Pour récupérer le paiement des cotisations de TPS, acquiescez à la taxe d'indemnisation jusqu'en mars 2026

0
56

La ministre des Finances de l'Union, Nirmala Sitharaman

Avant la réunion du Conseil de la taxe sur les produits et services (TPS) les 28 et 29 juin, le ministère des Finances a notifié l'extension du prélèvement et la perception d'une compensation cession sous le régime indirect jusqu'en mars 2026.

Cette prolongation de la taxe de cession est conforme à une approbation antérieure accordée par le Conseil de la GST l'année dernière pour le remboursement des prêts destinés à indemniser les États pour la période de cinq ans depuis le déploiement de juillet 2017 et ne concerne aucune extension de la compensation aux États au-delà de juin 2022. .

Le ministère des Finances a notifié les règles de la taxe sur les produits et services (période de prélèvement et de perception de la taxe), 2022, selon lesquelles la période de « prélèvement et de perception de la taxe en vertu de la sous-section (1) de l'article 8 de la loi de 2017 sur la taxe sur les produits et services (indemnisation des États) est valable jusqu'au 31 mars 2026 ».

Lire aussi | Les factures de transport électronique obligatoires pour l'or doivent figurer sur la table du Conseil de la TPS

Le Conseil du GST avait en septembre 2021 décidé de maintenir la taxe d'indemnisation uniquement pour le remboursement des sommes empruntées au-delà de juin 2022. «Cette (indemnisation des États) se termine par cinq ans. La (période) de cinq ans se termine en juillet 2022. Au-delà de juillet 2022, la contribution que nous collectons, comme convenu lors de la 43e réunion du Conseil, était destinée à rembourser le prêt. Cela commence en juillet 2022 et se poursuit jusqu'en mars 2026 – uniquement et uniquement pour le paiement du prêt accordé aux États depuis l'année dernière », avait déclaré le ministre des Finances Nirmala Sitharaman lors d'un briefing aux médias après la 45e réunion du Conseil GST en septembre dernier.

Best of Express Premium

Premium

ExplainSpeaking : L'économie des avortements

Premium

GST Council pour vérifier le plan de vérification des -contribuables à risque

Premium

Rendre le sanskrit obligatoire à partir de la classe 1, RSS dit au gouvernement du Gujarat

Premium

Ashutosh Varshney écrit : Recul en AmériquePlus d'histoires Premium >>

En vertu de la TPS, conformément à la loi de 2017 sur la taxe sur les produits et services (indemnisation des États), les États se sont vu garantir une indemnisation au taux composé de 14 % à partir de l'année de référence 2015-2016 pour les pertes résultant de la mise en œuvre du régime fiscal pendant cinq ans. années depuis son déploiement. Le régime d'indemnisation prendra fin ce mois-ci. “C'est juste pour permettre le remboursement du prêt et des indemnités en attente relatives à la période de cinq ans. Cette prolongation consiste à payer l'indemnisation restante relative à cette période de cinq ans, qui comprend le prêt », a déclaré un haut responsable du ministère des Finances.

Les États ont exigé une extension du régime d'indemnisation au titre de la TPS et devraient pour augmenter à nouveau la demande lors de la prochaine réunion.

Lisez également | Problèmes de « sécurité » susceptibles d'être à l'origine du nouveau lieu de réunion du Conseil de la TPS solde négatif de Rs 59 801 crore. Selon les données sur la croissance des revenus rassemblées pour la réunion du Conseil, le déficit moyen pour toute l'Inde entre les revenus protégés et les revenus bruts de la TPS de l'État (SGST) après règlement était de 27,2 % en 2021-22 contre 37,9 % en 2020-21. .

En 2021-22, seuls cinq des 31 États/UT – Arunachal Pradesh, Manipur, Mizoram, Nagaland, Sikkim – ont enregistré une croissance des revenus supérieure au taux de revenu protégé des États sous GST. Pondichéry, le Pendjab, l'Uttarakhand, l'Himachal Pradesh et le Chhattisgarh ont enregistré l'écart de revenus le plus élevé entre les revenus protégés et les revenus bruts de la TPS de l'État après règlement au cours de l'exercice 22.

En mai, le Centre avait autorisé la totalité de la compensation de TPS payable jusqu'à ce jour en libérant Rs 86 912 crore aux États. Sur ce montant, Rs 25 000 crore ont été débloqués du fonds de compensation de la TPS et le solde de Rs 61 912 crore a été débloqué par le Centre à partir de ses propres ressources en attendant la perception de cess.

🚨 Offre à durée limitée | Express Premium avec ad-lite pour seulement Rs 2/jour 👉🏽 Cliquez ici pour vous abonner 🚨

Les revenus protégés des États ont augmenté à un rythme plus lent que la croissance composée garantie de 14 % ces dernières années et le Covid-19 a encore creusé l'écart entre les revenus protégés et les recettes réelles, y compris la réduction de la perception de la taxe. Afin de combler le manque de ressources des États en raison de la courte libération de l'indemnisation, le Centre a emprunté et débloqué Rs 1,1 lakh crore au cours de l'exercice 21 et Rs 1,59 lakh crore au cours de l'exercice 22 sous forme de prêts adossés pour combler une partie du déficit de collecte de cess.

Sur la compensation totale publiée en mai, Rs 17 973 crore était pour les cotisations d'avril et mai, Rs 21 322 crore pour les cotisations de février à mars et Rs 47 617 crore était le solde de la compensation payable jusqu'en janvier 2022 Le Centre a remboursé 7 500 crores de roupies à titre de frais d'intérêts pour l'emprunt en 2021-22 et environ 14 000 crores de roupies devraient être payés cet exercice. À partir du prochain exercice financier, le remboursement du montant principal devrait commencer et il se poursuivra jusqu'en mars 2026.

Abonnement express Ne vous heurtez pas au mur, abonnez-vous pour la meilleure couverture hors de l'Inde à partir de seulement 5 $ par mois Abonnez-vous maintenant