Après l'avis du NGT, le panel forestier du gouvernement demande un rapport sur les projets de l'Arunachal

0
60

Jeudi, le Tribunal a demandé au ministère de supprimer les défauts de son affidavit avant la prochaine audience du 14 juillet.

Le comité consultatif sur les forêts (FAC) du ministère de l'Environnement a demandé un rapport dans le cadre de trois semaines sur l'état de conformité des conditions stipulées pour les défrichements accordés dans le passé pour des projets hydroélectriques dans l'Arunachal Pradesh.

Cela survient après que le National Green Tribunal (NGT) a pris «suo motu avis» d'un rapport d'enquête de The Indian Express sur la façon dont deux projets clés d'énergie hydel à Arunachal figuraient parmi six méga-initiatives dans le pays, entre 2004 et 2020, où des conditions strictes pour compenser l'impact environnemental élevé ont été contournés, ignorés ou rencontrés uniquement sur le papier.

Le NGT avait demandé des réponses au ministère de l'Environnement, au gouvernement de l'Arunachal et au NHPC sur le respect des conditions de déboisement accordées aux 3 000 -Projet hydroélectrique de MW Dibang dans le district de Dibang Valley. Jeudi, le Tribunal a demandé au ministère de supprimer les défauts de son affidavit avant la prochaine audience du 14 juillet.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Le 4 février, The Indian Express a rapporté qu'après avoir été rejeté à deux reprises, le projet Dibang a obtenu un déboisement préliminaire en 2015 avec la condition préalable qu'un parc national soit déclaré pour protéger le bassin fluvial. Malgré l'absence de conformité, le déboisement final a été délivré en 2020.

Best of Express Premium

PremiumLe premier arrêt d'Azam, fils sorti de prison, était la maison de ce chef du SP

Premium

Horoscope hebdomadaire, 22 mai 2022 – 28 mai 2022 : Voici ce que vous faites pipi…

Premium

Chirag Dilli et ses jours passés de mariages colorés< figure>Premium

Qasim Rasool Ilyas : Pour la première fois, AIMPLB a décidé de tendre la main à…Plus d'histoires Premium >>

L'Indian Express a également signalé que le projet d'hydel du Bas Subansiri de 2 000 MW avait obtenu le déboisement en 2004 à condition que plus de 900 km2 dans les zones de captage et de submersion soient déclarés sanctuaires. L'exigence a ensuite été réduite à 168 km² d'espace sanctuaire et 332 km² de réserve de conservation – après 17 ans, l'État n'a notifié que 127 km².

Lors d'une réunion tenue le 11 mai, la FAC a recommandé la création d'un comité chargé de surveiller l'état de conformité des conditions des autorisations passées pour tous les projets d'hydel dans l'Arunachal. L'objectif, a-t-il déclaré, était de répondre à diverses préoccupations “de manière holistique” avant de pouvoir prendre un appel pour détourner 1165,66 hectares de terres forestières pour le projet hydroélectrique Etalin de 3097 MW dans le district de la vallée de Dibang.

Le comité proposé serait présidé par le chef du bureau régional du ministère à Guwahati avec l'officier nodal du gouvernement de l'Arunachal, désigné en vertu de la loi sur la conservation des forêts, en tant que membre.

Incidemment, l'officier nodal désigné d'Arunachal sert également de secrétaire principal (forêt) et de conservateur en chef principal des forêts (PCCF) dans l'État. Les archives montrent que son bureau n'a pas répondu par le passé à plusieurs rappels du ministère lui demandant de fournir l'état de conformité des conditions d'autorisation des projets Dibang et Subansiri.

Lors de sa réunion, le FAC a également demandé la mise en place création d'un autre comité pour examiner les représentations reçues sur le projet Etalin et faire rapport dans les trois semaines.

Le projet Etalin, proposé d'être exécuté par une coentreprise de Jindal Power Ltd et Hydro Power Development Corporation d'Arunachal, est envisagée comme la plus grande initiative de ce type en Inde. Pendant plus d'une décennie, plusieurs représentations ont remis en cause la viabilité économique et écologique du projet.

La liaison de la rivière Ken-Betwa dans le Madhya Pradesh, l'aéroport international de Mopa à Goa, la mine de charbon de Kulda à Odisha et la centrale thermique de Tamnar à Chhattisgarh étaient les autres projets présentés dans le rapport de The Indian Express.