McDonald's vend ses activités russes et se retire après 30 ans

0
58

Des centaines de clients soviétiques font la queue devant le premier restaurant McDonald's à Moscou, en Russie, le 31 janvier 1990. (Reuters)

Plus de trois décennies après qu'il soit devenu le premier restaurant de restauration rapide américain d'ouvrir en Union soviétique, McDonald's a déclaré lundi qu'il avait entamé le processus de vente de ses activités en Russie, un autre symbole de l'isolement croissant du pays à cause de sa guerre en Ukraine.

L'entreprise, qui compte 850 restaurants en Russie qui emploient 62 000 personnes, a souligné la crise humanitaire causée par la guerre, affirmant que conserver ses activités en Russie “n'est plus tenable, ni conforme aux valeurs de McDonald's”.

Explications | Quelles marques ont suspendu leurs opérations en Russie ?

Le géant de la restauration rapide basé à Chicago a déclaré début mars qu'il fermait temporairement ses magasins en Russie mais qu'il continuerait à payer ses employés. Sans nommer d'acheteur russe potentiel, McDonald's a déclaré lundi qu'il en chercherait un pour embaucher ses employés et les payer jusqu'à la clôture de la vente.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Le PDG Chris Kempczinski a déclaré que “le dévouement et la loyauté envers McDonald's” des employés et des centaines de fournisseurs russes ont rendu difficile la décision de partir.

Le meilleur d'Express Premium

Premium

A G Perarivalan écrit : Mon espoir était ma mère… le plan de sauvetage…

Premium

Pourquoi Deepika Padukone était-elle habillée en canapé à Cannes ?

Premium

Clé UPSC CSE – 18 mai 2022 : Ce que vous devez lire aujourd'hui

Premium

Expliqué : le contenu et la portée de l'article 142, invoqué par Supreme Cour…Plus d'histoires premium >>

“Cependant, nous avons un engagement envers notre communauté mondiale et devons rester fidèles à nos valeurs”, a déclaré Kempczinski dans un communiqué, “et notre engagement envers nos valeurs signifie que nous ne pouvons plus faire briller les arches là-bas.”

Alors qu'il essaie de vendre ses restaurants, McDonald's a déclaré qu'il prévoyait de commencer à supprimer les arches dorées et autres symboles et panneaux portant le nom de l'entreprise. Il a déclaré qu'il conserverait ses marques en Russie.

Les entreprises occidentales ont lutté pour se dégager de la Russie, endurant le coup porté à leurs résultats en suspendant ou en fermant leurs opérations face aux sanctions. D'autres sont restés en Russie au moins partiellement, certains faisant face à un retour de bâton.

Lire |La technologie doit-elle rester ou partir en Russie ?

Le constructeur automobile français Renault a annoncé lundi qu'il vendrait sa participation majoritaire dans le constructeur automobile russe Avtovaz et une usine à Moscou à l'État – la première grande nationalisation d'une entreprise étrangère depuis le début de la guerre.

Pour McDonald's, son premier restaurant en Russie a ouvert ses portes au centre de Moscou il y a plus de trois décennies, peu après la chute du mur de Berlin. C'était un symbole puissant de l'apaisement des tensions de la guerre froide entre les États-Unis et l'Union soviétique, qui s'effondrerait en 1991.

Maintenant, la sortie de l'entreprise s'avère symbolique d'une nouvelle ère, selon les analystes.< /p>

« Son départ représente un nouvel isolationnisme en Russie, qui doit désormais se tourner vers l'intérieur pour investir et développer sa marque grand public », a déclaré Neil Saunders, directeur général de GlobalData, une société d'analyse d'entreprise.

Il a déclaré que McDonald's possédait la plupart de ses restaurants en Russie, mais comme il n'accordera pas de licence à sa marque, le prix de vente ne sera probablement pas proche de la valeur de l'entreprise avant l'invasion. La Russie et l'Ukraine combinées représentaient environ 9 % du chiffre d'affaires de McDonald's et 3 % de son bénéfice d'exploitation avant la guerre, a déclaré Saunders. quittant la Russie.

Ses restaurants en Ukraine sont fermés, mais l'entreprise a déclaré qu'elle continuait de payer l'intégralité des salaires de ses employés.

McDonald's compte plus de 39 000 établissements dans plus de 100 des pays. La plupart appartiennent à des franchisés – seulement 5 % environ sont détenus et exploités par l'entreprise.

McDonald's a déclaré que la sortie de Russie ne modifiera pas ses prévisions d'ajouter 1 300 restaurants nets cette année, ce qui contribuera à hauteur d'environ 1,5 % à croissance des ventes à l'échelle de l'entreprise.

Le mois dernier, McDonald's a annoncé avoir gagné 1,1 milliard de dollars au premier trimestre, contre plus de 1,5 milliard de dollars l'année précédente. Le chiffre d'affaires s'élevait à près de 5,7 milliards de dollars.