Le Centre assouplit les normes d'approvisionnement pour les grains de blé ratatinés et brisés

0
55

Un marché aux céréales à Patiala, le dimanche. (Photo express de Harmeet Sodhi)

Le Centre a annoncé dimanche un assouplissement majeur des normes de qualité juste et moyenne (FAQ) du blé en augmentant la limite maximale autorisée de “grains ratatinés et cassés” à 18 % des 6 % existants.

Cette décision vise à soulager les agriculteurs du Pendjab et de l'Haryana pendant la saison de commercialisation du rabi en cours.

Un communiqué publié par le ministère de la Consommation, de l'Alimentation et de la Distribution publique de l'Union a déclaré: «Le Centre a décidé d'autoriser FCI à se procurer du blé au Pendjab et à Haryana, y compris l'UT de Chandigarh, pour le pool central en assouplissant la FAQ des grains ratatinés et cassés. jusqu'à 18 % sans réduction de valeur. Cette décision réduira les difficultés des agriculteurs et évitera la vente de détresse de blé.”

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Cette décision intervient après que les deux États ont écrit Centre, cherchant un assouplissement dans les Spécifications uniformes du blé pour RMS 2022-23. Ils avaient exhorté le Centre à porter à 20 % la limite maximale autorisée de grains ratatinés et cassés.

Best of Express Premium

Premium

Skyfall au Gujarat, selon un expert, débris probables d'une fusée chinoise

Premium

Chaos à Kandla après l'interdiction : 4 000 camions de blé en file d'attente, 4 navires à moitié pleins

Premium

Rural pince davantage dans les états à forte inflation

Premium

Explication : ce que la visite de Bilawal Bhutto Zardari aux États-Unis signifie pour le Pakistan…Plus d'histoires premium >>

Selon le ministère de l'Alimentation, des équipes centrales ont été envoyées au Pendjab et à Haryana en avril-mai pour prélever des échantillons de très grande taille sur des mandis, qui ont ensuite été analysés dans les laboratoires de la FCI. “Les résultats ont indiqué la présence de grains ratatinés et cassés dans des pourcentages variables et au-delà des normes de la FAQ”, indique le communiqué.

« L'apparition de grains ratatinés est un phénomène naturel apparu à la suite d'une vague de chaleur extrême qui a enveloppé le nord du pays en mars. Ces conditions météorologiques défavorables échappent au contrôle des agriculteurs et, par conséquent, ils ne devraient pas être pénalisés pour un tel événement naturel », a-t-il déclaré.

Expliqué

Pourquoi les normes de qualité ont été détendu

L'assouplissement des normes FAQ est significatif compte tenu de la baisse attendue des achats de blé au cours de l'année en cours. Selon le ministère de l'Alimentation, 195 lakh tonnes métriques (LMT) de blé devraient être achetées pendant la saison actuelle du rabi, soit moins de la moitié par rapport aux 433 LMT achetées l'année dernière. Selon le ministère, 180 blés LMT ont été achetés jusqu'au 14 mai, bien moins que 367 LMT achetés au cours de la période correspondante en 2021-22.

« En conséquence, le changement de texture du grain mérite d'être considéré avec bienveillance par le gouvernement pour atténuer les difficultés des agriculteurs. Ainsi, un assouplissement approprié des normes de la FAQ protégerait les intérêts des agriculteurs et favoriserait un approvisionnement et une distribution efficaces des céréales alimentaires », a-t-il déclaré.

Le début précoce de l'été (fin mars 2022) a entraîné “des grains ratatinés et une baisse consécutive du rendement par acre au Pendjab et dans l'Haryana”, ajoute le communiqué.

Le Pendjab et l'Haryana sont des contributeurs majeurs à la sécurité alimentaire nationale. Une quantité de 132,22 lakh tonnes métriques (LMT) du Pendjab et de 83,93 LMT de l'Haryana a été achetée au cours de la dernière saison de commercialisation du rabi. Cependant, cette année, seuls 94,69 LMT du Pendjab et 40,72 LMT de l'Haryana ont été achetés jusqu'au 10 mai. Au Pendjab et à l'Haryana, FCI et les agences d'État achètent du blé directement aux agriculteurs par le biais des arhtiyas.

Pendant ce temps, le Centre a prolongé la dernière date d'approvisionnement en blé jusqu'au 31 mai. », a déclaré le ministère dans un communiqué séparé.

Le ministère a également ordonné à FCI de poursuivre ses achats de blé dans le cadre du pool central, selon le communiqué.

« La période prolongée devrait profiter agriculteurs”, indique le communiqué.

Le ministère a déclaré : “Les achats de blé dans le cadre du pool central ont été inférieurs cette saison par rapport à l'année dernière, car le prix du marché est supérieur au MSP, dans lequel les agriculteurs ont vendu leurs produits à des commerçants privés.”