Mettre fin aux restrictions de Covid dans la galerie de presse de la Chambre: chef de l'Opp

0
57

Il existe actuellement diverses restrictions pour les médias. Les laissez-passer permanents du personnel des médias couvrant le Parlement sont suspendus pendant la session et l'accès à la tribune de la presse est restreint.

Avec les restrictions Covid-19 imposées l'année dernière sur l'accès à la tribune de la presse du Parlement toujours en place, les dirigeants de tous les partis font maintenant pression sur les présidents des deux chambres pour rétablir le système pré-Covid pour les reportages parlementaires.

Négation que les médias sont discriminés, les responsables ont déclaré que les députés sont également obligés de s'asseoir dans la galerie des visiteurs conformément au protocole de distanciation.

Il existe actuellement diverses restrictions pour les médias. Les laissez-passer permanents du personnel des médias couvrant le Parlement sont suspendus pendant la session et l'accès à la tribune de la presse est restreint.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Par exemple, 32 journalistes sont autorisés dans la galerie de presse de Rajya Sabha chaque jour, dont 10 sont réservés aux médias officiels et aux agences de presse. Les laissez-passer temporaires ne sont pas délivrés. En temps normal, il y a 76 places en tribune de presse.

Le chef du Congrès de Lok Sabha Adhir Ranjan Chowdhury a écrit au président Om Birla : « Il est très triste et étrange que les médias soient restreints & #8230; de couvrir les procédures de… Parlement… des centres commerciaux, des restaurants, des salles de cinéma, des marchés et d'autres lieux publics ont été ouverts. Cependant, les restrictions imposées pendant la pandémie sont toujours en vigueur pour les médias… »

Le député du CPI Binoy Viswam a écrit au président de Rajya Sabha, M Venkaiah Naidu, demandant son intervention pour assouplir les bordures. Viswam a écrit : « L'essence de notre démocratie exige que les médias se voient accorder un accès illimité pour pouvoir rendre compte librement des sessions du Parlement. »

< /p>

Lors de la réunion de tous les partis de dimanche, le député du CPI(M) John Brittas a demandé un assouplissement des restrictions sur l'entrée des médias au Parlement et au Central Hall. Lors de la réunion, Brittas a souligné : « J'ai dit que le Parlement ne devrait pas s'isoler des médias… » Le membre du RSP, NK Premachandran, a également soulevé la question lors de la réunion de dimanche.

Cependant, des responsables du secrétariat de Lok Sabha ont déclaré que pour 60 sièges dans sa tribune de presse, 100 laissez-passer ont été délivrés chaque jour. “La plainte selon laquelle les laissez-passer permanents ont été annulés n'est pas correcte”, a déclaré un responsable. « Ils n'ont été suspendus qu'entre le 29 novembre et le 23 décembre, la Chambre étant en session. Lok Sabha a interdit l'entrée des familles de députés, d'anciens députés, de députés et même du grand public pendant la session. »

Le responsable a déclaré : « Les médias sont la seule partie prenante qui a été accueillie, mais le nombre a été apporté vers le bas.”

Le responsable a également nié que les médias régionaux aient été victimes de discrimination.

Des représentants du Press Club of India, de l'Union des journalistes de Delhi, de l'Association de la presse et de l'Association des caméramans de Working News ont écrit une lettre ouverte à tous les dirigeants sur la question. « Nous craignons qu'une tendance déprimante ne se dessine pour isoler le parlement et les parlementaires du regard des médias… », a-t-il déclaré.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.