Début des pourparlers avec les talibans en Norvège

0
69

Des représentants des talibans arrivent à Gardermoen, en Norvège, le samedi 22 janvier 2022. Une délégation talibane s'est rendue en Norvège pour des entretiens. (Terje Bendiksby/NTB Scanpix via AP)

Une délégation talibane conduite par le ministre des Affaires étrangères par intérim, Amir Khan Muttaqi, a entamé dimanche trois jours de pourparlers à Oslo avec des responsables du gouvernement occidental et des représentants de la société civile afghane dans un contexte de détérioration de la situation humanitaire en Afghanistan.

Les réunions à huis clos sont se déroule dans un hôtel dans les montagnes enneigées au-dessus de la capitale norvégienne. Le premier jour, des représentants des talibans rencontreront des militants des droits des femmes et des défenseurs des droits humains d'Afghanistan et de la diaspora afghane.

Avant les pourparlers, le vice-ministre taliban de la culture et de l'information a tweeté un message vocal qui, selon lui, provenait de Muttaqi, exprimant l'espoir d'un “bon voyage plein de réalisations” et remerciant la Norvège, un pays qu'il espère devenir “une porte d'entrée pour un relation positive avec l'Europe.”

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Ce voyage est la première fois depuis que les talibans ont pris le contrôle du pays en août que leurs représentants ont tenu réunions officielles en Europe. Auparavant, ils se sont rendus en Russie, en Iran, au Qatar, au Pakistan, en Chine et au Turkménistan.

Lire |Les talibans affirment que des kamikazes ont visé une fourgonnette en Afghanistan, 7 morts

Au cours des pourparlers, Muttaqi est certain de faire pression sur la demande des talibans que près de 10 milliards de dollars gelés par les États-Unis et d'autres pays occidentaux soient débloqués alors que l'Afghanistan fait face à une situation humanitaire précaire.

L'ONU a réussi à fournir des liquidités et a permis à la nouvelle administration de payer les importations, y compris l'électricité, mais a averti que pas moins d'un million d'enfants afghans risquaient de mourir de faim et que la plupart des 38 millions d'habitants du pays vivaient en dessous le seuil de pauvreté.

Le ministère norvégien des Affaires étrangères a déclaré que la délégation talibane rencontrerait également des Afghans en Norvège, y compris “des femmes leaders, des journalistes et des personnes qui travaillent, entre autres, sur les droits de l'homme et les questions humanitaires, économiques, problèmes sociaux et politiques.”

Découvrez Express Premium

Cliquez ici pour en savoir plus

“La Norvège continue de dialoguer avec les talibans pour promouvoir les droits humains, la participation des femmes dans la société, et de renforcer les efforts humanitaires et économiques en Afghanistan pour soutenir le peuple afghan », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Une délégation américaine, conduite par le représentant spécial pour l'Afghanistan Tom West, prévoit de discuter de « la formation d'un système politique représentatif ; les réponses aux crises humanitaires et économiques urgentes ; les préoccupations en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme ; et les droits de l'homme, en particulier l'éducation des filles et des femmes », selon un communiqué publié par le département d'État américain.

Lire |Afghanistan : le Premier ministre taliban appelle à la reconnaissance internationale du gouvernement

Vendredi, la ministre norvégienne des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt a souligné que la visite n'était « pas une légitimation ou une reconnaissance des talibans. Mais nous devons parler à ceux qui, en pratique, gouvernent le pays aujourd'hui. width=”100%” height=”232″ frameborder=”0″>

“Nous sommes extrêmement préoccupés par la gravité de la situation en Afghanistan”, a déclaré Huitfeldt, notant que les conditions économiques et politiques ont créé “une catastrophe humanitaire à grande échelle pour des millions de personnes” confrontées à la famine dans le pays.

Le pays scandinave, qui abrite le prix Nobel de la paix, n'est pas étranger à la diplomatie sensible et a par le passé été impliqué dans les efforts de paix dans un certain nombre de pays, dont le Mozambique, l'Afghanistan, le Venezuela, la Colombie, les Philippines, Israël et les Territoires palestiniens. , Syrie, Myanmar, Somalie, Sri Lanka et Soudan du Sud.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles du monde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été évalué VERT pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.