Un juge américain déclare le programme DACA illégal et suspend les nouvelles candidatures

0
55

Des jeunes migrants et des militants se rassemblent devant le bureau du procureur général Ken Paxton le jour de l'audience de la Cour suprême sur la DACA à Austin, Texas. (Photo d'archives)

Un juge fédéral américain au Texas a bloqué vendredi de nouvelles candidatures à un programme qui protège les immigrants qui ont été amenés aux États-Unis alors qu'ils étaient enfants contre l'expulsion, mais a déclaré que les centaines de milliers de personnes déjà inscrites ne seraient pas affectées jusqu'à nouvelle décision de justice.

Le juge de district américain Andrew Hanen s'est rangé du côté d'un groupe d'États pour mettre fin au programme Action différée pour les arrivées d'enfants (DACA), arguant qu'il a été créé illégalement par l'ancien président Barack Obama en 2012. Hanen a constaté que le programme violait la loi sur la procédure administrative (APA) lors de sa création, mais a déclaré que, vu le nombre de personnes actuellement inscrites au programme, près de 650 000 &# 8211 ; sa décision serait temporairement suspendue pour leurs dossiers et leurs demandes de renouvellement.

“Pour être clair,” le juge a déclaré que l'ordonnance n'oblige pas le gouvernement à prendre « toute immigration, déportation ou action pénale contre un bénéficiaire du DACA. “Il a déclaré que le gouvernement pourrait continuer à recevoir de nouvelles candidatures au programme, comme ordonné par un juge fédéral dans une affaire distincte, mais qu'il ne pouvait pas les approuver.

https://images.indianexpress.com /2020/08/1×1.png

La Maison Blanche et le ministère de la Justice n'ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Cheska Mae Perez, une récipiendaire du DACA de 23 ans originaire des Philippines, a déclaré que son frère de 22 ans et ses 20 -la sœur de 1 an a déposé une demande de DACA dès que de nouvelles demandes ont été acceptées à la suite d'une ordonnance du tribunal en décembre 2020.

Son frère a reçu son approbation il y a quelques semaines, a-t-elle dit, mais sa sœur attendait toujours.”J'ai parlé avec elle quelques minutes après que la décision a été prise,” dit Perez. “Elle a fondu en larmes. “Le sénateur démocrate américain Bob Menendez du New Jersey a écrit sur Twitter que la décision n'était pas une surprise, “juste un rappel douloureux que nous devons cesser de compter sur des solutions d'immigration temporaires.”

“Le Congrès doit saisir le moment et toutes les opportunités pour enfin ouvrir la voie à la légalisation pour des millions d'immigrants sans papiers,” dit-il.

Le président démocrate Joe Biden, qui était vice-président lorsque Obama a créé le programme, a déclaré qu'il souhaitait créer une voie permanente vers la citoyenneté pour les bénéficiaires du DACA, connus sous le nom de « Dreamers ». «                                                                                   n' pour “préserver et fortifier” le programme, auquel l'ancien président Donald Trump, un républicain, a tenté de mettre fin.

JUGE D'ACCORD AVEC LES CRITIQUES DE LA DACA

La Cour suprême des États-Unis a bloqué l'année dernière une offre de Trump visant à mettre fin à la DACA, affirmant que son administration avait l'a fait dans un “arbitraire et capricieux” manière. Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a déclaré en mars que son département publierait un règlement formel pour renforcer le statut juridique du programme DACA, mais l'agence ne l'a pas encore fait.

Le projet de loi complet sur l'immigration de Biden, que les démocrates ont présenté au Congrès le 18 février, appelle également à un parcours de trois ans vers la citoyenneté pour de nombreux bénéficiaires de la DACA, mais il manque de soutien républicain et fait face à de longues chances de passage.

L'administration Obama a publié une note créant le programme DACA après qu'un projet de loi bipartite sur la réforme de l'immigration appelé DREAM Act n'ait pas été adopté par le Congrès. Les destinataires sont protégés contre l'expulsion, ont une autorisation de travail et ont accès aux chauffeurs’ licences et, dans certains cas, ont un meilleur accès à une aide financière pour l'éducation.

Hanen a convenu dans sa décision avec les critiques du programme qui ont fait valoir que la DACA avait contourné le processus législatif en offrant des avantages aux rêveurs sans l'autorisation du Congrès.

Les bénéficiaires du programme affirment qu'au cours de la décennie qui a suivi sa création, la DACA leur a permis de développer une vie aux États-Unis qui aurait été impossible sans une forme de statut juridique.< /p>

Dans le même temps, les bénéficiaires affirment que le tumulte constant du programme devant les tribunaux a causé un stress excessif, avec une menace toujours présente que les avantages du DACA pourraient disparaître à tout moment. Même si la décision protège pour le moment les détenteurs de DACA, la perspective de futures procédures judiciaires crée plus d'incertitude pour le groupe.

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles du monde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.