Plus de 70 % de femmes dans 11 États, 1 UT n'a jamais parlé à personne de la violence qu'elles ont subie : sondage

0
47

Moins de 10 pour cent des femmes ont demandé de l'aide pour échapper à la violence physique dans huit États | Image représentative/Pixabay

Plus de 70 % de femmes dans 11 États et un territoire de l'Union n'ont jamais demandé d'aide ni parlé à qui que ce soit de la violence qu'elles ont subie, selon la dernière enquête nationale sur la santé de la famille (NFHS).

Selon NFHS-5, la proportion de ces femmes était de plus de 80 pour cent dans quatre États et un territoire de l'Union — Assam (81,2 %), Bihar (81,8 %), Manipur (83,9 %), Sikkim (80,1 %) et Jammu-et-Cachemire (83,9 %).

Tripura (76 %), Telangana (71 %), Bengale occidental (76,3 %), Maharashtra (76,4 %), Goa (75,7 %), Gujarat (70,6 %) et Andhra Pradesh (79,7 %) sont les autres États où plus de 70 pour cent des femmes n'ont jamais demandé d'aide ou parlé à personne de la violence qu'elles ont subie.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Moins de 10 % des femmes ont demandé de l'aide pour échapper à la violence physique dans huit États — Assam (6,6 %), Andhra Pradesh (7,7 %), Bihar (8,9 %), Goa (9,6 %), Himachal Pradesh (9,6 %), Jammu-et-Cachemire (7,1 %), Manipur (1,2 % cent) et Nagaland (4,8 pour cent).

Les sources d'aide pour ceux qui l'ont demandé comprenaient leur propre famille, la famille de leur mari, un voisin, la police, un avocat et un chef religieux.
Les types de violence conjugale subis par les femmes étaient les coupures, les ecchymoses, les courbatures, blessures aux yeux, fractures, brûlures graves, dents cassées, entorses et luxations entre autres.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.