A expliqué: qu’est-Ce que USCIRF, les états-unis de corps qui se sent Amit Shah doit faire face à des sanctions de l’ACR?

0
110

Union Ministre de l’intérieur, Amit Shah à l’extérieur de Maison du Parlement à New Delhi. (Express Photo: Anil Sharma)

La Commission américaine sur la Liberté Religieuse Internationale (USCIRF), a déclaré lundi que si La Citoyenneté (Amendment) Bill (ACR) par le Parlement, Washington devrait, à son tour, envisager d’imposer des sanctions de l’Union Ministre de l’intérieur, Amit Shah.

Dans un communiqué, l’USCIRF a dit qu’il était “profondément troublé” par la CABINE du passage de la Lok Sabha, “étant donné le critère de la religion dans le projet de Loi”, et a recommandé que “Si le taxi passe dans les deux chambres du Parlement, le gouvernement AMÉRICAIN devrait envisager des sanctions à l’encontre de la Ministre de l’intérieur et les autres principaux dirigeants”.

Qui sont les USCIRF?

Sur son site internet, l’USCIRF décrit lui-même comme un organisme indépendant, partisane du gouvernement fédéral AMÉRICAIN, de la commission qui a été créée par L’International religious Freedom Act (IRFA). “La large coalition qui a plaidé pour que l’IRFA, l’adoption cherché à élever le droit de l’homme fondamental de la liberté religieuse comme un élément central de la politique étrangère américaine”, le site dit.

Et qu’est-ce que l’IRFA?

L’International religious Freedom Act de 1998 a été adoptée par le 105e Congrès AMÉRICAIN (1997-99) et signé dans la loi par le Président Bill Clinton, le 27 octobre 1998. C’est une déclaration de la États-unis de l’inquiétude sur les violations des libertés religieuses à l’étranger.

Le titre complet de la Loi se lit comme suit: “Un acte d’exprimer la politique étrangère américaine à l’égard de, et de renforcer les États-unis plaidoyer en faveur des personnes persécutées dans des pays étrangers sur le compte de la religion; d’autoriser États-unis des mesures en réponse à des violations de la liberté religieuse dans les pays étrangers; d’établir un Ambassadeur itinérant pour la Liberté Religieuse Internationale au sein du Ministère d’Etat, une Commission sur la Liberté Religieuse Internationale, et un Conseiller Spécial sur la Liberté Religieuse Internationale au sein du Conseil National de Sécurité; et pour d’autres fins.”

Lecture | Commission des états-unis n’a pas de locus standi: l’Inde sur la Citoyenneté, le projet de Loi remarques

Ce qui ne l’USCIRF faire?

L’USCIRF est mandaté par la loi américaine de “suivre le droit universel à la liberté de religion ou de conviction à l’étranger — pas aux Etats-unis — à l’aide de normes internationales pour le faire et fait des recommandations de politique pour le Président, le Secrétaire d’État, et le Congrès”.

“USCIRF Commissaires sont nommés par le Président et les leaders du Congrès des deux partis. Alors que USCIRF est distinct du Département d’Etat, le Ministère de l’Ambassadeur itinérant pour la Liberté Religieuse Internationale est un non-vote d’office de Commissaire.

“Un professionnel, non-partisan, le personnel prend en charge USCIRF du travail”, selon le site web de la commission.

L’USCIRF principales responsabilités sont les suivantes:

* De publier un rapport annuel avant le 1er Mai de chaque année, assessesing le gouvernement des etats-unis mise en œuvre de l’IRFA. Il recommande pays que le Secrétaire d’État devrait désigner comme des “Pays Particulièrement Préoccupants” pour s’engager dans ou tolérer “systématique et continu, flagrantes violations de la liberté religieuse”, documents des conditions dans près de 30 pays, des rapports sur les tendances significatives, et fait des recommandations pour la politique américaine.

* Impliquer les Congrès en travaillant avec des Congrès, des bureaux, des conseils sur la législation, de témoigner lors des audiences, et la tenue de séances d’information sur la liberté religieuse questions.

* Rencontrer régulièrement avec la Direction des fonctionnaires de la Direction, y compris les Ministères de l’État et de la Sécurité intérieure, de partager des informations, de mettre en évidence des situations préoccupantes, et de discuter de USCIRF les recommandations de la politique américaine.

Comment USCIRF définir “la liberté de religion ou de conviction à l’étranger”?

Sur son site internet, la Commission déclare: “la liberté Religieuse est un droit humain fondamental reconnu dans le droit international et les traités… La liberté de religion ou de conviction est un vaste droit comprend la liberté de pensée et de conscience, et se confond avec les libertés d’expression, d’association et de réunion. La promotion de cette liberté est une composante nécessaire de la politique étrangère américaine.”

Dans sa déclaration publiée à “soulèvent de graves préoccupations de l’œil et de sanctions des recommandations” à la suite du passage de la CABINE, de la Lok Sabha, la USCIRF dit le projet de Loi “consacre une voie vers la citoyenneté pour les immigrants qui exclut en particulier les Musulmans, la fixation d’un critère juridique de la citoyenneté fondée sur la religion”.

La CABINE, il a dit, “il est dangereux de tourner dans le mauvais sens; il va à l’encontre de l’Inde de la riche histoire de la laïcité, de pluralisme et de la Constitution Indienne, qui garantit l’égalité devant la loi indépendamment de la foi. En liaison avec le cours du Registre National des Citoyens (CNRC) dans l’état d’Assam et dans tout le pays NRC que le Ministre de l’intérieur cherche à proposer, USCIRF craintes que le gouvernement Indien est la création d’un religieux de test pour les Indiens la citoyenneté bande de la citoyenneté à partir de millions de Musulmans”.

Ne manquez pas de a Expliqué: L’Inde-Australie Accord de Soutien Logistique Mutuel

Pour toutes les dernières Expliqué Nouvelles, télécharger Indian Express App

© IE Médias en Ligne, les Services Pvt Ltd