Alors que l'Inde termine l'année de la vaccination, le gouvernement dit à SC : pas de piqûres forcées, le certificat de vaccination n'est pas indispensable

0
71

Dans un affidavit déposé le 13 janvier, le ministère de la Santé et de la Famille de l'Union a déclaré que “nul ne peut être contraint de se faire vacciner contre son gré”. (AP/File)

Quelques jours avant que l'Inde ne termine une année de son programme de vaccination contre le Covid-19, le gouvernement a déclaré à la Cour suprême qu'il n'avait émis aucune directive envisageant la vaccination sans consentement, ou rendant un certificat de vaccination obligatoire à quelque fin que ce soit .

Dans un affidavit déposé le 13 janvier, le ministère de la Santé et du Bien-être familial de l'Union a déclaré que “nul ne peut être contraint de se faire vacciner contre son gré”.

Il a également déclaré que “le gouvernement indien n'a pas a émis des SOP (Standard Operating Procedures) qui rendent obligatoire la possession d'un certificat de vaccination à quelque fin que ce soit. , les jeunes enfants pourraient faire partie de la couverture

“Il est humblement soumis que la direction et les directives publiées par le gouvernement indien et le ministère de la Santé et du Bien-être familial n'envisagent aucune vaccination forcée sans obtenir le consentement de la personne concernée”, a déclaré le ministère.

Top News Right Now

Cliquez ici pour en savoir plus

Soulignant que “la vaccination contre le Covid-19 est d'un intérêt public plus large compte tenu de la situation pandémique en cours”, le gouvernement a déclaré « qu'il est dûment conseillé, annoncé et communiqué par le biais de diverses plateformes de médias imprimés et sociaux que tous les citoyens doivent se faire vacciner et que des systèmes et des processus ont été conçus pour faciliter la même chose. Cependant, nul ne peut être contraint de se faire vacciner contre son gré. »

Il a déclaré que le gouvernement a formulé des directives opérationnelles pour la vaccination Covid-19 selon lesquelles “tous les bénéficiaires doivent être informés des événements indésirables pouvant survenir après le vaccin Covid-19”.

Explication

Mandats de vaccination, 'passeports'

Les gouvernements et les entreprises ont cherché à faire respecter les mandats de vaccination, restreignant l'entrée des personnes non vaccinées dans les lieux publics. Les « passeports vaccins » ont fait l'objet de débats dans le monde entier.

Certains États ont émis des ordonnances pour décourager le refus de la vaccination par les citoyens. Le Maharashtra avait déclaré que seules les personnes entièrement vaccinées seraient autorisées à bord des trains locaux, et le gouvernement du Kerala avait déclaré que l'État ne prendrait pas en charge le coût du traitement Covid-19 pour les personnes non vaccinées.

L'affidavit du Centre a été déposé dans une affaire dans laquelle le tribunal avait autorisé le requérant – la Fondation Evara – à formuler des mesures concrètes pour renforcer le cadre existant visant à faciliter la vaccination des personnes handicapées et à garantir qu'elles aient un accès approprié au processus.

Le gouvernement a déclaré qu'il avait en conséquence reçu les suggestions et les avait prises en compte.

À lire |La troisième vague pourrait culminer à Delhi, Mumbai mi-janvier : scientifique du modèle Sutra

Le ministère a indiqué qu'au 11 janvier 2022, un total de 1, 52, 95, 43 602 doses avaient été administrées et 90,84 % de la population adulte éligible avaient reçu leur première dose de vaccin. Soixante et un pour cent de la population adulte avaient reçu leur deuxième dose.

Au total, 23 678 doses avaient été administrées à des personnes handicapées qui avaient volontairement choisi d'être identifiées comme telles à l'aide de leur carte d'identité unique de handicap/handicap Certificat d'enregistrement.

Pour les personnes handicapées qui ne possèdent aucune des cartes d'identité prescrites, des dispositions ont été prises “en suivant le processus d'enregistrement facilité des cohortes sur Co-WIN”, a indiqué le gouvernement.

< /p>

“Le système Co-WIN offre la possibilité de créer des séances de vaccination spéciales à cet effet et ces séances auront les caractéristiques d'inscription d'autant de bénéficiaires qu'il faut couvrir (sous réserve de la limite de capacité de la séance), sans capture obligatoire de Mobile Numéro et carte d'identité avec photo, grâce à l'enregistrement facilité des cohortes et tous les créneaux de vaccination lors de ces sessions spéciales seront réservés à la vaccination de ces cohortes facilitées », indique l'affidavit.

« Au 06.01.2022, un total de 58 81 979 personnes sans aucune pièce d'identité ont été vaccinées dans le cadre du programme national de vaccination contre le Covid-19 », indique-t-il.

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été évalué VERT pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© L'Indian Express (P ) Ltd