Le gouvernement néerlandais s'excuse pour la loi sur les transgenres discréditée

0
125

Une femme passe devant un drapeau national à Delft, aux Pays-Bas, le 14 mars 2017. (Reuters)

Le gouvernement néerlandais a présenté samedi des excuses publiques pour une loi désormais discréditée et abrogée qui obligeait les personnes transgenres à subir une intervention chirurgicale et une stérilisation si elles voulaient changer de sexe sur leur acte de naissance.

“Personne n'aurait dû vivre ce que vous avez vécu. Je suis vraiment désolé que cela se soit produit », a déclaré la ministre néerlandaise de l'Éducation, de la Culture et des Sciences, Ingrid van Engelshoven, dans un discours émouvant lors d'une cérémonie dans l'historique Knights Hall du complexe parlementaire néerlandais.

La loi était en vigueur. lieu pendant près de 30 ans jusqu'à sa démolition en 2014.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

« Pendant des décennies, les gens ont subi des procédures médicales dont ils ne voulaient pas du tout . Mais ils savaient qu'ils n'avaient pas d'autre choix », a déclaré Van Engelshoven. « D'autres ont attendu à cause de cette loi ; ils ont été forcés de retarder le devenir eux-mêmes pendant des années. »

Elle a déclaré que «les normes sur l'apparence d'un corps n'ont pas leur place dans une loi et une loi ne devrait jamais forcer les gens à subir une opération. Et aujourd'hui, je présente nos plus sincères excuses pour cela au nom de l'ensemble du Cabinet. »

Top News Right Now

Cliquez ici pour en savoir plus

Transgender Network Nederland a salué la cérémonie, affirmant que les Pays-Bas sont le premier pays au monde à présenter de telles excuses, mais a déclaré qu'il avait fallu trop de temps au gouvernement pour abroger la loi et que l'indemnisation de 5 000 euros (5 650 $) offerte aux personnes affectées par la loi était trop faible.

Il a déclaré que des centaines de personnes étaient « confrontées à un choix impossible. Ils pouvaient en effet choisir des journaux qui correspondaient à leur identité de genre, mais à un prix bien trop élevé. »

Willemijn van Kempen, qui a fait campagne pour les excuses, a déclaré dans un communiqué que le gouvernement « structurellement personnes transgenres et intersexes défavorisées et blessées depuis près de trente ans. Il est important qu'il s'excuse maintenant.”

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles du monde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.