Deux citoyens sud-africains arrivés à Bangalore sont testés positifs ; officiel dit variante Delta

0
54

Cette évolution a toutefois incité le ministre en chef Basavaraj Bommai à convoquer samedi une réunion de haut niveau. (Photo : Twitter/@BSBommai)

Deux citoyens d'Afrique du Sud qui sont arrivés à Bengaluru ont été testés positifs pour Covid-19, suscitant brièvement des inquiétudes concernant la nouvelle variante Omicron détectée dans ce pays avant qu'un test de séquençage du génome ne révèle qu'ils avaient le Delta tension.

Le développement, cependant, a incité le ministre en chef Basavaraj Bommai à convoquer une réunion de haut niveau samedi. Bommai a déclaré que les autorités intensifieraient le contrôle des passagers internationaux dans les aéroports et rendraient le rapport de test RT-PCR obligatoire pour ceux qui arrivent du Kerala et du Maharashtra.

K Srinivas, le commissaire adjoint du district rural de Bengaluru dont relève l'aéroport international de Kempegowda, a déclaré à The Indian Express : « Deux ressortissants sud-africains qui sont arrivés à Bengaluru les 11 et 20 novembre respectivement ont été testés positifs pour Covid-19 et ont été retrouvés vivant à Bengaluru . Ils ont été isolés et sont sous traitement. Nous avons trouvé qu'ils avaient la variante delta. »

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png Lire aussi | Une nouvelle variante de Covid en Afrique du Sud déclenche une alerte en Inde

Un total de 584 personnes sont arrivées à l'aéroport de Bangalore en novembre en provenance de 10 pays à haut risque et 94 d'entre elles sont rentrées d'Afrique du Sud.

Trois équipes déployées 24 heures sur 24 chez KIA surveillent les voyageurs avant leur sortie de l'aéroport. Tous les voyageurs internationaux sont testés, a déclaré Srinivas.

Les arrivants internationaux en provenance d'Afrique du Sud, du Botswana et de Hong Kong devront subir un test RT-PCR obligatoire. Les voyageurs internationaux arrivés à Bangalore entre le 12 et le 27 novembre seront suivis et testés par RT-PCR. Les personnes testées positives seront placées en isolement institutionnel à l'hôpital pendant 10 jours. Le séquençage du génome sera accéléré, ont déclaré des responsables.

Le gouvernement a publié une circulaire indiquant que les objectifs quotidiens de test Covid19 seraient augmentés de 60 000 à 80 000 par jour. Parallèlement au syndrome grippal (ILI) et aux infections respiratoires aiguës sévères (IRAS), les équipes ont été invitées à effectuer des tests sur des groupes sélectionnés d'étudiants, d'enseignants, de personnel d'hôtels, de commerçants de centres commerciaux et de marchés, de personnel de restauration, de personnel d'usine. , les employés de bureau, le personnel des pubs et des bars. Les tests dans la ville de Bengaluru ont été augmentés de 5 000.

Lire aussi | Expliqué: Ce que nous savons jusqu'à présent de la variante Omicron de Covid-19

Lors de la réunion de samedi, il a été décidé d'interdire temporairement les programmes culturels dans les écoles et les collèges, de rendre les deuxièmes doses de vaccination obligatoires pour ceux qui travaillent dans bureaux du gouvernement, centres commerciaux, hôtels, salles de cinéma, zoos, piscines et bibliothèques, a déclaré le ministre du Revenu R Ashok.

Le gouvernement de l'État a également décidé de rendre un rapport RT-PCR obligatoire pour ceux qui entrent dans l'État depuis le Kerala et le Maharashtra. Les étudiants du Kerala arrivés au cours des 16 derniers jours devront passer une deuxième fois un test RT-PCR obligatoire. Les étudiants dans les foyers qui ont obtenu un rapport RT-PCR négatif devraient refaire le test le 7e jour après le premier rapport, a-t-il ajouté.

Ashok a déclaré que ceux dont le test est positif seront directement emmenés à un hôpital pour traitement.

Dans le cadre de la lutte contre une troisième vague potentielle, le gouvernement du Karnataka a exhorté le gouvernement de l'Union à administrer des doses de rappel. Ashok a déclaré :  “Nous avons exhorté le gouvernement de l'Union à autoriser l'État à administrer la dose de rappel, en particulier pour les travailleurs de première ligne. Nous pourrions obtenir le feu vert du centre dans une semaine.”

La campagne de vaccination a couvert une grande partie de la population. Cependant, le besoin de la dose de rappel se fait sentir, en particulier pour les travailleurs de première ligne qui ont été vaccinés au tout début de la campagne de vaccination.

Le centre a été prié d'autoriser l'État à administrer la dose de rappel pour travailleurs de première ligne. Le Centre est susceptible de répondre positivement à la demande de l'État, a déclaré Ashok.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© The Indian Express (P ) Ltd