Leonardo Padura: “Changement Politique à Cuba est inévitable”

0
59

Il est l’un des Auteurs les plus lus de Cuba. En Allemagne, Leonardo Padura maintenant son Roman avant et dit de ses Obsessions, de cuba Présence et de ses Espoirs pour l’Avenir.

Leonardo Paduras Œuvres ont été publiées dans plus de 30 Langues, et même pour le Cinéma et Netflix, la Série adaptée. Sur Allemand, en ses Livres, depuis près de deux Décennies en Suisse Unionsverlag. Il poursuit actuellement, l’Écrivain cubain, en Allemagne, un Lesetour pour son dernier Roman, “La Perméabilité du Temps”.

L’Alter Ego de Padura: Conde et Lennon

Mario Conde, le Personnage fictif, le Leonardo Paduro depuis près de 30 Ans, a été “comme atypique d’investigation de Policier”, comme une Sorte de “Anti-Flic” soulevé par le Baptême: “sensible, cultivé et de toute la Force opposé”. Grâce à ces Propriétés, tend son Polizeikarriere uniquement jusqu’au quatrième Roman. Dans “La Perméabilité du Temps”, le neuvième Roman de Conde de la Série, a vendu l’Serienheld depuis de nombreuses Années, de Livres, et se tient juste à la Lisière de la Misère”, comme Paduro de la DW a dit.

Mais Condé n’était pas seulement Kriminalermittler ou, plus récemment, quelqu’un, les Secrets de suivi. Il est aussi le “Véhicule”, avec le Padura la Réalité cubaine considérée, et en est le reflet. Conde et son Créateur Padura partager l’Expérience de votre commune Génération. L’Écrivain et son Personnage de fiction allés dans les mêmes Écoles et avaient les mêmes Amis. Ils sont “fait Partie d’un Monde qui est autour de vous se décompose”: ce artificiels Pays, cette Utopie sociale, économique de l’union Soviétique, de maintien, et à tous égaux étaient pauvres, que vous soyez Médecins, des Géologues, des Ingénieurs, des Architectes, des Dentistes ou des Philologues, des marchandises.

Conde et Padura ont été, tout comme John Lennon, le 9. Octobre est né. Où Conde, un An “plus” est que Padura et de ces 15 Ans de moins que le Fondateur des Beatles: de ce mythique groupe britannique, qui est de sa Génération, dans les Années 1970, secrètement entendu.

Émigration et de la Diaspora

“La Perméabilité du Temps” est, comme toutes les Œuvres de Paduras, aussi un Roman sur l’Émigration cubaine et de la Relation des Habitants de l’île de la Diaspora. “Cette question est l’une de mes Obsessions, de moi pendant toutes les Années qui ont suivi”, dit Paduro, bien qu’il sache que le Monde est rempli de mouvements Migratoires, souvent Extrêmes, tels que des guerres, des Épidémies ou des Famines.

Dans le Cas de Cuba “, le Nombre de Personnes qui, depuis mon Enfance du Pays ont tourné le Dos, énormément”, dit l’Écrivain. Il pourrait donc aussi pour son Personnage de fiction Mario Conde de parler, parce que les deux continuent de vivre dans chaque Maison, dans laquelle vous en 1954 et 1955 nés dans la Mantille, dans la Banlieue de la Havane. C’est pourquoi vais être à venir, déjà presque fini le Roman “le Phénomène de la Diaspora cubaine, de la Diaspora, de ma Génération, mais aussi de nos Enfants, de les traiter”, de sorte Padura à l’égard de la DW.

Cuba à la Croisée des chemins

“Au cours des 60 dernières Années, sont restés le Système politique et la Structure de l’économie de Cuba, est inchangé. D’autre part, la Société cubaine dans les dernières 20 à 30 Ans. Ces Changements sociaux finiront inévitablement économique et politique de Changement de déclencher”, assure Padura, 2009, “L’Homme qui aimait les Chiens” a publié: un Roman cette fois-ci sans Mario Conde – sur la Perversion de l’Utopie socialiste au 20. Siècle.

Padura explique qu’il n’a pas la moindre ai aucune Idée de quand et comment ces Changements se produisent ou qui les Protagonistes sont. Il a néanmoins l’Espoir “que les Cubains, à un moment donné, après tant de Sacrifices et de Privations, à avoir une Vie meilleure”, dit l’Écrivain.

“Il y a beaucoup de Choses très importantes, dont un Cubain, un Accès garanti à: la Santé, l’Éducation et la Sécurité sociale. Mais vous ne savez pas comment vous le lendemain, sur les Tours à venir. Personne ne meurt de faim et personne ne doit avoir à dormir dans la Rue, mais ils sont néanmoins obligés de Survie à maîtriser”, de sorte Paduro.

Publié à Cuba, en quelque sorte

Il espère que son Roman “La Perméabilité du Temps,” l’Année prochaine, à Cuba, est publié. Aigu manque de Papier sur l’Île est, cependant, un Obstacle majeur, estime l’Auteur. Il d’une voix triste, que, pour beaucoup d’Allemands, beaucoup plus simple que pour un Cubain était l’un de ses Livres à acheter. Paduro a un Exemple éloquent: “Mon Roman” L’Homme qui aimait les Chiens’ a dans l’Édition espagnole de plus de 100 Conditions, et mes Livres sont traduits en 30 Langues. Mais sur le salon du Livre de la Havane, il y a deux Ans, un seul Livre de me présenté: C’était un Livre pour les Aveugles, en Braille.”