Affaire National Herald: Rahul interrogé pour le 3e jour, pour comparaître devant ED vendredi

0
42

Le leader du Congrès Rahul Gandhi arrive au bureau de la Direction de l'application de la loi (ED) après la pause déjeuner pour un interrogatoire dans l'affaire du National Herald, à New Delhi. (PTI)

Après avoir interrogé Rahul Gandhi pendant trois jours consécutifs dans le cadre de l'affaire du National Herald, la Direction de l'application de la loi (ED) a appelé mercredi le chef du Congrès pour un nouvel interrogatoire vendredi.

Mercredi, aussi, Rahul a été interrogé pendant près de 10 heures. Des sources ont indiqué qu'on lui avait demandé de revenir jeudi, mais il a demandé une exemption et a donc été convoqué vendredi.

Des sources ont déclaré que Rahul était interrogé sur la propriété de Young Indian (YI) par la famille Nehru-Gandhi et sa participation dans Associate Journals Limited (AJL), la société qui gère le journal National Herald. Il est interrogé sur les circonstances dans lesquelles AJL a été acquise par Young Indian en 2010 pour une somme dérisoire”, ce qui en fait à son tour le propriétaire de tous les actifs détenus par le journal National Herald.

Lire aussi |Jour 3 des manifestations du Congrès : les dirigeants disent que la police est entrée de force dans les bureaux de l'AICC et les a battus

Un certain prêt de Rs 1 crore par Dotex Merchandise, une société appartenant au groupe RPG, à Young Indian est également sous enquête par l'agence, car il a été utilisé par YI pour prendre le contrôle d'AJL.

Best of Express Premium

Clé Premium

UPSC – 17 juin , 2022 : Connaître la pertinence du « style Chalukya » par rapport au « Noir » ” />Premium

Explained : Quels sont les cas ED et IT contre Rahul et Sonia Gandhi ?

Premium

La démolition de Prayagraj tombe sous le coup de l'ordre du HC d'Allahabad, déclare l'ancien juge en chef

Premium

Derrière la manifestation du régime Agnipath : période temporaire, pas de pension ou santé ben …Plus d'histoires premium >>

La mère de Rahul, la présidente du Congrès Sonia Gandhi, doit comparaître devant l'ED plus tard ce mois-ci. Rahul avait déjà été convoqué pour un interrogatoire le 2 juin, tandis que Sonia avait été invitée à comparaître devant l'agence le 8 juin. Tous deux avaient alors demandé plus de temps à l'agence.

🚨 Offre à durée limitée< /fort> | Express Premium avec ad-lite pour seulement Rs 2/jour 👉🏽 Cliquez ici pour vous abonner 🚨

L'affaire ED est basée sur une ordonnance du tribunal de première instance qui a permis au département de l'impôt sur le revenu d'enquêter sur les affaires du journal National Herald et de procéder à l'évaluation fiscale de Sonia et Rahul. L'ordonnance était le résultat d'une requête déposée par le député du BJP Subramanian Swamy en 2013.

La plainte de Swamy avait allégué qu'une partie des Gandhis avait fraudé et détourné des fonds lors de l'acquisition du journal. Swami avait allégué que les Gandhis avaient acquis des propriétés appartenant au National Herald en rachetant les anciens éditeurs du journal, AJL, par l'intermédiaire d'une organisation appelée Young Indian, dans laquelle ils détenaient 86 % des parts.

Le tribunal de première instance avait, le 19 décembre 2015, accordé une libération sous caution à Sonia et Rahul dans cette affaire.

More From Political Pulse

Cliquez ici pour en savoir plus

Dans la plainte de Swamy devant le tribunal de première instance, Sonia, Rahul et d'autres ont été accusés d'avoir détourné des fonds en payant Rs 50 lakh à Young Indian pour obtenir le droit de récupérer Rs 90,25 crore que l'AJL devait au Congrès.

Il a été allégué que YI, qui a été constituée en novembre 2010 avec un capital de Rs 50 lakh, avait acquis la quasi-totalité des actions d'AJL, qui dirigeait le National Herald. Le département I-T avait affirmé que les actions détenues par Rahul dans YI le conduiraient à avoir un revenu de Rs 154 crore, et non d'environ Rs 68 lakh, comme cela avait été évalué plus tôt. Le département I-T a déjà émis un avis de demande pour Rs 249,15 crore à YI pour l'année d'évaluation 2011-12.

Adhir écrit au président

Le chef du Congrès à Lok Sabha Adhir Ranjan Chowdhury mercredi a écrit au président Om Birla et a déclaré que le député du parti, Rahul Gandhi, ” subissait des tortures inexplicables depuis trois jours consécutifs par la direction de l'application de la loi de l'Inde “. et a demandé son intervention

Abonnement Express Découvrez les différents plans d'abonnement Express, maintenant avec Ad-lite Abonnez-vous maintenant