L'armée de l'air a fait arrêter un jawan en cour martiale dans une affaire d'espionnage “piège à miel”

0
60

Un sergent de l'armée de l'air, Devendra Sharma, originaire de Kanpur, avait environ 10 ans de service.

Le jawan de l'armée de l'air arrêté dans une affaire d'espionnage présumé a été traduit en cour martiale par l'Armée de l'Air il y a environ quinze jours. Des sources ont déclaré que l'armée de l'air l'avait poursuivi avant de le remettre à la police.

Des sources ont déclaré que l'affaire avait été découverte par la force il y a quelque temps, et après avoir suivi la procédure régulière, Devendra Sharma a été traduite en cour martiale pour avoir prétendument transmis des informations sensibles à un adversaire.

Sharma a été affecté à l'Air Force Bureau des archives dans le parc Subroto. Des sources ont déclaré que le bureau s'occupe généralement de la main-d'œuvre de l'armée de l'air et des affectations des aviateurs, qui sont le personnel de l'armée de l'air en dessous du grade d'officier. Le bureau ne traite généralement pas les informations concernant les installations de défense, mais Sharma aurait accédé à ces informations via les ordinateurs.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Un sergent de l'Air Force, Sharma, originaire de Kanpur, avait environ 10 ans de service.

Best of Express Premium

Premium

Chintan Shivir se termine aujourd'hui : le débat sur l'Hindutva à Cong, le parti évite les discussions difficiles…

Premium

Explication : pourquoi l'interdiction des exportations de blé est une réaction instinctive, frappe les agriculteurs un…

Premium

La main des Rajapaksas

Premium

L'éclat toxique des feux de la rampePlus d'histoires Premium >>

Comme rapporté par The Indian Express vendredi, Sharma a été arrêté jeudi pour espionnage par des responsables de la section criminelle de la police de Delhi, soupçonnés d'avoir été piégés et d'avoir divulgué des informations sensibles à une femme.

La police avait déclaré jeudi qu'il avait été arrêté après avoir reçu des informations le 6 mai. La police a déclaré dans un communiqué qu'une plainte avait été reçue de l'armée de l'air “déclarant que Sharma avait divulgué des informations sur les installations de défense après avoir obtenu par tromperie les informations des ordinateurs . Il aurait divulgué des informations à un agent d'un pays adversaire et aurait également reçu de l'argent pour cela. affectations d'officiers supérieurs.