La crise de Covid-19 rend l'électricité trop coûteuse pour des millions de personnes en Afrique et en Asie

0
47

Environ 759 millions de personnes vivent encore sans électricité, dont la moitié dans des pays fragiles et déchirés par des conflits. (Source : Bloomberg)

Le bilan économique de la pandémie de COVID-19 a laissé plus de 25 millions de personnes en Afrique et en Asie dans l'incapacité de payer l'électricité, menaçant l'objectif mondial de fournir de l'électricité à tout le monde d'ici 2030, ont averti lundi les agences internationales .

Les deux tiers des personnes touchées se trouvaient en Afrique subsaharienne, ce qui aggrave les disparités dans l'accès à l'électricité dans la région, selon un rapport mondial annuel sur les progrès de l'énergie durable.

Des millions de personnes ont eu du mal à payer les services d'électricité essentiels pour alimenter l'éclairage, les ventilateurs, les téléviseurs et les téléphones portables alors que la crise du COVID-19 a frappé les emplois et les revenus en 2020, selon le rapport.

https://images.indianexpress.com/2020 /08/1×1.png

Cela menace les progrès de la dernière décennie, qui a vu plus d'un milliard de personnes accéder à l'électricité depuis 2010, rendant 90% de la population mondiale connectée en 2019.

Mais la pandémie a maintenant mis l'objectif soutenu par l'ONU de garantir à tous l'électricité d'ici 2030 « en danger », le nombre de personnes sans électricité en Afrique augmentant en 2020 après avoir chuté au cours des six dernières années, indique le rapport.

“L'accès à l'électricité est essentiel au développement, en particulier dans le contexte de l'atténuation des impacts de
COVID-19 et soutenir la reprise humaine et économique,” a déclaré Demetrios Papathanasiou, directeur mondial de l'énergie et des industries extractives à la Banque mondiale.

Environ 759 millions de personnes vivent encore sans électricité, dont la moitié dans des pays fragiles et déchirés par des conflits, a-t-il noté.

Aussi lire |Récession et violence parmi les effets secondaires du COVID en Afrique, selon un rapport

Cela pourrait exacerber les inégalités plus larges, a-t-il ajouté, car l'électrification des établissements de santé est vitale pour soutenir le déploiement des vaccins et la réponse à la pandémie dans les pays en développement.

“Le manque d'accès à une énergie fiable affecte la qualité du public santé et nécessitera des efforts supplémentaires pour établir les données, les communications, la logistique et la chaîne du froid fiable pour administrer les vaccins,” a-t-il déclaré à la Fondation Thomson Reuters.

Selon les politiques actuelles et prévues, environ 660 millions de personnes n'auraient toujours pas accès à l'électricité en 2030, selon le rapport publié par l'Agence internationale de l'énergie, l'Agence internationale des énergies renouvelables, le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la santé ( OMS).

Cuisine propre

Environ un tiers de la population mondiale – ou 2,6 milliards de personnes – n'avaient toujours pas accès à des méthodes de cuisson propres en 2019, malgré des gains dans une grande partie de l'Asie, selon le rapport.

Le problème était le plus aigu en Afrique subsaharienne, où environ 900 millions de personnes, soit 85 % de la population de la région, utilisaient des combustibles de cuisson enfumés comme le kérosène, le charbon et le bois.

Explication du coronavirus

Cliquez ici pour en savoir plus

Les progrès largement stagnants en matière de cuisine propre sont responsables de millions de décès chaque année dus à l'inhalation de fumée et d'émissions toxiques, les femmes et les enfants étant particulièrement vulnérables à la pollution de l'air domestique, ont déclaré les agences.

Maria Neira, l'OMS& #8217;s directeur de l'environnement, du changement climatique et de la santé, a déclaré que l'intensification de l'énergie propre est essentielle pour protéger la santé humaine et promouvoir des populations en meilleure santé, en particulier dans les zones rurales.

Les groupes ont appelé à davantage d'énergies renouvelables, qui représentent environ un quart de la production mondiale d'électricité, pour intensifier les efforts d'électrification dans les pays en développement.

Top News Right Now

Cliquez ici pour en savoir plus

Les énergies renouvelables ont connu une croissance énorme au cours de la dernière décennie, avec plus d'un tiers de l'augmentation de la production en 2018 provenant d'Asie de l'Est, tirée par l'énergie solaire et l'énergie éolienne en Chine.

“Des efforts accrus pour mobiliser et accroître les investissements sont essentiels pour garantir que les progrès en matière d'accès à l'énergie se poursuivent dans les économies en développement,” Fatih Birol, directeur exécutif de l'IEA, basée à Paris, a déclaré dans un communiqué.

“Cet avenir énergétique plus juste et plus propre est réalisable si les gouvernements travaillent ensemble pour intensifier les actions.”< /p>

📣 L'Indian Express est désormais sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne (@indianexpress) et rester à jour avec les derniers titres

Pour toutes les dernières nouvelles du monde, téléchargez l'application Indian Express.

  • Le site Web d'Indian Express a été classé GREEN pour sa crédibilité et sa fiabilité par Newsguard, un service mondial qui évalue les sources d'information en fonction de leurs normes journalistiques.