DoT cherche Rs de 48 000 crore de Pétrole de l’Inde dans les télécommunications cotisations; l’entreprise elle TDSAT

0
91

L’HUILE n’est pas d’aller à la Cour Suprême que la société ne faisait pas partie de l’instance devant la cour d’apex et aucune orientation n’a été émis par la cour. (Image représentative)

L’télécom a giflé un Rs de 48 000 crore de la demande d’avis sur le Pétrole de l’Inde au cours des dernières cotisations statutaires, une ordonnance par laquelle le deuxième plus grand état producteur de pétrole plans de défi dans les Télécoms de Règlement des Différends et du Tribunal d’Appel (TDSAT).

À la suite d’une décision de la Cour Suprême que les non-revenus de télécommunications devraient être inclus pour l’examen des paiements de gouvernement des cotisations, le Département des Télécommunications (DoT) a demandé à l’Huile de l’Inde à payer Rs de 48 000 crore en capital cotisations avec les intérêts et les pénalités pour l’utilisation de la fibre optique sur le réseau interne de communication. La cotisation demandée est le double de la valeur nette de Pétrole de l’Inde.

“Nous avons reçu une demande d’avis de payer les paiements par 23 janvier. Nous prévoyons de mettre en TDSAT,” l’Huile de l’Inde, de Président et de Directeur général Sushil Chandra Mishra dit PTI ici.

Oil India Ltd (HUILE) est le deuxième de pétrole et de gaz cabinet après GAIL Inde d’avoir été giflé par un avis. De service de gaz de GAIL, la DoT a cherché Rs 1.72 lakh crore.

Mishra a déclaré que son entreprise le contrat conclu avec le Point fournit pour toute question en litige TDSAT et donc la société seront près le tribunal.

À la suite de la Cour Suprême du 24 octobre afin que les non-télécom les revenus générés par les entreprises de l’utilisation du spectre des ondes ou allouée par le gouvernement devrait être considéré pour le calcul des cotisations statutaires, la DoT a atteint tous les revenus gagnés par une entreprise au cours des 15 dernières années et a grandi à la demande.

Les Sources ont indiqué que les compagnies comme l’HUILE de payer les droits d’accise, de l’huile de développement cess, le bénéfice de pétrole et autres taxes pour le gouvernement sur le pétrole et le gaz qu’ils produisent et ne pas le commerce de la bande passante à des tiers à gagner de recettes.

La fibre optique est seulement à usage interne à des fins de communication tels que des puits de surveillance et de contrôle de la production, ils ont dit.

L’HUILE n’est pas d’aller à la Cour Suprême que la société ne faisait pas partie de l’instance devant la cour d’apex et aucune orientation n’a été émis par la cour.

De GAIL, la DoT a cherché Rs 1,72,655 crore dans la cotisation sur IP-1 et IP-2 licences ainsi que Fournisseur de Services Internet (ISP) de licence.

En réponse, GAIL a dit que la DoT qu’il ne doit rien de plus que ce qu’il a déjà payé pour le gouvernement.

La firme dit Point qu’il avait obtenu FAI licence en 2002 pour une période de 15 ans, qui a expiré en 2017. Mais GAIL n’a jamais fait de toute entreprise en vertu de la licence, et puisque personne n’a généré des recettes, il ne peut pas payer n’importe quel montant.

Sur IP-1 et IP-2 licences, GAIL a dit que la DoT qu’elle a généré de Rs 35 roupies de recettes depuis 2001-02 et pas Rs 2,49,788 crore a été pris en considération pour la perception des comptes en souffrance, disaient-ils en ajoutant les recettes nombre que le Point est à considérer est après l’ajout de tous les revenus que la compagnie a obtenu à partir de gaz de négociation et d’entreprises de transport.

Des Sources indiquent que les cotisations recherchés sont plus de trois fois la valeur nette de GAIL et plusieurs fois les revenus gagnés.

Alors que les opérateurs de télécommunications comme Bharti Airtel et Vodafone Idée peut-être eu de la non-telecom recettes générées par l’utilisation de la licence du gouvernement et du spectre, les entreprises telles que GAIL et de l’HUILE n’avait pas de telles recettes.

Le Point est à la recherche de Rs 1.47 lakh crore de toutes les entreprises de télécommunications au cours des dernières cotisations statutaires.

En plus de GAIL et de l’HUILE, le Point est à la recherche de Rs 40,000 crore de PowerGrid qui avait à la fois un national longue distance ainsi que d’un internet licence.

Pour toutes les dernières Business News, download Indian Express App