2e incident ce mois-ci : agressé, forcé de chanter « Jai Shri Ram » à Ranchi, selon les commerçants du Cachemire ; les flics disent que 3 détenus

0
57

Lorsqu'on lui a demandé si Kamalapati était musulman, Patel a dit qu'ils (BJP) clarifieraient, et a affirmé que les enfants des dirigeants du BJP se sont également mariés avec des membres du communauté musulmane.

Un groupe de commerçants du Cachemire aurait été attaqué et contraint de chanter « Jai Shri Ram » et « Pakistan murdabad » dans le Doranda de Ranchi samedi matin, environ deux semaines après qu'un incident similaire a été signalé dans la région.

< p>La police a déclaré que trois suspects avaient été arrêtés et qu'un FIR avait été enregistré pour l'affaire.

Lorsqu'on lui a demandé si une organisation était derrière les attaques, le surintendant principal de la police de Ranchi, Surendra Jha, a déclaré : « C'est une question d'enquête. ”

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

“Nous avons formé une équipe pour enquêter sur les raisons pour lesquelles deux incidents similaires se sont produits contre des Cachemiriens dans la ville,” dit le SSP. “Dans l'incident actuel, trois personnes ont été arrêtées.”
La plainte a été déposée par Rizwan Ahmad Wani, 34 ans, qui vient de J&K et vit à Doranda dans le Jharkhand et vend des vêtements d'hiver à Jharkhand. Ranchi.

Il a déclaré à la police qu'il se rendait dans le quartier Harmu de Ranchi lorsqu'un groupe d'environ 25 personnes l'a entouré, ainsi que deux de ses amis, également Cachemiriens. Ils les auraient battus et forcés à scander les slogans.

« Dès que j'ai atteint le pont de Kadru, un groupe de 25 personnes nous a encerclés et a demandé (à trois d'entre nous) de chanter ‘Jai Shri Ram’ et de lancer des ‘slogans Pakistan Murdabad’… J'ai été attaqué à la tête par une verge. Je portais un casque et il s'est brisé en morceaux. Mes amis aussi ont été blessés et mon vélo a été endommagé. La foule a également pillé nos biens », a-t-il déclaré.

Wani a déclaré à The Indian Express : « Il s'agit du deuxième incident de ce type ce mois-ci… Nous nous attendons à ce que la police agisse contre les coupables afin que nous fassions nos affaires sans crainte. Cela insufflera également la foi dans le système », a-t-il déclaré.

Le 11 novembre, deux commerçants cachemiriens de Doranda ont été brutalisés et auraient été contraints de chanter « Jai Shri Ram » et « Pakistan murdabad ».< /p>

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© The Indian Express (P ) Ltd