JKNPP leader dit le fait de rester à la maison par les flics

0
84

Le mouvement est venu après Singh et d’autres dirigeants du parti, dont l’ancien DÉPUTÉ Balwant Singh Mankotia, de distribuer des dépliants d’appel d’observer un bandh, le 7 décembre, pour protester contre le maintien de la suspension de l’Internet mobile. (Figurative)

Deux mois après qu’il a été autorisé à sortir de sa maison à la suite de la levée des restrictions sur les leaders de l’opposition, l’état de Jammu-et-Cachemire National des Panthers de la Partie (JKNPP) président de Rudes Dev Singh sur la soirée de vendredi a été une fois de plus fait de rester à l’intérieur à sa Gandhi Nagar résidence par J et K de la police.

Le mouvement est venu après Singh et d’autres dirigeants du parti, dont l’ancien DÉPUTÉ Balwant Singh Mankotia, de distribuer des dépliants d’appel d’observer un bandh, le 7 décembre, pour protester contre le maintien de la suspension de l’Internet mobile, la mise en place d’un péage sur le Jammu-Kathua route nationale à Sarore, l’escalade des prix, et le transfert du pouvoir de l’enregistrement de documents à partir de judiciaire aux fonctionnaires du revenu.

Sources dit Singh et Mankotia ont d’abord été détenu à la Pacca Danga poste de Police, conduisant à la démonstration par les dirigeants de certains partis. Plus tard dans la soirée, ils ont été de lâcher.

Peu après leur libération, Mankotia gauche pour sa maison, mais Singh a demandé de rester à l’intérieur à sa Gandhi Nagar résidence.

Singh a affirmé qu’il a été placé en résidence surveillée, l’état de Jammu-SSP Tejinder Singh a nié. Le fournisseur de services, toutefois, admis que la JKNPP leader a été demandé de rester à l’intérieur de manière à l’empêcher de troubler l’ordre public.

Pour toutes les dernières Nouvelles de l’Inde, télécharger Indian Express App