SC à Haridwar dharam sansad accusé : « Restez ensemble en paix, profitez de la vie »

0
74

Le banc a d'abord demandé à l'avocat ce qu'était un dharam sansad. Luthra a déclaré qu'il était un Arya Samaji et ne savait pas exactement ce que c'était. Haridwar l'année dernière.

“Restez ensemble en paix. Profitez de la vie », a déclaré un banc de juges Ajay Rastogi et Vikram Nath à l'avocat principal Sidharth Luthra tout en reprenant le plaidoyer de libération sous caution de Jitendra Narayan Singh Tyagi, anciennement Waseem Rizvi.

Le banc a d'abord demandé à l'avocat ce qu'était un dharam sansad. Luthra a dit qu'il était un Arya Samaji et ne savait pas exactement ce que c'était. “J'ai vu des vidéos, des gens en vêtements bhagwa (safran) se sont réunis et ont prononcé des discours”, a-t-il déclaré.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png Lire |Rien de fâcheux ne devrait arriver à Dharam Sansad : SC avertit Uttarakhand avant la rencontre de Roorkee aujourd'hui

« Ça gâche l'ambiance ! Restez ensemble en paix. Profitez de la vie », a fait remarquer le banc, ajoutant qu'« avant de demander à sensibiliser les autres, ils doivent d'abord se sensibiliser eux-mêmes. Ils ne sont pas sensibilisés.”

Le meilleur d'Express Premium

Premium

Explication : pourquoi le crash de Luna a soulevé des questions sur la stabilité de la cryptographie…Horoscope Premium

du 14 mai 2022 : Gémeaux, Bélier, Poissons et autres signes — ch…

Premium

Le fer au Tamil Nadu il y a 4 200 ans : une nouvelle datation et sa significationMore Premium Stories >>

Luthra a déclaré que son client avait déjà passé plusieurs mois en détention et souffrait de problèmes de santé.

Lire | Haridwar ‘discours de haine’ : la Cour suprême demande le statut de FIR à ‘dharam sansad

Le banc a noté que la peine maximale pour l'infraction dont il était accusé était de trois ans d'emprisonnement et a ensuite adressé un avis au gouvernement de l'Uttarakhand concernant le plaidoyer déposé contre l'ordonnance de la Haute Cour refusant la libération sous caution.

“La peine maximale est de trois ans, il est en prison depuis janvier. Depuis quatre mois, il est déjà en garde à vue. Quelle enquête plus approfondie voudriez-vous faire sur lui ? C'est déjà terminé », a déclaré le banc, fixant l'affaire pour une prochaine audience le 17 mai.