La Cour suprême donne deux semaines supplémentaires à CCI pour trancher l'affaire Future-Amazon

0
112

Le SC a accordé la prolongation au-delà du délai de 2 semaines fixé par la Haute Cour. (Dossier)

La Cour suprême a prolongé lundi de deux semaines le délai imparti à la Commission indienne de la concurrence (CCI) pour statuer sur le plaidoyer de la Confédération de tous les commerçants indiens (CAIT) demandant la révocation de l'approbation accordée au groupe Amazon-Future accord en 2019. Il a également donné la liberté à Amazon de soulever des objections devant la Commission.

Plus tôt, le 16 novembre, la Haute Cour de Delhi avait ordonné à la CCI de se prononcer sur l'affaire dans un délai de deux semaines au lieu du 4 janvier, date d'audience initialement prévue. Le CAIT avait demandé au HC l'annulation de l'approbation de la CCI qui avait été accordée à Amazon en 2019 et souhaitait la protection de ses 6 000 commerçants qui avaient fourni des marchandises d'une valeur de Rs 10 000 crore au Future Group.

Lundi, une formation dirigée par le juge en chef NV Ramana, lors de l'examen de l'appel d'Amazon contre l'ordonnance du HC, a déclaré qu'elle ne souhaitait pas exprimer d'opinion sur le fond de l'affaire ou sur la procédure de la CCI, mais a accordé une prolongation de deux semaines au-delà des deux délai d'une semaine fixé par le HC.

Les juges lors de l'audience ont également posé des questions sur la « précipitation déchirante » pour la Commission de terminer la procédure alors qu'elle est déjà en train d'entendre l'affaire. —FE

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles commerciales, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© The Indian Express (P ) Ltd