Le député de Trinamool, Nusrat Jahan, déclare que le mariage avec Nikhil Jain n'est pas légal, la séparation remonte à longtemps

0
35

Nusrat Jahan a épousé l'homme d'affaires Nikhil Jain à Bodrum, en Turquie en 2019. (Photo d'archive)

Publiant une déclaration sur sa séparation d'avec son mari, la députée du Congrès de Trinamool, Nusrat Jahan, a déclaré mercredi qu'elle n'avait pas besoin de divorcer car son mariage avec Nikhil Jain n'a jamais été valide en vertu de la loi indienne. Comme il s'agissait d'un mariage interreligieux célébré à l'étranger conformément à la réglementation turque sur le mariage, il était invalide en vertu de la loi spéciale sur le mariage en Inde, a-t-elle déclaré.

« Selon la cour de justice, ce n'est pas un mariage, mais une relation ou une relation à domicile. Ainsi, la question du divorce ne se pose pas. Notre séparation remonte à longtemps, mais je n'en ai pas parlé car j'avais l'intention de garder ma vie privée pour moi… Le prétendu mariage n'est pas légal, valide et tenable ; et donc pas du tout un mariage aux yeux de la loi », lit-on dans la déclaration publiée par Nusrat.

La déclaration publiée par Nusrat Jahan

Juste après avoir contesté les sondages de Lok Sabha depuis le siège de Basirhat et gagné, l'acteur devenu député avait épousé l'homme d'affaires Nikhil Jain en Bodrum de Turquie en 2019.

https://images.indianexpress.com/2020/08/1×1.png

Sans nommer qui que ce soit dans la déclaration, Nusrat a également déclaré que « celle qui prétend être riche » a retiré de l'argent de son compte bancaire. « J'en ai déjà discuté avec l'autorité bancaire concernée et une plainte à la police sera déposée sous peu. Dans le passé, les détails de tous les comptes familiaux lui étaient remis, à sa demande et aucun de moi ou des membres de ma famille n'était au courant des instructions données à la banque via nos comptes. Il a également mal géré mes fonds de divers comptes à mon insu et sans mon consentement. Je me bats toujours avec la banque & si nécessaire, elle en fournirait la preuve », indique le communiqué.

La députée a également allégué que ses biens et ses bijoux ont été illégalement retenus.

Déclarant qu'elle a construit sa vie sur la base d'un travail acharné et qu'elle ne permettrait à personne d'autre de partager la vedette, elle a déclaré: «Je ne parlerais jamais de ma vie personnelle ou de quiconque avec qui je ne suis pas lié. Ainsi, les personnes qui se disent « personnes normales » ne doivent rien divertir qui ne leur soit pas lié. »

Elle a également déclaré que les médias devraient s'abstenir de questionner « la mauvaise personne, qui a fait partie de mon life” pendant longtemps.

📣 L'Indian Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles de l'Inde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.

© IE Online Media Services Pvt Ltée