Les pèlerins dans le Nouveau Monde

0
51

Le pèlerinage est dans. En Europe tout au moins, ici, dans l’Ancien Monde. Qu’en est-il, cependant, dans le Nouveau Monde, en Amérique du sud?

Pourquoi ne pas Vous prendre le Bus?

“Pourquoi ne pas Vous prendre le Bus? C’est beaucoup plus facile. Et plus vite.“ Le me demande mon professeur de langues, encore et encore. Mais je ne veux pas. Car je vais courir. Pèlerins entre Guápulo et Baños. 183 km sur la Route, à peine 4 Heures de Bus. À Pied, il est à peu près aussi loin. Cependant, il faut environ 14 Jours. Être seul avec moi, avec la Nature, je le ferai. Et de réfléchir. À propos de moi et de ma Relation avec Dieu. Chance de célébrer l’eucharistie, la prière et la méditation.

Quand je vois des Gens sur Place mon Plan raconte, je ressens souvent de l’Incompréhension. Il existe aussi en Equateur, la Tradition du Pèlerinage. Le Pays est, depuis la Conquête par les Espagnols au 16ème siècle. Siècle catholique marquée. La Fondation de la Ville en 1534, s’est surtout effectuée avec l’Aide de l’Église catholique. Les Franciscains ont suivi Augustins, Dominicains et Jésuites. Leurs puissantes Églises et Monastères marquent jusqu’à aujourd’hui, l’Image de la Vieille ville.

Mon Plan est-à-dire de la Solitude

Avant que je aufbreche, je célèbre la Messe dans la Basilique de Guápulo. Le Prêtre, Franciscain, parle de la Relation entre les Hommes et les Femmes, et le Respect. Après la Messe, je reste encore longtemps assis. Je prie et demande à Dieu pour son soutien et son Accompagnement pour mon Projet. Le lendemain Matin, il va avec le Bus de plus, à partir de Quito. Et puis, je suis seule. Je cours débarrasser de la Carte dans la Main, maps.me sur votre Téléphone. La première Étape est de 14 km, un petit Village, assez élevé, dans les Andes, à 3500 Mètres d’altitude. Le Paysage est fascinant. Encore et toujours, j’ai le Sentiment du Ciel pour être étroit. De vallées et de Montagnes, de petites Gorges et Torrents, un va et vient continu, et beaucoup, beaucoup de Dénivelé. En chemin, je rencontre des Paysans dans leurs Champs, traversez les petits Bourgs et Bourgades. Le Soir, j’arrive épuisé et heureux de mon Objectif. Dans une petite Pension, je tombe dans le Lit fatigué.

La solitude supporter

Lors du petit-Déjeuner, le lendemain Matin, moi ma Solitude vraiment au courant. Autour de moi, assis les Gens à deux ou en groupe. Ils s’échangent, à la planification de la Journée et de votre Parcours. Je me sens seul et un peu perdu. Je parle d’une Paire. Et comme il est clair que nous avons le même Objectif ont, je vous demande de vous accompagner. C’est un beau Jour, je me rends compte combien j’ai besoin de Contacts sociaux. Le Soir, nous mangeons ensemble. La solitude et de Convivialité, une Alternance de Proximité et de la Distance façonner les prochains Jours et les Étapes. Parfois je me promène seul, parfois, je parle sur la route des Randonneurs. Jamais, ce sont les Habitants, toujours des Étrangers. Les touristes et les Vacanciers, personne ne se considère comme un Pèlerin. Si je parle de mon Projet raconte, je sens d’Émerveillement. “Et tu cours juste entre les deux Endroits, et vous regardez pas le Pays?”, les questions nombreuses.

Pilgerrummel

Après 14 Jours, je suis presque au But. Il pleut depuis des Heures. Les Chemins sont boueux et détrempé. À plusieurs reprises, je suis glissé. Et m’apporte un Bus les derniers Kilomètres jusqu’à Baños.

Baños est l’un des plus célèbres lieux de Pèlerinage du Pays. De n’importe où viennent les Gens. Maintenant, je sais que peu de personne sur plusieurs Jours, à Pied court. Il y a Tageswallfahrten dans le Bus, beaucoup viennent en Voiture. Autour de la Basilique se pressent les Foules. La messe de la Cathédrale bondée. Le Prêtre met en garde contre les Pickpockets et la prédication de la Charité. Après des Jours de Solitude et de Silence, tout cela m’est trop. Je viens à nouveau le Soir pour prier et remercier Dieu. Je suis heureux que je l’ai fait. Et heureux que j’ai ce très spécial d’avoir du Temps pour moi et ma Relation avec Dieu, de réfléchir.

Avant que je le lendemain Matin en Bus pour Quito zurückfahre, je vais encore une fois un dernier chemin de Croix. Le Tumulte et l’Agitation autour de la Cathédrale, je laisse à quelques Mètres. Encore une fois, je plonge dans le Silence et la Solitude, qui m’a presque 14 Jours ont accompagné.

 

A Propos De L’Auteur:

Le pasteur Jan Berger enseigne la Religion et de l’Éthique et de la Schulseelsorger le Paul-Ehrlich-École de Francfort.