Le commandant recherché du TTP Mohammad Khurasani tué en Afghanistan

0
58

Le TTP avait annoncé l'arrêt de toutes les attaques à partir du 9 novembre 2021 pendant un mois. (Image représentative)

Le porte-parole hors-la-loi de Tehreek-i-Taliban Pakistan (TTP) et le commandant le plus recherché du groupe militant Khalid Batli alias Mohammad Khurasani a été tué dans la province orientale de Nangarhar en Afghanistan, le long de la frontière avec le Pakistan, défense ont déclaré des sources lundi.

Khurasani, le commandant en chef du TTP, a été impliqué dans le meurtre de civils et de membres des forces de sécurité au Pakistan. Il a été tué dans la province afghane de Nangarhar, ont indiqué des sources de la défense, sans révéler les détails.

Un haut responsable de la sécurité a confirmé la mort de Khurasani, mais a refusé de partager des détails sur les circonstances entourant le haut – meurtre de profil.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Khurasani, une cinquantaine d'années, appartenait à la région du Gilgit-Baltistan et a rejoint les rangs des extrémistes dans la zone de Swat de la province de Khyber-Pakhtunkhwa vers 2007. Il est devenu proche du chef militant mollah Fazlullah qui est devenu plus tard chef du TTP, selon la sécurité officiel.

Il a été nommé porte-parole du TTP en 2014 et a depuis joué un rôle clé dans les militants’ campagne de propagande.

Des sources de sécurité ont déclaré qu'il était récemment devenu actif pour unir diverses factions militantes sous la direction du chef du TTP, le mufti Noor Wali Mehsud et qu'il se rendait fréquemment à Kaboul après la prise du pouvoir par les talibans en août de l'année dernière.

Auparavant, il a géré une cachette terroriste dans le district tribal du Nord-Waziristan de Khyber Pakthunkhwa, mais s'est enfui en Afghanistan lors de l'opération Zarb-i-Azab en 2014. Son assassinat survient à la suite de la rupture d'un cessez-le-feu d'un mois entre le TTP et l'armée pakistanaise.< /p>

Le TTP avait annoncé l'arrêt de toutes les attaques à partir du 9 novembre 2021 pendant un mois.

La semaine dernière, le porte-parole de l'armée pakistanaise, le général de division Babar Iftikhar, a déclaré que les pourparlers avec le TTP ont pris fin après que le groupe interdit a proposé certaines conditions qui n'étaient pas acceptables. “Le cessez-le-feu a pris fin le 9 décembre… Des opérations se déroulent contre eux (militant),” avait-il dit, ajoutant que les opérations se poursuivraient jusqu'à ce que la menace du militantisme soit terminée.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles du monde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.