Droits Des Femmes: De L’Homicide, L’Argument De La Charia

0
35

Les réformes législatives en faveur des Femmes, l’échec dans les Pays arabes, qui sont toujours à sa prétendue Incompatibilité avec le Droit islamique. Mais, s’inquiète de la Résistance, et pas seulement des Femmes.

Une fois la nouvelle Loi sur la Protection des Femmes déjà rejetée par le Parlement, mais la Mauritanie, le Gouvernement ne veut pas abandonner: Une nouvelle reformulation du Projet, sera prochainement les résultats escomptés par le Consentement apporter. La nouvelle Loi devrait-femme contre la Violence, de protéger et d’aider “les Préjugés et les attitudes discriminatoires à l’égard des Femmes et des Filles à éliminer”, de sorte que le projet de loi gouvernemental.

Une Langue claire a choisi de Mauritanie, Ministre de la justice Haimouda Ould Ramdane: Il a appelé à la Violence contre les Femmes comme un “Crime”. Sur la Base du document projet de Loi, les Femmes doivent, à l’avenir, un acte d’Accusation contre leurs Bourreaux, peuvent percevoir.

La première Réforme de la Loi a échoué en 2018. Le principal Argument de l’Adversaire était, ici aussi, comme dans de nombreux autres Cas similaires dans les pays arabes ou les Pays musulmans: Le projet de Loi pour les Droits des femmes viole les Dispositions de la loi islamique, la Charia.

Nina Amu Dafa Kan (à gauche), mauresque Ministre des affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille, sur la Journée Internationale de la femme, 8. Mars 2020.

En effet, l’Épreuve de force dans le Parlement est pas un Cas isolé. Est régulièrement lors de la Tentative de Lois existantes pour les Femmes ou le droit de la Famille à changer, dans de nombreux Pays de la Région de vives Controverses, où la Religion la plupart de même, joue un Rôle dominant que les Notions de l’Honneur “et la “Tradition”. Ces tentaculaire Débats broches chez les personnes souvent en plus de l’Incertitude et de circuler le but de la Réforme n’est pas rare en son Contraire.

Critique de “religieux Hall”

En particulier, les Représentants de la dite “religieuse Hall” ont fait le point à ce genre de Discussions, bruyamment, Ouïe, déplore Saad Eddin Al-Hilali, Professeur de Droit comparé à l’Université Al-Azhar au Caire. Ce “Lobby religieux”, il est avant tout une “ancienne Religionsgelehrte, les Médias, l’Opinion publique dans leur Sens, à les influencer, sans tenir compte de toutes les autres sont de mon Avis, tout à fait indépendamment de savoir si votre Opinion religieuse recevable ou irrecevable”. En d’autres Termes, Prétendument unique ou ancré dans la Charia, des Dispositions en matière sociale et familiale, le Rôle des Sexes servir les Critiques comme l’Homicide, l’Argument contre un Renforcement des Droits des femmes. Ceux qui en revanche, voit rapidement soupçonné la Volonté de Dieu, à cause de toi.

“Comme si, à son Avis directement de Dieu”

Al-Hilali sente ces Einflussversuche: “Il faut éviter que tout le monde peut le faire, comme si son impression personnelle directement de Dieu. En principe, on peut, en effet, toute Jurisprudence Correcte et incorrecte inclus, même si la plus grande Place est exprimé.”

Il en va de même Marwa Sharafeldin. Il est inacceptable, les Lois, la Violence contre les Femmes, pour empêcher cherchaient, au Motif de refuser, ce sont contraires à l’encontre de la Religion”, ainsi, à l’Université de Harvard, les enseignants, Juriste et Spécialiste international du droit de la Famille. Une telle Accusation nourris en fin de compte même de l’Affirmation selon laquelle l’Islam encourage à la Violence contre les Femmes. Parfois, vais avec Vue sur le Rapport entre la Jurisprudence et de la Religion même délibérément la Confusion dans les esprits, les autres pour atteindre des Objectifs politiques, estime Sharafeldin. “Certains Représentants de l’Islam politique, pour tenter de se, au détriment des Femmes profiler.”

Trop hésitant dans la mise en Œuvre des droits de la femme? Le Parlement égyptien

Une Législation Insuffisante

La lenteur de la Législation a parfois des Conséquences graves. L’actuel mauresque Droit définis et est en train de criminaliser la Violence sexuelle n’est pas, de Manière appropriée, c’est-à-dire dans une Étude de l’Ong Human Rights Watch (HRW). Et parce qu’il n’est pas suffisamment la Définition du Viol et d’autres Formes de violence sexuelle donne, augmente également le Risque pour la Victime, elle-même être poursuivi en justice: “Si les Femmes et les Filles, les autorités Judiciaires ne peuvent pas convaincre, qu’un Acte sexuel non consensuel, alors vous pouvez vous de Anklägerinnen en Accusé de transformer”, tel est le HRW Étude.

En Egypte aussi, sera régulièrement pour les droits de la Femme a lutté. Depuis des Mois, dans le Pays du Nil et déjà un Projet de nouvelle Personenstandsgesetz discuté, mais la mise en Œuvre est retardée par la suite. Un Juriste égyptien a donc un Procès entamé une Adoption appliquer. Doit justifier, dans le Processus, le Parlement égyptien. Il est accusé de l’Adoption de la nouvelle Familienstandgesetzes pas assez rapidement à faire face. Conservateur des Critiques, en revanche, de jeter de la Loi, il préfère les Femmes au détriment des Hommes. Là aussi, il a été à plusieurs reprises avec la Tradition et de la Religion soutient.

Vue sur les Problèmes réels

Religieuse chargée de Discussions sur le statut personnel féminin ont été, cependant, ne permettent pas d’atteindre critique le militant des droits humains et Fondatrice du Centre pour l’Assistance juridique égyptien Femmes”, Azza Soliman: “Si je me Débats participe, je le fais mais pas sur la Base de la Charia”, afin de Soliman à l’égard de la DW. “Je m’orienter à la réalité de la Souffrance des Femmes.”

“Sur le réel de la Souffrance des Femmes attention: Les égyptiens Avocate et Militante Azza Soliman

Les Lacunes dans la Législation, auraient un Impact direct sur la Vie de nombreuses Femmes. “L’actuel Ehegesetze conduire, par Exemple, que les Décisions de durer plusieurs Années. Il en est de Même pour les cas où le Droit des Femmes, des travailleurs indépendants de Dépenses ou de ses Enfants après un Divorce à voir.” Juste Processus de la Violence contre les Femmes attirent trop longtemps, il Soliman.

Particulièrement critique de la Militante, que la Charia presque uniquement à des Discussions au sujet des Femmes et de Poser massif en tant que “contre-Argument” s’vais. Traditions ancestrales, comme le Concept de la “Gloire” de l’Homme et de sa Famille, ce qui implique souvent un Habit religieux tiré. “Si, sur d’autres Sujets, tels que l’Économie ou la Criminalité est en discussion, la Charia oui pas toujours comme Prétexte pour modifications de la législation et de la refuser.”