Nous inclure dans le projet de Loi de citoyenneté: Shia conseil

0
93

AISPLB porte-parole Maulana Yasoob Abbas lors de la réunion du Conseil d’administration à Lucknow le dimanche. (Express Photo)

La All-India Personnel des Chiites de Loi du Conseil (AISPLB), dimanche, a décidé de demander au gouvernement Central d’élargir la portée de la Citoyenneté (Modification), projet de Loi, ou de la CABINE, et comprennent les Chiites dans la liste de protection des communautés non-Musulmanes, qui serait donnée à la citoyenneté, sur le compte de leur persécution dans les pays voisins.

En outre, le conseil a également demandé au Centre de revoir sa décision de mettre en œuvre le Registre National des Citoyens (CNRC) à travers le pays.

Tandis que la CABINE vise à accorder la citoyenneté à des non-Musulmans réfugiés d’Afghanistan, du Pakistan et du Bangladesh, le CNRC compte migrants illégaux dans le pays, sur la base d’une date butoir. Jusqu’à présent, le CNRC a été mis en œuvre que dans l’état d’Assam, en laissant de 19 lakh personnes. Le Centre veut réaliser le COR d’exercice à travers le pays. Le projet de Loi n’accorde pas la citoyenneté aux réfugiés Musulmans des trois pays.

“Nous sommes une minorité au sein des minorités en Inde… Si vous prenez les Bouddhistes, les Jaïns, les Chrétiens sous le coup de la Citoyenneté (Modification), projet de Loi, vous devez inclure les Chiites ainsi,” dit AISPLB porte-parole Maulana Yasoob Abbas.
Le conseil d’administration a adopté une résolution sur ses revendications sur le CNRC et le CAB lors de son assemblée annuelle des membres du conseil d’administration.

Dirigé par Lucknow en fonction clerc Maulana Siam Mehdi, le conseil d’administration a été créée en 2005 pour le développement socio-économique et éducatif, le soulèvement des Chiites.

“La Citoyenneté projet de Loi introduit par le gouvernement Indien, qui permettra de donner la citoyenneté à ces minorités qui ont été persécutés au Pakistan, en Afghanistan et au Bangladesh… La AISPLB tiens à apporter au gouvernement est d’avis que les Musulmans Chiites sont confrontés à des brutalités au Pakistan et en Afghanistan. Le AISPLB exige que les Musulmans Chiites doivent être donné des Indiens de la citoyenneté parce que la Constitution Indienne vues de toutes les religions avec une égalité de vue,” lire la résolution.

Abbas a déclaré que AISPLB représentants de répondre Union Ministre de l’intérieur, Amit Shah et le Premier Ministre Narendra Modi pour l’inclusion des Chiites dans la liste de protection des communautés.

“La AISPLB demande au gouvernement de repenser le CNRC question parce que certains Musulmans Chiites…) n’ont pas été en mesure d’acheter de l’immobilier ou ne font pas partie des dossiers scolaires. Par conséquent, il devrait y avoir une solution aux problèmes des Musulmans Chiites à l’égard du CNRC,” saturée de la résolution.

“Comment les gens vont prouver leur citoyenneté sur la base des documents. Ceux qui ne sont pas alphabétisés verrez que c’est très dur. Nous voulons que le gouvernement à repenser sa position sur l’exécution d’un COR à travers l’Inde”, a déclaré Abbas.

Le conseil a également exigé une commission, sur les lignes de Sachar Comité chargé d’étudier la situation des Chiites à travers l’Inde. Le Sachar Comité a été formé en 2005 à l’étude sociale, économique et éducatif de la condition des Musulmans.

“Nous demandons également que l’EDN gouvernement à constituer une commission, comme Sachar de la Commission, qui mène une enquête sur l’état des Chiites… Nous voulons des installations pour les Chiites séparément. Nous voulons également que le gouvernement d’avoir une catégorie distincte pour les Chiites, dans le prochain rapport de Recensement”, a déclaré Abbas.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App