CAB de la Maison aujourd’hui, le Shah d’annoncer l’allégement de l’état de Manipur

0
44

Union Ministre de l’intérieur, Amit Shah va introduire la législation au Parlement aujourd’hui. (AP Photo)

L’AVANCE du dépôt de la controversée de la Citoyenneté (Modification), projet de Loi de Lok Sabha, le lundi, le gouvernement dit avoir travaillé “arrangements alternatifs” pour accueillir Manipur préoccupations. Bien que ces étapes ne peuvent pas faire partie du projet de Loi lui-même, ceux-ci sont susceptibles d’être annoncé par le Ministre de l’intérieur de l’Union Amit Shah comme il l’a introduit la législation.

CABINE au Parlement aujourd’hui. Suivez en DIRECT les mises à jour ici.

Manipur Ministre en Chef N Biren Singh, qui a conduit une délégation pour rencontrer Shah, le 3 décembre, a déclaré à L’Indian Express que les mesures pourraient être soit une entrée et de sortie du système de permis, ou d’une disposition à l’Intérieur de la Ligne le Permettent (ILP).

Effacé par le conseil des ministres la semaine dernière, la CABINE, ce qui facilite le processus de citoyenneté pour les non-Musulmans immigrants illégaux, prévoit des exemptions dans le cas de l’ensemble du Nord-est à l’exception de l’état de Manipur. Shah avait auparavant tenu des consultations avec des représentants de tous les états de la région pour répondre à leurs préoccupations que le projet de Loi conduirait à un afflux de réfugiés et les changements démographiques. Le Nord-est des états partagent des frontières avec le Bangladesh, le Népal, le Myanmar, le Bhoutan et la Chine.

De la CABINE, qui cherche à faire de la citoyenneté plus facile pour les réfugiés du Pakistan, du Bangladesh et en Afghanistan échapper à la persécution religieuse (en laissant seulement les Musulmans), est indiqué pour le lundi d’affaires dans le Lok Sabha. Le projet de Loi devrait être repris dans le Rajya Sabha, le 11 décembre.

Le Manipur CM a dirigé une équipe, y compris l’état de Manipur organisations de la société civile et de l’ancienne CM et chef de file du Congrès Okram Ibobi Singh pour répondre à Shah.

Expliqué | Où la Citoyenneté (loi modifiant la Loi ne s’applique pas

“L’Union, le Ministre de l’intérieur nous a assuré que d’autres mesures seraient prises pour protéger les communautés autochtones de l’état de Manipur. Nous avions proposé l’un des deux cours de re-création de l’Entrée et de Sortie du Système de Permis qui était en place 1950, ou de l’extension de l’ILP à l’état de Manipur. Le Ministre de l’intérieur nous a dit que si il trouve que c’est difficile à mettre en œuvre l’Entrée et la Sortie du Système, il va étendre le PAI. Nous avons une totale confiance qu’il va décider de la marche à protéger le peuple de l’état de Manipur,” Singh dit.

Éditorial | Citoyenneté le projet de Loi viole la structure de base de la Constitution, fondement même de la République

En vertu de l’Entrée et de Sortie du Système de Permis, introduit par l’ancien Manipur Uni, tous les non-Manipuri (même si une partie de l’Inde), doivent s’inscrire à l’un des ‘Étrangers’ Office’, acquérir un permis spécial et payer les frais. Le système a continué même après l’état de Manipur a été assimilé à l’état d’Assam, et a finalement été abrogé par l’Assam Commissaire en 1950.

Le PAI qui est actuellement en place dans le Nagaland, Mizoram et de l’Arunachal Pradesh exige que les non-locaux d’acquérir des permis spécial pour l’entrée. Le système a d’abord été introduit par le Raj Britannique pour protéger ses intérêts commerciaux dans la région, notamment dans le pétrole et la production de thé. Manipur était un royaume indépendant à l’époque.

Lire aussi | la Citoyenneté de l’Amendement, le projet de Loi ignore la mention de la persécution religieuse

Selon des militants dans l’état de Manipur qui ont été la recherche d’un PAI pour longtemps, l’état de la population a augmenté à un taux de 12,80% entre 1941-51, saut à 35.04% en 1951-61 et 37.56% en 1961-71 après le système de permis a été aboli.

La première demande au Parlement pour un PAI dans l’état de Manipur a été faite dès 1980. En 2006, la demande refait surface, et en 2012, a pris un tour violent avec la répétition des grèves générales et continue agitations. En juin 2015, 17 ans, est mort lors d’une manifestation étudiante pour l’ILP, menant à la violence et le couvre-feu dans l’état de Manipur.
Un PAI militant, Lancha Ningthouja, a dit, “Il existe un grave danger de l’autochtones Manipuri population décimée avec leur culture, l’histoire et les langues. Si l’un des deux systèmes est mis en œuvre par le Ministre de l’intérieur, il va certainement être un début… Pourquoi devrions-nous laisser les étrangers sur les terres entièrement? Aucun autre pays n’a fait cela.”

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App