Chhattisgarh : marche de 300 km pour sauver les « poumons » de l'État de l'exploitation minière

0
72

Les villageois ont protesté contre les projets d'extraction de charbon en cours et proposés dans la région de Hasdeo Aranya. (Photo express)

Environ 350 personnes des communautés tribales de 30 villages des districts de Sarguja et Korba du Chhattisgarh marchent depuis neuf jours pour atteindre la capitale de l'État, Raipur. La marche – de plus de 300 km – est d'enregistrer leur protestation contre les projets d'extraction de charbon, et ce qu'ils allèguent est l'acquisition « illégale » de terres.

« Si nous ne marchons pas maintenant, nos enfants auront nulle part où vivre », a déclaré Shakuntala Ekka, l'un des manifestants marchant vers Raipur depuis Madanpur.

La marche de Fatehpur, à Ambikapur, dans le district de Sarguja, a commencé le 3 octobre. Elle devrait se terminer le 13 octobre, lorsque les manifestants atteindront Raipur et chercheront à rencontrer le gouverneur Anusuiya Uike et le ministre en chef Bhupesh Baghel avec leurs demandes.

https ://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png Lire |Yogi Adityanath un lâche, effrayé par Priyanka Gandhi : Chhattisgarh CM Baghel

Les villageois ont protesté contre les projets d'extraction de charbon en cours et proposés dans la région de Hasdeo Aranya, qui, selon eux, menacent les écosystèmes forestiers – les «poumons» de l'État. La région est riche en biodiversité et constitue le bassin versant des rivières Hasdeo et Mand, qui irriguent les plaines du nord et du centre de l'État.

Top News Right Now

Cliquez ici pour en savoir plus

Selon Hasdeo Aranya Bachao Sangharsh Samiti, une plate-forme conjointe de manifestants des deux districts, malgré leurs protestations, six des blocs de charbon ont été alloués dans la région, dont deux sont devenus opérationnels pour l'exploitation minière : le bloc Parsa East et Kete Basan (PEKB), et le bloc Chotia-I et -II.

Un autre bloc – Parsa – a reçu le défrichement des forêts et de l'environnement, même si les villageois ont affirmé que le processus d'acquisition des terres avait commencé sans le consentement de gram sabha. Les manifestants ont déclaré que l'acquisition de terres avait également commencé sans le consentement des grama sabhas dans trois autres blocs : Kete Extension, Madanpur South et Gidhmudi Paturiya.

Lire aussi |Chhattisgarh : un faux rapport de rencontre apporte peu de soulagement ; le village veut une école, un magasin de rationnement — et une vie meilleure

« Les gouvernements – tant au Centre que dans l'État – se sont opposés aux gens. Pour le déminage de l'environnement à Parsa, des documents falsifiés et des informations erronées ont été soumis au ministère », a affirmé Umeshwar Singh Armo, un membre dirigeant du Samiti.

Le 24 décembre 2020, le Centre avait émis une notification en vertu de l'article 7 de la loi de 1957 sur les zones houillères (acquisition et développement), accordant à des milliers de villageois de la région un délai de 30 jours pour soumettre des objections, le cas échéant, sur les droits sur toute parcelle de terrain. Le 8 février, le ministre de l'Union Coal, Pralhad Joshi, a déclaré que le ministère avait reçu plus de 470 lettres d'objection, y compris celles du gouvernement de l'État. Joshi a déclaré qu'en vertu de la loi de 1957, il n'y a aucune disposition concernant le consentement de Gram Sabha.

“Rémunération valide en vertu des réglementations du droit à une rémunération équitable et la loi de 2013 sur la transparence dans l'acquisition des terres, la réhabilitation et la réinstallation et la politique de réinstallation idéale du Chhattisgarh de 2007 seront payées », avait-il déclaré.

Les villageois qui protestaient, cependant, ont déclaré que l'indemnisation n'était pas suffisante. « L'argent et nos patries ne sont pas équitables ; tout montant finit par se terminer, mais nos maisons sont là depuis des années », a déclaré Armo.

Des deux mines opérationnelles, PEKB est exploitée par le groupe Adani en tant que développeur et opérateur de mines (MDO) avec Rajasthan Rajya Vidyut Utpadan Nigam Limited (RRVUNL) ; et le bloc Chotia est extrait par Bharat Aluminium Company Limited (BALCO) du groupe Vedanta. Les blocs Parsa et Kete Extension ont été attribués à RRVUNL avec Adani Group comme MDO, et le bloc Gidhmuri Paturiya à Chhattisgarh State Power Generation Company Limited, avec Adani Group comme MDO.

Le bloc Madanpur South a été attribué à Andhra Pradesh Mineral Development Corporation, avec Aditya Birla Group comme MDO.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© The Indian Express (P ) Ltd