Sunday Long Reads: Of resistance to stand-up comedy, Winston Churchill sur Gandhi, de nouveaux livres et plus

0
56

Les comédiens se préparent à plein de choses — des silences gênants ou un public qui ne plaisante pas — mais y a-t-il aussi un FIR parmi eux ? (Illustration de Suvajit Dey)

Pourquoi si sérieux ? : Qu'est-ce qui se cache derrière la résistance croissante à la comédie indienne ?

Le post du comédien Munawar Faruqui sur les réseaux sociaux les médias de la dernière quinzaine disent quelque chose comme ceci :
Je viens de Two Indias
1947
2014 #FreedomOfSpeech

La blague de Faruqui, tout en faisant allusion aux déclarations controversées de l'acteur Kangana Ranaut (qui a affirmé que l'Inde a en fait obtenu sa liberté en 2014 lorsque le gouvernement dirigé par Narendra Modi est arrivé au pouvoir, et non en 1947), est calquée sur le modèle d'une autre controverse – le monologue du comédien Vir Das nominé aux Emmy Awards, I Come from Two Indias.

LIRE LA SUITE

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Comment savoir si vous êtes seul ou seul

La maison est profondément à l'intérieur nous, non fondés sur la géographie; c'est plutôt une connexion entre l'esprit et l'âme. (Photo : Suvir Saran)

Des fêtes comme Diwali, Thanksgiving, Noël, Pessah et Eid nous enseignent notre place dans ce monde. Ils nous éduquent également sur l'importance d'être à la maison dans notre sanctuaire intérieur. Mais prêtons-nous attention aux indices qu'ils offrent ? Est-ce qu'on s'en soucie ? Trop d'entre nous vivent sans but, allant d'un festival à un autre, d'un sommet social à un autre, jusqu'à ce que nous nous effondrions et que nous soyons dans un profond désespoir.

On peut être heureux seul et ne pas être seul. Être seul est un état physique que nous choisissons. Nous décidons de nous retirer de l'autre pour faire quelque chose qui nous tient à cœur. C'est bon pour nous, significatif pour nous. Mais être seul est un état émotionnel dans lequel nous sommes déconnectés ou éloignés des autres. Nous nous sentons vides, effrayés et brisés.

LIRE LA SUITE

Comment éviter Eenam-Pechi et autres créatures

(De gauche à droite) Resul Pokutty, Suresh Eriyat, Adithi Krishnadas, Vijay Kumar, Bibin Dev. (Crédit photo : Studio Eeksaurus)

Si vous ne l'avez pas vu, faites-le. Kandittund ! (Seen It!) de Studio Eeksaurus, basé à Mumbai, est un court métrage en malayalam qui a franchi les barrières qui empêchaient l'animation en Inde, nous a donné un script axé sur la personnalité qui permet à notre imagination de sortir des sentiers battus et de briser le mythe selon lequel sans distribution chaînes, l'animation ne peut pas réussir.

EN SAVOIR PLUS

Qu'est-ce que Winston Churchill avait à dire sur Gandhi à travers un télégramme

L'ancien président Rajendra Prasad pendant la Centenaire du télégraphe en 1953. (Source : Archives photographiques de Rashtrapati Bhavan)

La grandeur du Rashtrapati Bhavan fait qu'il est facile de négliger le fait qu'il s'agit également d'un bureau, et qu'il est très occupé en plus. Ses archives, qui remontent à l'époque coloniale, donnent un aperçu de l'évolution du gouvernement en Inde. Et parfois, le télégramme apparaît dans des notes et des lettres, témoignant de son rôle autrefois central dans le mouvement des rouages ​​du gouvernement.

LIRE LA SUITE

Êtes-vous un « spécialiste » ou un « généraliste » ?

Mangez comme un oiseau : pour les mangeurs éclectiques comme les goélands, tout va du poisson au namkeen . (Source : Ranjit Lal)

Certains animaux et même certaines plantes sont de véritables prima-donnas lorsqu'il s'agit de ce qu'ils mangent, où ils vivent et à quoi devrait ressembler le climat s'ils veulent survivre. A l'autre extrême se trouvent ceux qui s'en foutent : ils essaieraient n'importe quoi, s'adapteraient à n'importe quel environnement et toléreraient des conditions de vie hideuses. Les scientifiques les ont divisés en « spécialistes » et « généralistes ». Bien sûr, il existe de nombreux intermédiaires qui se situent entre ces deux extrêmes, mais rencontrons quelques-uns des vrais points d'interrogation et peu d'entre eux sont prêts à mettre à peu près n'importe quoi dans leur bouche et à avaler n'importe où.

LIRE LA SUITE

Quand Mangalesh Dabral s'est éloigné des mots ourdous lors de la traduction de Jaya Ganga en hindi

Couverture du livre de Vijay Singh.

Ce numéro n'existe pas, yeh numéro maujood nahin hai. Les frontières entre les vers de Mangalesh Dabral et la réalité se sont estompées pour l’écrivain et cinéaste indien basé à Paris Vijay Singh l’année dernière, à peu près à cette époque, lorsque le poète hindi a été revendiqué par COVID-19. N'ayant jamais rencontré le poète-traducteur — qui avait traduit des poètes/écrivains tels que Pablo Neruda, Zbigniew Herbert, Bertolt Brecht et Arundhati Roy (The Ministry of Utmost Happiness/Apaar Khushi ka Gharana) — pour Singh, 69 ans, Dabral ne restera qu'un voix téléphonique. Celui avec qui il avait délibéré sur l'amour, la vie, la mort, la poésie, la musique, les rivières, les montagnes.

LIRE LA SUITE

Solidarité dans un monde polarisé

“Pour moi, le pardon et la compassion sont toujours liés : comment tenir les gens responsables de leurs actes répréhensibles tout en restant suffisamment en contact avec leur humanité pour croire en leur capacité à se transformer ?”- bell crochets, écrivain féministe noire

Jo ladki izzat layak hoti il, hum uski izzat karte hein. Jo izzat layak na ho, uski hum izzat nahi karte » (Nous respectons une fille qui le mérite et pas celles qui ne le méritent pas). Je me suis retourné et j'ai vu un écolier, peut-être âgé de 15 ans, crier ces mots à une jeune fille qui passait en short et en T-shirt. La fille a immédiatement ralenti et a commencé à marcher consciemment, la tête penchée, et le garçon entouré de ses amis a commencé à rire, donnant des tapes dans le dos avec « Bilkul, bilkul !”.

LIRE LA SUITE

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières Eye News, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.