SC déplore le retard dans le pourvoi des postes vacants dans les organismes de consommateurs

0
39

La cour suprême a dit dans un tel cas, test identification parade (processus pour identifier l'accusé) peut faire l'identification de l'accusé par le témoin (dossier)

LE SUPRÊME Vendredi, le tribunal a exprimé son angoisse face au retard pris dans le pourvoi des postes vacants dans les organismes de consommateurs au niveau des districts et des États et a déclaré que ce n'était pas une situation heureuse que le pouvoir judiciaire soit appelé à se pencher sur la question.

« Si le gouvernement ne veut pas des tribunaux, alors abolissez la loi. Nous étendons nos compétences pour que les postes vacants soient pourvus. Il est regrettable que le pouvoir judiciaire soit appelé à se pencher sur cette question…Ce n'est pas une situation très heureuse », a déclaré un banc des juges SK Kaul et MM Sundresh.

Le tribunal a entendu un suo motu affaire sur le retard dans la nomination du président et des membres des Districts Consumer Disputes Redressal Forum et des State Consumer Redressal Commissions et leur manque d'infrastructure adéquate.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png < p>Le 11 août, le tribunal avait ordonné que les postes vacants soient pourvus dans huit semaines’ temps. Vendredi, l'avocat principal Gopal Sankaranarayanan a fait valoir que le Centre avait introduit la Loi sur la réforme des tribunaux avec des dispositions similaires à celles annulées par le tribunal suprême dans un verdict antérieur dans l'affaire du Barreau de Madras.

Le CS avait, dans un jugement 2:1 dans cette affaire, annulé certaines dispositions de l'Ordonnance de 2021 sur la réforme des tribunaux (rationalisation et conditions de service), qui fixait à 50 ans l'âge minimum pour la nomination en tant que président ou membre et fixait à quatre ans comme leur mandat, citant la nécessité d'assurer l'impartialité et l'indépendance de la magistrature.

Lire aussi |Les candidats de l'UPSC n'ont pas le droit de choisir un cadre : Cour suprême

Suite à cela, le gouvernement a introduit la Loi sur la réforme des tribunaux.< /p>

Sankaranarayanan a également souligné que le banc de Nagpur de la Haute Cour de Bombay avait, dans une ordonnance récente, annulé certaines des dispositions des Règles de protection des consommateurs, 2020, relatives à la nomination du président et des membres à l'État et Organismes de consommateurs de quartier.

Apparaissant pour le Centre, le procureur général supplémentaire Aman Lekhi a soutenu que la Loi sur la réforme des tribunaux n'était pas en violation mais plutôt en accord avec le verdict de la SC dans l'affaire Madras Bar Association.

Mais le banc a répondu qu'il semble que le banc dise quelque chose et que vous fassiez autre chose et qu'une sorte d'embargo soit créé et que les citoyens souffrent. Ce sont des lieux de recours comme les forums de consommateurs et la vie quotidienne est affectée.”

Le CS a réitéré que les délais fixés dans son ordonnance du 11 août devraient être respectés et que le processus de nomination ne devrait pas être affecté par la décision de la Haute Cour de Bombay.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© The Indian Express (P ) Ltd