Le gouvernement du Pendjab va pourvoir plus de 10 000 postes vacants au département de l'éducation de l'État

0
137

Il a annoncé qu'il poserait prochainement les premières pierres des facultés de médecine de Kapurthala et Hoshiarpur. (fichier)

Le ministre en chef du Pendjab, Charanjit Singh Channi, a donné lundi un signe de tête pour pourvoir 10 880 postes vacants dans divers cadres du département de l'Éducation. Présidant une réunion de divers départements, le ministre en chef a également ordonné la création de postes de 2 000 enseignants d'éducation physique dans les écoles primaires, selon un communiqué officiel.

En outre, il a également discuté avec les responsables’ divers problèmes de différents syndicats et a ordonné que le département puisse avoir des discussions et, après examen de leur demande, puisse aborder la question avec le département des finances.

Lire | Les dates d'examen du CSIR UGC-NET 2022 sont annoncées ; vérifier l'horaire

Acceptant une demande de longue date d'environ 1 000 directeurs et enseignants recrutés sous la direction de Rashtriya Madhyamik Shiksha Abhiyan, le ministre en chef a ordonné au ministère des Finances de libérer la part de l'État des salaires qui ont été réduits en raison du plafond fixé par le gouvernement indien en 2016. Cela coûtera environ Rs 3,20 crore au Trésor public.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Dans une autre décision, Channi a donné son feu vert pour le recrutement de 3 400 postes dans la santé département afin de renforcer encore le dispositif de santé.

Lire |Le corps des enseignants du Bihar sur le dharna indéfini pour protester contre le « retard » dans la délivrance des lettres de nomination

Le ministre en chef a également ordonné qu'une proposition relative à l'inclusion des travailleurs d'Anganwadi et de l'ASHA et d'autres agents de santé dans le programme Ayushman Bharat soit présentée lors de la réunion du cabinet.

Il a annoncé qu'il poserait sous peu les premières pierres des facultés de médecine de Kapurthala et Hoshiarpur.

Le ministre en chef a également annoncé qu'une nouvelle faculté de médecine serait créée à Sangrur avec un financement à 100 % de l'État. Ces nouvelles facultés de médecine contribueront à stimuler l'enseignement médical et la recherche dans l'État, a déclaré Channi.

Parmi les personnes présentes à la réunion figuraient le vice-ministre en chef du Pendjab OP Soni, le ministre des Finances Manpreet Singh Badal, le ministre de l'Éducation médicale Raj Kumar Verka et le ministre de l'Éducation Pargat Singh.

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles sur l'emploi, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.