Schéma Agnipath : les chefs de service rencontrent le PM ; Notification de l'IAF pour le recrutement

0
70

Officiers des trois services lors d'une conférence de presse à New Delhi mardi. (Photo expresse de Renuka Puri)

AU CŒUR DES protestations en cours contre le programme de recrutement à court terme Agnipath pour les forces armées, les chefs des trois services ont rencontré mardi le Premier ministre Narendra Modi.

Tous les trois services devraient commencer le processus de recrutement cette semaine. Alors que l'armée a publié lundi une notification pour l'enregistrement en ligne obligatoire de tous les candidats à un emploi Agnipath, l'IAF l'a fait aujourd'hui. La Marine est prête à émettre sa notification dans un jour ou deux.

Cherchant à dissiper les doutes sur le programme, les officiers supérieurs des trois services ont tenu mardi une conférence de presse pour la deuxième fois en trois jours. "Agnipath équilibre trois choses : un profil jeune des forces armées, des personnes techniquement avisées et adaptables rejoindront les forces, et cela rendra l’individu prêt pour l’avenir"," a déclaré le lieutenant-général Anil Puri, secrétaire supplémentaire du département des affaires militaires.

Lire | 'Pas de retour en arrière d'Agnipath, les aspirants devront promettre qu'ils n'ont pas participé à l'incendie criminel, au vandalisme'

Puri a déclaré que plusieurs délibérations avaient eu lieu avant l'annonce du programme. Il y a eu environ 150 réunions, totalisant jusqu'à 500 heures de discussions, entre les services, a-t-il déclaré. De même, a-t-il dit, il y a eu 60 réunions au sein du ministère de la Défense, au cours desquelles la politique a été discutée pendant environ 150 heures. Et il y a eu 44 réunions, totalisant environ 100 heures, avec d'autres branches du gouvernement, a-t-il déclaré.

Best of Express Premium

Premium

Explication : comment la propagande khalistanaise a coûté à une chaîne sa licence au Royaume-Uni

Premium

Proche de Devendra Fadnavis, Eknath Shinde était sur les radars du BJP avant 2019 As…

Premium

MVA crise | Derrière la fuite de Surat à Guwahati : peur du retour des rebelles vers…

Premium

Mohammed Saqib écrit : Le sommet des BRICS doit se concentrer sur la rupture du conflit occidental…Plus d'histoires premium >>

“Toutes les parties prenantes ont été impliquées” et le moment du lancement a été choisi pour s'assurer qu'il pourrait être mis en œuvre sans aucun ” bouleversement majeur “, a-t-il déclaré. “Si cela ne tenait qu'à nous, nous l'aurions fait en 1990,” il a dit. “Les deux dernières années, nous avons eu une opportunité, nous avons arrêté le processus de recrutement,” ajouta-t-il.

Lire |Agnipath un pilote, peaufine si nécessaire après 4-5 ans : le vice-chef de l'armée

Depuis 1989, plusieurs comités ont été mis en place pour les réformes de la défense, notamment le Comité Arun Singh-Task Force on Management of Defence (1989), le Kargil Review Committee (2000), le Group of Ministers-Reforming the National Security System (2001), le Sixth Pay Commission (2006) et Shekatkar Committee of Experts (2016), a-t-il déclaré. La nouvelle politique de recrutement fait partie d'une série de réformes importantes dans les services, sur la base des rapports de ces comités, a-t-il déclaré.

Puri a déclaré que l'intention était de créer une armée plus jeune et qu'il ne s'agissait pas de «rajuster»; ou “réduction d'échelle”. Il a déclaré que cela devrait être considéré comme la dernière étape après les réformes de la défense supérieure, y compris la création de l'état-major de la défense intégrée (IDS); l'intégration entre les services ; création de forces plus légères et cohésives ; entrée latérale dans d'autres organisations; et la création du poste de chef d'état-major des armées. Puri a réitéré que tous les candidats à Agnipath devraient s'engager à ne faire partie d'aucune violence. “Il n'y a pas de place pour les incendies criminels et la violence dans les forces armées,” a-t-il déclaré.

Le lieutenant général C Bansi Ponappa, adjudant général, a déclaré que l'armée essaiera d'élargir son recrutement et d'obtenir plus d'aspirants provenant d'endroits qui n'étaient pas des zones de chalandise auparavant.

Depuis l'annonce du programme la semaine dernière, le général en chef de l'armée Manoj Pande, l'amiral en chef de la marine R Hari Kumar et le maréchal en chef de l'air de l'armée de l'air VR Chaudhari ont tenu deux réunions avec le ministre de la Défense Rajnath Singh.

Dans le cadre du nouveau politique, 46 000 Agniveers seront recrutés pour les trois services cette année, et entre 50 000 et 60 000 par an par la suite. Les Agniveers quitteront leurs services respectifs après une période de quatre ans. Parmi eux, 25 % seront recrutés à nouveau pour une période de 15 ans, et ils bénéficieront d'une pension et de prestations de soins de santé à vie.

Abonnement express Découvrez nos tarifs spéciaux pour les lecteurs internationaux lorsque le l'offre dure Abonnez-vous maintenant