Cuba: L’Histoire de l’Embargo AMÉRICAIN

0
34

60 Scientifiques allemandes, le Gouvernement fédéral avant le Début de la Présidence allemande de l’UE a invité la Fin des Sanctions AMÉRICAINES contre Cuba à utiliser. Une Chronologie des 60 ans de Blocus.

31.08.2016: Le premier Vol commercial entre les etats-UNIS et Cuba depuis plus d’un demi-Siècle

Dans l’Année, comme Africain Année, car égale à 18 africains des Colonies leur Indépendance, dans l’union Soviétique de deux Chiens dans Tout l’envoie et le Mossad d’Adolf Eichmann à Buenos Aires prend, et crée des 34. Le président des etats-UNIS, la politique étrangère de Faits, avec toutes ses onze Successeur compliqués doivent: Dwight D. Eisenhower, ancien Général d’armée, recommande en 1960, les Citoyens AMÉRICAINS de Voyager à Cuba de s’abstenir.

Les états-UNIS avaient déjà de l’aide Économique de l’Île et à l’Importation de Sucre de Cuba, principal produit d’Exportation – étranglé, après Cuba, sans dédommagement AMÉRICAIN des Biens expropriés avait. Eisenhower est convaincu, cet Embargo Fidel Castro et ses Révolutionnaires, un An auparavant, de Washington pris en charge Dictateur Fulgencio Batista tombé victorieux à Cuba, la Capitale la Havane eues dans les plus brefs délais dans les Genoux.

Un Plan pour des Semaines et des Mois, à la Fin de 60 Ans

Fulgencio Batista s’enfuit de Cuba dans les Dom. Rép.

Combien de temps la petite Île, sans l’Aide d’autrui, – la Pression de la Superpuissance résister? Optimistes dans les États-Unis étaient peut-être de 60 Jours à partir de Réalistes de 60 Semaines, donc une bonne Année, les Pessimistes de 60 Mois, soit cinq Ans. Ils devraient tous se tromper.

60 Ans plus tard, l’Embargo a encore du Stock, de la crise de l’approvisionnement à Cuba, en raison des Sanctions et couronne un tour dramatique adoptées, et 45. Le Président AMÉRICAIN Donald Trump tire les Rênes de suite, parce que la Floride, de nombreux Exilés dans et autour de Miami, lors des Élections de Novembre faire Pencher la Balance pourrait jouer.

Bahía de cochinos Désastre et de la crise des missiles de cuba

En janvier 1961, attire également Eisenhower encore une fois les Rênes: le 3. Janvier briser les etats-UNIS, les Relations diplomatiques avec Cuba. Le Républicain est pour le Moment, quelques Jours avant la Fin de ses huit ans de Présidence à peine deux Semaines plus tard, il prend ses fonctions le surprenant Vainqueur de John F. Kennedy à transmettre. Bien âgé de 43 ans, Démocrate, de 27 Ans son aîné, Eisenhower comme trop inexpérimentés pour la Maison-Blanche est considérée, à Cuba, les Dents de donner des cheveux blancs.

Kennedy, cependant, ne veux même pas l’Impression qu’il était en Conflit avec Cuba doux et prends Castro avec beaucoup de précaution à. À partir de Mars 1961, seuls les produits Alimentaires et de matériel médical avec une autorisation spéciale, à Cuba être exportée à l’Importation de Sucre cubain est réduit à Zéro.

Un Mois plus tard, le 17. Avril, puis la bahía de cochinos Désastre: Une Söldnertruppe des Exilés cubains tente avec l’Aide de la CIA, de renverser Castro. Cuba Révolutionnaire propose de les préparer à l’amateurisme et réalisée Invasion de retour.

Exilé cubain, après leur Gefangenenahme par des cubains, des Milices

Un An plus tard, le 24. De mars 1962, Kennedy met un complet embargo économique contre Cuba. Le Conflit avec l’union Soviétique se concentre quant à, le Monde est à cause de la crise des missiles à cuba, au Bord d’une Troisième Guerre mondiale nucléaire. Le Président des états-unis répond avec un blocus naval sur le Déploiement des Missiles russes à Cuba, le Président Nikita Khrouchtchev permet de Missiles à la suite de Négociations retirer à nouveau, à Condition que les états-UNIS ne pas envahir Cuba.

Blocus Assouplissement, d’abord sous Carter

Pour la levée du blocus, il sera dans les 15 prochaines Années, le calme, le Président des états-unis ont d’autres Choses à faire: Lyndon B. Johnson crée, en 1964, avec le Civil Rights Act publique, de la Ségrégation à partir de, Richard Nixon fête de 1969 sur la Lune, se rend ensuite au Vietnam par l’Affaire du Watergate forcé, Gerald Ford met en 1975, sa Signature de l’Acte final d’Helsinki, les Relations entre l’est et l’Ouest à la normale.

Un ancien Erdnussfarmer ramène un peu de Mouvement dans les Relations entre les etats-UNIS et Cuba. En 1977, 16 Ans après la Rupture des Relations diplomatiques par Eisenhower, assouplit Jimmy Carter, pour les Conformer à la, Washington a ouvert à la Havane, à une soi-disant Défense de ses droits. Aussi Cuba choisit cette Expression et implique un Bureau à Washington.

Le 14. Mai 2002, a montré l’Ex-Président AMÉRICAIN Jimmy Carter, Fidel Castro, comme on joue au Baseball

Le Démocrate Carter est encore le Président, des Milliers de Cubains, les semelles péruviennes de l’Ambassade à la Havane en occuper. Fidel Castro a approuvé la Sortie. D’Avril à Octobre 1980, de fuir de 125 000 Cubains en Floride – dans les Bateaux et tout à fait légalement. Le plus grand Exode massif de Cuba que de Mariel-Bootskrise dans l’Histoire, parce que les Barques du Port de Mariel, à proximité de la Capitale de los voile.

Cuba des Années difficiles après la chute du Rideau

Une Décennie plus tard, les Conditions dans le Conflit fondamentalement changé: Le Rideau de Fer est tombé, la Guerre Froide est terminée, les cubains puissance Protectrice union Soviétique s’est effondré. Cuba se plaint de la soi-disant “Sonderperiode”: Coupures d’électricité se multiplient, les Usines fermer, de ruptures d’Approvisionnement sont à l’ordre du jour. L’Économie cubaine se rétrécit entre 1989 et 1992, pour la Moitié.

Ronald Reagan (r.) et son Successeur ultérieure en tant que Président des etats-unis: George w. Bush

Georges Bush, Successeur de Ronald Reagan, flaire la Chance de Cuba définitivement l’Air abzuschnüren. Le Congrès appelle autrement et adopté en 1992, le “Cuban Democracy Act”. Entreprises AMÉRICAINES dans des pays Tiers ne peuvent plus avec Cuba agir, la plupart des vols Charters entre Miami et la Havane sont interdits. Bush aussi, peut-Unis Outil pinceau, avec Cuba coopérer. Après tout: Lettres de Cuba écrire, on peut toujours, même téléphoner n’est pas un Problème.

Bootsflucht, la seconde est La “Balsero”Crise de

Un An plus tard, Bill Clinton est juste devenu Président, demande à l’Assemblée générale des nations UNIES, les etats-UNIS avec 88 Voix, et 57 Abstentions, sur l’Embargo, enfin, de les abroger. Il y a quatre voix Contre une, bien sûr, l’état de Washington.

Parce qu’en 1994, des milliers de Cubains dans la Rue, contre les conditions de Vie difficiles à démontrer, attaque de Fidel Castro à nouveau la Vanne de l’émigration massive, afin de les apaiser. De 33 000 Cubains ont fui avec assemblés en Radeaux dans les états-UNIS. En espagnol sont ces “Balsas”, c’est pourquoi cet Exode comme “Balsero”-Crise.

Washington dit alors, chaque année, 20.000 Visas pour les cubains, des Immigrés, de délivrer. En Mai 1995, obtient la Politique des deux Pays, un Nom spécial: “Nasser Pied, Pied sec”: Atteint d’un Réfugié cubain, les etats-UNIS, quasi à Pied sec, il peut rester. En revanche, humide, Pied sur la Mer ouverte appliqué, c’est le retour à Cuba.

Clinton a signé, mais alors l’Helms-Burton Act

Le Démocrate Bill Clinton, qui vient de l’Dayton-accord de Paix après trois Ans et demi de Guerre en Bosnie-et-Herzégovine a transmis, veut vraiment de l’Embargo à l’ent et à ne pas aggraver, et annonce son droit de Veto à l’encontre de la déjà à le Congrès a adopté la Loi Helms-Burton (à insérer. Mais manque de Cuba, deux AMÉRICAINS de l’aviation commerciale, avec quatre Exilés à Bord.

Clinton a signé enfin, 1996: affaires entre les etats-unis et Cuba sont plus limitées, tout public ou le privé, le Soutien pour le Régime de fidel Castro est sanctionné. Après tout, permet de Clinton, plus tard, la Vente des états-Produits à Cuba.

Le Président AMÉRICAIN Bill Clinton signe la Loi Helms-Burton (

Une Partie de l’Helms-Burton Act, il fait, comme son Successeur, George W. Bush et Barack Obama, d’abord exposer. D’abord, Donald Trump, il permet de 2019 Citoyens AMÉRICAINS, de leur point de Vue au cours de la Révolution cubaine, six Décennies plus tôt, dépossédées devant les Tribunaux AMÉRICAINS sur l’Indemnisation des poursuites.

États-UNIS d’ignorer Vote des Nations Unies

Clinton Successeur de George W. Bush, a conduit les Mains pleines de Cuba, il ne peut pas encore prendre soin: Après les Attentats du 11.Septembre 2001, marchent les etats-UNIS, la grande-Bretagne et d’une “Coalition de volontaires” dans l’Irak, de l’attraper, de Saddam Hussein, Oussama ben laden, mais non. 2004 resserré Bush, mais de nouveau les Restrictions de voyage aux etats-UNIS, vivant Cubains ou des Citoyens AMÉRICAINS, avec cubain Vote ne vos Proches tous les trois Ans au lieu de chaque année.

En 2008, Fidel Castro se produit impuissants et découragés, en tant que Président, et laisse Frère Raúl, le Champ, les Nations Unies, est responsable d’une Fin de l’Embargo AMÉRICAIN. Maintenant, il ne reste plus que trois Pays, qui, en revanche, les voix, notamment, de nouveau, les etats-UNIS, qui Vote mais peu impressionné. Enfin, la Décision n’est pas contraignante.

Politique de Dégel, sous Obama

C’est Barack Obama, le dixième Successeur d’Eisenhower, de la politique, au Printemps, à Cuba handelsblatt. La première afro-américaine, le Président parle d’un “nouveau départ après des Décennies de Méfiance”, assouplit les Restrictions de voyage pour les exilé cubain et les Règles relatives aux Transferts de fonds. La cérémonie des Funérailles de l’ancien Président sud-africain Nelson Mandela, à Johannesburg, en 2013, il ya une Poignée de main historique avec Raúl Castro.

La première Poignée de main: Barack Obama et Raul Castro se rencontrent en Afrique du sud, lors des Funérailles de Nelson Mandela

Et le Dégel continue: Lors du Sommet des Amériques à Panama, deux Ans plus tard, il y a même une Conversation directe des deux Chefs d’etat. Obama laisse Cuba par les etats-unis liste d’organisations terroristes pinceau, les Relations diplomatiques restaurer et même de l’Ambassade AMÉRICAINE à la Havane par le Ministre des affaires étrangères John Kerry, le rouvrir. Mars 2016 atterrit Obama pour une Visite de trois jours dans la Capitale, la Havane, Raúl Castro demande que la prochaine Étape une Levée complète de l’Embargo des états-unis.

Mais pour cela, il ne vient pas, bien au Contraire: Le 8. Novembre 2016, deux Semaines avant de Fidel Castro à l’Âge de 90 Ans, meurt, gagne Donald Trump, les élections Présidentielles aux états-UNIS et tourne les Montres de retour. Aujourd’hui, c’est Cuba qui est à nouveau sur une Liste AMÉRICAINE des “Terrorstaaten”, les états-UNIS de rendre plus difficile la soi-disant “Remesas”, les envois de fonds des expatriés Cubains à leurs Familles, ou empêcher la Livraison juste à Corona Temps de Médicaments vitaux.

Avant 60 Ans, c’est “juste” de Sucre, c’est maintenant le Blocus AMÉRICAIN contre Cuba, plus forts et plus dangereux pour la Population cubaine que jamais.