultat similaire : l'usine de Tuticorin peut ne pas redémarrer, disons exp…

Premium

Anil Sahasrabudhe à Idea Exchange : ‘L'économie ne peut pas fonctionner uniquement sur …Plus d'histoires premium >>

Le procureur Mitesh Amin et Amit Patel se sont opposés à la demande en affirmant qu'elle n'était « pas une prisonnière extraordinaire ». Le tribunal de première instance a réservé une ordonnance sur la demande, susceptible d'être prononcée dans l'heure.

Setalvad et Sreekumar ont été détenus pour association de malfaiteurs, faux et autres sections de l'IPC sur la base d'un FIR déposé en le DCB par l'inspecteur Darshansinh Barad, qui cite abondamment l'ordonnance du tribunal. L'ancien officier de l'IPS Sanjiv Bhatt, qui a également fait face à des restrictions dans l'ordonnance de la Cour suprême, est également nommé dans le FIR de neuf pages, déposé au nom de l'État du Gujarat. Bhatt est déjà en prison dans le cadre d'une autre affaire.

VENTE DU 4 JUILLET ! Uniquement pour nos lecteurs internationaux, prix mensuel à partir de seulement 2,50 $ OBTENEZ ICI