Sleepless in Aschheim – les sept Jours, jusqu’à la Wirecard Faillite

0
41

La Bilanzskandal pour le Prestataire de services de paiement Wirecard probablement l’une des plus grandes Fraudes dans les allemands de l’Histoire de l’économie des besoins. Les derniers Jours jusqu’au Offenbarungseid.

James Freis, s’est réjoui en toute sécurité sur son nouveau Job. En tant que Comité de Wirecard l’Intégrité, le Droit et la bonne Gouvernance” serait-il, après six Ans en tant que Gestionnaire de Conformité à la Bourse Allemande de Francfort, enfin, de nouveau plus de Temps dans sa Maison américaine de passer. En dernier lieu, il avait toujours nouveau, juste un petit Détour par le Week-end de la séance. Bientôt, des Missions dans les etats-UNIS, où il a fait les Boutiques, l’une des principales Filles de Zahlungsabwicklers répondre voulait de nouveau de la partie.

Freis devrait, lors de sa Nomination au Wirecard, le Comité ne s’attendaient pas qu’il quelques Semaines plus tard, une Figure centrale dans l’un des plus grands Wirtschaftskrimis l’Histoire de l’allemagne serait.

Au Soir du 18. Juin stand des Américains, dans le gris de la Veste et Chemise ouverte, désireux de hochant la tête à côté de Marc Brun. Pendant de nombreuses années, Wirecard, Patron il le plaça dans un Message Vidéo en tant que nouveau Conseil d’administration en Conformité et, deux Semaines plus tôt que prévu. Freis était prématurément venus à Munich, pour un Appartement. Une Chance qu’il sorte rapidement était palpable. Car, au plus tard depuis le Matin était clair: “Compliance”, en Français, le Respect des Lois et des Règles, était le Point douloureux lors de Wirecard. Les commissaires aux comptes de EY eu la Preuve du Bilan refusé, parce qu’ils Justificatifs plus de 1,9 Milliards d’Euros pour faux arrêtés.

Maintenant arrêté et contre une Caution de nouveau plein Pied: Ex-Wirecard-Chef Marc Brun

Pendant des années, il avait toujours des Rumeurs donné que la croissance rapide des Entreprises en Asie surtout, bien des Choses étranges à la csc. Le “Financial Times” a consacré son Doute sur l’émergents Börsenstar de la Bavière, toute une série d’Articles. Mais il parvint à Brun, un homme de 50 ans, les Autrichiens, toujours et encore, les Investisseurs, les Analystes et les Examinateurs apaiser. Même lorsque les commissaires aux comptes de KPMG, Fin Avril, dans votre Spéciale Wirecard une Gifle verbale pour les autres manqué, récupéré l’Action à nouveau.

Mais cette fois-ci, c’était différent. Wirecard est probablement Victime d’une Escroquerie “vaste Envergure”, avait-Brun dit, à la toute Fin du zweieinhalbminütigen Vidéos. Freis avoir écouté: Que Wirecard 1,9 Milliard d’Euros, par un obscur Fiduciaire de Manille sur des Comptes auprès de deux philippins Banques parking fit, lui vint à l’étrange, comme un Initié a déclaré. La criminalité financière, donc c’était Freis’ Domaine. Au milieu de la crise Financière de 2007 à 2012, il avait enfin, en tant que Juriste pour le Trésor AMÉRICAIN, à Washington, a travaillé pour le Financial Crimes Enforcement Network (de fincen) et de la redoutable Financial Intelligence Unit (FIU).

Où est le piège?

Freis n’ai pas dormi cette Nuit sur l’un des 19. Juin, deux Initiés rappeler. Il enfouit dans son nouveau Bureau de la Wirecard-Central, dans la zone industrielle de la Banlieue de Munich Aschheim dans les Livres et les Documents. Ensuite, il aurait sans Doute eu, dit un Connaisseur des Opérations: Que c’est de la Fraude était, aurait pu tout voir, la familiarisés avec les Marchés financiers. Ces Comptes avec de telles Sommes dans des Banques dans ces Pays, il existerait tout simplement pas. Wirecard voulait les Opérations ne se prononcent pas.

Freis était évidemment le plus Adéquat pour la Tâche: “Il est impressionnant de voir à quelle vitesse il est étrangère et des questions complexes de collecte”, se souvient un Compagnon de route à partir de la Deutsche Börse Temps de lui: “Il jette un coup d’Oeil sur les Faits et voit tout de suite où est le piège.” Le matin, il a déposé ses Conclusions au conseil de Surveillance, à midi, il était clair que le célèbre Bourses-Star Brun était devenue insupportable.

À peine 24 Heures après la prise de fonction lors de Wirecard était Freis, le Chef de l’Intérim de Chef d’Entreprise, la Survie de rang. Car, sans limite de Bilan, les Banques avaient le Droit, le même Jour de 1,3 Milliards d’Euros de Crédits de résilier.

Freis a dû se battre. Qu’il le peut, ses Amis du club d’Aviron de Francfort Germania clair. L’An dernier, le ” Rameur “Jim”, comme il les citer tous, à 49 Ans, ni à des Compétitions internationales Seniors-Classe a participé, dans le Huitième, de Quatre et Doppelzweier. Pas Solitaire, malgré l’Ambition, lui aussi, en dehors du travail se caractérise, décrit, lui, un Crewkamerad. “Il s’attend également à d’autres dans le Bateau que vous nette de l’accrocher. Mais il ne veut pas le porte-Parole, il trie un, un classique des joueurs de l’Équipe.”

Lors de Wirecard, il y avait pas d’Équipe plus. Le brun avait disparu, à la maison de Vienne. Trois Jours plus tard, il se présenta, le Procureur de Munich, Brun, Confident de longue date Jan Marsalek, en revanche, a disparu.

Dans la clandestinité, probablement en Asie: Jan Marsalek, lors de Wirecard pour la gestion des Affaires de façon responsable

À la Fin de l’Espoir se meurt

Encore le Week-end a laissé Freis, les Banques mobiliser, comme avec les mécanismes des Personnes familières ont dit. 15 Établissements, et notamment de la Commerzbank. En même temps, en appelaient, lui et l’urgence recrutés experts en restauration aux Philippines, afin de ses doutes, de confirmer: “Wirecard? Nous n’avons pas, en tant que Clients”, laissant les deux les Banques. Les Comptes, il n’existe pas, les confirmations de soldes étaient probablement faux. Un peu avant trois Heures du matin, fit Freis, Lundi, la Bombe: Les 1,9 Milliards d’Euros seraient “de la Vraisemblance prépondérante, n’existent pas”, a-t-il dans la Pflichtmitteilung à la Bourse, qu’il a Initiés, selon personnellement formulé. Plus encore: toute l’Entreprise avec des Partenaires en Asie – l’auteur présumé de la Croissance de Wirecard – doit être mise en doute.

Encore avait Freis Espoir, Les Banques étaient prêtes, les 1,3 Milliards d’Euros d’heures, d’abord jusqu’à la Fin du Mois, si les Salaires serait dû. Aussi longtemps, en tout cas jusqu’à ce que l’on pourrait voir ce que l’Entreprise et de l’Argent pour sauver, comme un Sanierungsberater rapporté.

Le Dire à l’administrateur de l’Insolvabilité

Mais deux Jours plus tard, a dû Freis selon l’Expert, le reconnaître: La Lutte était vaine, le Courant est trop fort. Car la Surveillance financière ferma sur elle même la Wirecard Bank du Reste du Groupe, afin de ne pas les Abwärtsstrudel de l’est. Pas d’Argent, devrait être plus dans la Direction de Aschheim débit, mais comment, alors, de payer des Salaires? Et même si cela pouvait résoudre, et les Banques, les Prêts prolongée: Comment Wirecard l’Argent jamais rembourser, si il ya une grande partie du quartier des Affaires et des Bénéfices, n’existait pas? Dans les trois à six Mois, serait Wirecard, mais alors en faillite et son Hésitation pourrait lui Freis, devant un Tribunal, explique le Conseiller de la Situation.

Il ne servait à rien. Exactement six Jours, 23 Heures et 44 Minutes après le refus d’Attestation d’EY a annoncé Freis à, Wirecard vais Insolvenzrichter aller. Le Dire à Aschheim a maintenant Administrateur Michael Jaffe, un Homme qui a beaucoup d’Expérience avec les criminels, dans la Faillite de conduire. Il voit des Opportunités, les Restes du Groupe à réaliser au bénéfice des Créanciers. Quelques centaines de Millions d’Euros pourrait apporter, même si la Réputation est ruiner.

“Il ya beaucoup de véritable Entreprise, il y a des Clients et des utilisateurs Finaux. La grande Majorité des Employés n’avait rien à voir avec la Fraude à faire”, dit l’un, la Situation est Familière. Et Freis? Il est encore le chef de la direction de Wirecard, jusqu’à lui Jaffe pas besoin de plus, susceptible d’être un jour à l’Automne.