Panchkula: Balayeuse dit CID SP agressé lui, agent des termes de la conspiration

0
67

La SP a admis que la balayeuse l’habitude de venir travailler à son bureau du camp (résidence officielle). (Image représentative)

Une balayeuse de travail à Panchkula du CID Lines a accusé le PS rang d’officier dans le CID et sa femme d’avoir agressé lui “pour avoir refusé de travailler à sa résidence”.

SP Rajesh Kalia, cependant, a nié les allégations, affirmant que le plaignant était probablement à l’instigation de quelqu’un qui est au niveau de fausses allégations contre lui. Kalia est le même officier qui avait été briefing de l’Haryana, le Ministre de l’intérieur Anil Vij pour les deux derniers jours sur l’intelligence des entrées.

S’exprimant à L’Indian Express, Panchkula DCP Kamal Profonde Goyal a confirmé que la police avait reçu une plainte et un DDR (Rapports Journaliers) a été déposée à cet égard. “La Nature de la lésion a été qualifié de ” simple, blunt” lors de la visite médicale, mais nous attendons écrit ORL (oreille, nez et gorge) rapport. La question sera traitée de manière professionnelle,” Goyal ajouté.

Un membre de la famille de la plaignante Darshan Lal a dit qu’ils ont déposé la plainte auprès du Secteur-7 Poste de Police dans Panchkula. Selon la plainte, qui est actuellement diffusée sur certains groupes WhatsApp, Darshan Lal travaille comme balayeur à la CID des Lignes de, Secteur-19 à Panchkula. “Le 20 janvier, j’ai été faire mon devoir quand SP Rajesh Kalia atteint. Il a snobé moi et les autres membres du personnel de ne pas m’envoyer à son “kothi” pour un travail. Quand j’ai refusé d’aller à sa résidence, il m’a demandé de donner par écrit que je veux opter pour le VRS (départ volontaire à la retraite du service). J’ai été obligé d’écrire pour le SRV. Il m’a pris à son “kothi” dans le Secteur 6, Panchkula,” Dharshan Lal a dit dans sa plainte. Selon le plaignant, “le PS et sa femme l’a harcelé et battu pendant 20 à 25 minutes”.

Kalia dit qu’il a déjà informé ses aînés au sujet d’un complot par quelques personnes du département contre lui. “Il y a des caméras installées à 24 places dans ma maison, ce qui permettra d’établir que les allégations contre moi sont sans fondement”, a déclaré Kalia.

La SP a admis que la balayeuse l’habitude de venir travailler à son bureau du camp (résidence officielle). “Il a pris quelques-unes des clés avec lui. Quand j’ai demandé pour les clés, il a dit qu’il n’a pas le même. Nous avons déposé une plainte à la police contre lui. Il m’a aussi dit qu’il est malade et ne veut pas continuer dans le travail.”

“Dans le cadre d’un complot, quelqu’un dans le département est l’instigateur de lui pour me diffamer. Elle devrait être exposée. Il a été utilisé par quelqu’un,” Kalia ajouté.

Pour toutes les dernières Villes Nouvelles, télécharger Indian Express App

© IE Médias en Ligne, les Services Pvt Ltd