Le Berliner “Human Rights Film Festival”: les Coulisses de la Guerre

0
34

Des films et des tables rondes lors de la Human Rights Film Festival de comprendre le Fonctionnement de Journalistes dans les Zones de conflit de la célèbre reporter de guerre Marie Colvin privées Rapporteurs.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “For Sama”

    Le film d’ouverture de Berlin, Human Rights Festivals (18.-25.09.2019 de Lettre d’amour d’une Mère à sa Fille. Une jeune Syrerin documenté, comme épouse et de son Enfant Sama, à Alep au Monde, situé dans la zone de Guerre. “For Sama” a déjà été avec des Prix prestigieux, dont celui du meilleur film Documentaire au Festival de Cannes en 2019.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “The Prosecutors”

    Le viol en temps de Guerre, est, depuis toujours, comme des dommages collatéraux physiques. Mais les trois dans ce Film, les personnes photographiées Avocats savent que c’est faux. Au Nom des Victimes de Violence sexuelle, ils luttent pour la Justice. Leslie Thomas a tourné son film Documentaire, en République Démocratique du Congo, en Bosnie-Herzégovine et en Colombie.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “ISIS, Tomorrow. The Lost Souls of Mossoul”

    Les Terrormiliz IS a gardé l’irakienne de Mossoul jusqu’en 2017 trois Ans occupé. Les Islamistes ont laissé des centaines de milliers d’Enfants, rien que de la Violence ont connu. Beaucoup ont été à Jabaliya formés, prêts à tous les “Mécréants” pour le tuer. “ISIS, TOMORROW THE LOST SOULS OF MOSSOUL” de Francesca Mannocchi et Alessio Romenzi est un Document sur une Génération perdue.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “This Is Congo”

    Le Photojournaliste Daniel McCabe décrit dans son Documentaire, la persistance de la Crise dans l’est de la République Démocratique du Congo. Les Personnages sont: un Informateur, un Commandant, un Tailleur et un Mineralölhändler. Le Film montre ce que cela signifie de vivre dans un Pays qui, depuis son Indépendance en 1960, pas un seul paisible changement de pouvoir a connu.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “What Walaa Wants”

    Walaa a grandi dans un camp de Réfugiés en Cisjordanie, sans sa Mère, parce qu’en Prison. Walaa veut l’une des rares Femmes les Forces de sécurité palestiniennes rejoindre. Le Documentaire “What Walaa Wants” de la Canadienne Christy Garland accompagne la rebelle jeune Femme, leurs rebelle de l’Énergie, pour que l’agent de police, sur la Période de six Ans.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    Novaya”

    La Novaya Gazeta a été créée en 1990 avec l’Argent du prix nobel de la Paix Mikhaïl Gorbatchev. Aujourd’hui, le Journal de Moscou comme l’une des dernières Publikationenen de la Russie, le Kremlin critiquer. Les journalistes comme Jury Schtschekotschichin, Anna Politkovskaya et Anastasia Baburova payés pour leur Travail avec la Vie. Réalisateur Askold Kurov éclaire l’état d’Urgence de la Rédaction.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “The Remains — After the Odyssey”

    Flüchtlingsschiffe traverser la Méditerranée; beaucoup n’arrivent jamais. La Réalisatrice autrichienne Nathalie Emprunteur a décidé, visibles et invisibles des Traces de ce qui est souvent mortelle Voyage à éclairer. Elle a rencontré des Gens, les Réfugiés sur l’Île grecque de Lesbos aider. Elle raconte l’histoire d’un syrien de la Famille, les 13 Membres a perdu, et dont les corps mais n’a jamais retrouvé.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “Daddy and the Warlord”

    Qui, en 1988, née Journaliste Clarice Gargard a grandi avec la Légende, son Père l’ai utilisé comme un Idéaliste à la Reconstruction de son Pays d’origine Libéria contribué. Mais tant que vous chercher, si le Père avec le Dictateur Charles Taylor et de ses Crimes de guerre avait à faire, reconnaît que la Vérité est plus complexe qu’il paraît à première vue.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “#Résistance”

    Résistance, le Mot peut signifier beaucoup de choses. La Réalisatrice allemande Britta Schoening le portrait de trois jeunes Femmes, dans les différents Milieux actifs sont: une gauche Hausbesetzerin de Solidarité avec les Réfugiés à Athènes vit, un Adepte d’un Mouvement d’extrême droite à Vienne et des musulmans de la Poésie-Slammer, à Berlin contre les Discriminations lutte.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “The Curse of Abundance”

    Ainsi, ölreich l’Equateur est un Tiers de l’Énergie se trouvent dans le Yasuni-Parc national vitaux de l’Écosystème et de la Maison des Peuples autochtones. Pour faire des Trous à éviter, proposé à l’époque, le Président Rafael Correa à la Communauté internationale de son Pays pour la Perte d’indemniser. Mais il en est autrement, comme le Journaliste polonais Ewa Ewart dans votre Documentaire prouve.

    Auteure/Auteur: Elizabeth Grenier


  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “For Sama”

    Le film d’ouverture de Berlin, Human Rights Festivals (18.-25.09.2019 de Lettre d’amour d’une Mère à sa Fille. Une jeune Syrerin documenté, comme épouse et de son Enfant Sama, à Alep au Monde, situé dans la zone de Guerre. “For Sama” a déjà été avec des Prix prestigieux, dont celui du meilleur film Documentaire au Festival de Cannes en 2019.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “The Prosecutors”

    Le viol en temps de Guerre, est, depuis toujours, comme des dommages collatéraux physiques. Mais les trois dans ce Film, les personnes photographiées Avocats savent que c’est faux. Au Nom des Victimes de Violence sexuelle, ils luttent pour la Justice. Leslie Thomas a tourné son film Documentaire, en République Démocratique du Congo, en Bosnie-Herzégovine et en Colombie.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “ISIS, Tomorrow. The Lost Souls of Mossoul”

    Les Terrormiliz IS a gardé l’irakienne de Mossoul jusqu’en 2017 trois Ans occupé. Les Islamistes ont laissé des centaines de milliers d’Enfants, rien que de la Violence ont connu. Beaucoup ont été à Jabaliya formés, prêts à tous les “Mécréants” pour le tuer. “ISIS, TOMORROW THE LOST SOULS OF MOSSOUL” de Francesca Mannocchi et Alessio Romenzi est un Document sur une Génération perdue.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “This Is Congo”

    Le Photojournaliste Daniel McCabe décrit dans son Documentaire, la persistance de la Crise dans l’est de la République Démocratique du Congo. Les Personnages sont: un Informateur, un Commandant, un Tailleur et un Mineralölhändler. Le Film montre ce que cela signifie de vivre dans un Pays qui, depuis son Indépendance en 1960, pas un seul paisible changement de pouvoir a connu.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “What Walaa Wants”

    Walaa a grandi dans un camp de Réfugiés en Cisjordanie, sans sa Mère, parce qu’en Prison. Walaa veut l’une des rares Femmes les Forces de sécurité palestiniennes rejoindre. Le Documentaire “What Walaa Wants” de la Canadienne Christy Garland accompagne la rebelle jeune Femme, leurs rebelle de l’Énergie, pour que l’agent de police, sur la Période de six Ans.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    Novaya”

    La Novaya Gazeta a été créée en 1990 avec l’Argent du prix nobel de la Paix Mikhaïl Gorbatchev. Aujourd’hui, le Journal de Moscou comme l’une des dernières Publikationenen de la Russie, le Kremlin critiquer. Les journalistes comme Jury Schtschekotschichin, Anna Politkovskaya et Anastasia Baburova payés pour leur Travail avec la Vie. Réalisateur Askold Kurov éclaire l’état d’Urgence de la Rédaction.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “The Remains — After the Odyssey”

    Flüchtlingsschiffe traverser la Méditerranée; beaucoup n’arrivent jamais. La Réalisatrice autrichienne Nathalie Emprunteur a décidé, visibles et invisibles des Traces de ce qui est souvent mortelle Voyage à éclairer. Elle a rencontré des Gens, les Réfugiés sur l’Île grecque de Lesbos aider. Elle raconte l’histoire d’un syrien de la Famille, les 13 Membres a perdu, et dont les corps mais n’a jamais retrouvé.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “Daddy and the Warlord”

    Qui, en 1988, née Journaliste Clarice Gargard a grandi avec la Légende, son Père l’ai utilisé comme un Idéaliste à la Reconstruction de son Pays d’origine Libéria contribué. Mais tant que vous chercher, si le Père avec le Dictateur Charles Taylor et de ses Crimes de guerre avait à faire, reconnaît que la Vérité est plus complexe qu’il paraît à première vue.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “#Résistance”

    Résistance, le Mot peut signifier beaucoup de choses. La Réalisatrice allemande Britta Schoening le portrait de trois jeunes Femmes, dans les différents Milieux actifs sont: une gauche Hausbesetzerin de Solidarité avec les Réfugiés à Athènes vit, un Adepte d’un Mouvement d’extrême droite à Vienne et des musulmans de la Poésie-Slammer, à Berlin contre les Discriminations lutte.

  • Les temps forts de Human Rights Film Festival

    “The Curse of Abundance”

    Ainsi, ölreich l’Equateur est un Tiers de l’Énergie se trouvent dans le Yasuni-Parc national vitaux de l’Écosystème et de la Maison des Peuples autochtones. Pour faire des Trous à éviter, proposé à l’époque, le Président Rafael Correa à la Communauté internationale de son Pays pour la Perte d’indemniser. Mais il en est autrement, comme le Journaliste polonais Ewa Ewart dans votre Documentaire prouve.

    Auteure/Auteur: Elizabeth Grenier


La célèbre Journaliste Marie Colvin, qui, avec son bandeau sur l’œil accrocheur comme une Icône était mort en Février 2012 à Homs, sur les Attaques du Régime syrien sur l’Enclave assiégée Baba Amr a rapporté.

Primé Sunday Times Journaliste, a été de son Vivant déjà, souvent, pour leur Courage loué. L’Admiration de votre Personne a augmenté après leur Mort même. Plusieurs Biographies et des Films louer votre peur de Rapports et de sa grande Personnalité.

Sean Ryan est maintenant Media de l’Organisation “Save the Children”

L’un d’eux est à Berlin, illustré Documentaire “Under the Wire”. Le Photojournaliste Paul Conroy y raconte en collaboration avec d’autres Collaborateurs tels que Sean Ryan, à l’époque, Auslandsredakteur le Sunday Times, de sa dernière Mission avec Colvin. Il était dans l’Attentat, également à le faire et a survécu miraculeusement.

“Elle avait cette Ferveur, sur les Atrocités commises dans les Guerres des rapports”, a déclaré Sean Ryan, comme Invité d’honneur lors du Festival s’est produite, en DW-Interview. “Elle croyait que leurs Rapports comme un moyen de Dissuasion qui pourraient servir de et que, de ce fait cruel Gens sont peut-être moins cruelle Choses à faire.”

Attentats filmer pendant que le Bébé dort dans une pièce Séparée

Dans l’Espoir, le Soutien de la Communauté internationale pour obtenir commencé Waad al-Kateab très tôt, les Protestations à Alep Bürgerjournalistin de films. Elle raconte son Histoire dans la Documentation “For Sama”, le film d’ouverture du Festival. En Collaboration avec al-Kateab conduit Edward Watts, la Co-Réalisation.

Le Documentaire commence lors d’une Attaque, chez l’Homme, dans une Cave, à l’abri. La Mère d’un jeune Enfant du nom de Sama prend son Appareil photo, pour des Événements, des films, et invite d’autres Personnes de garder votre enfant pendant les Explosions entgegenrennt.

Comme il s’avère, que l’Attaque soit plus grave que prévu, la puissance de la directrice de la photographie de se soucier de ce qui arrive à leur Enfant pourrait être. Tout d’abord, s’interroge le Spectateur, pourquoi un Enfant au milieu de tout ce Chaos est. Waad al-Kateab explique dans son Film, votre Fille consacre, pourquoi avez-vous conscience a décidé, avec elle dans cet Environnement dangereux de rester.

Waad al-Kateab a remporté pour ce Documentaire, le “Golden Eye” à Cannes et un international Emmy

En Outre, ce Film parle de l’Histoire de la jeune Femme depuis le Début de la révolte, à Alep. Vous et les autres Étudiants espérons tout d’abord, sur la Révolution, et que leurs Manifestations pacifiques, le Pays de bachar el-Assad diktatorischem Régime en libérer. Elle tombe en amour avec votre Mitaktivisten, Hamza al-Kateab. Peu après, ils se sont mariés et Waad est enceinte. Les deux sont, à cette Époque, les Figures clés du mouvement de Protestation

Alors espérons que les Militants encore sur un “nouveau” en Syrie, mais le Conflit s’intensifie toujours davantage. Hamza a adressé, en tant que Médecin provisoire de l’Hôpital dans le bastion rebelle, tandis que Waads Clips vidéo dans le monde entier des millions de fois d’être vu. Sa Fille Sama de garder chez soi, renforce ses Convictions, pour l’instant.

De célébrités en Butte à des “citoyens-journalistes”

De l’espoir, de Manifestations, de la syrie, lors du Printemps Arabe jusqu’à la brutale des Attentats du Régime, où des Enfants et des Civils innocents ont été tués, rappelle le Déroulement des Événements dans “For Sama” fortement à ceux qui, dans “Under the Wire”. Malgré ses nombreuses années d’Expérience dans les zones de Conflit, indique le Photographe Paul Convoy dans “Under the Wire” à penser que ce qu’il en Syrie ai vu, même pas une fois de plus que la Guerre pouvait être: “C’est un bain de Sang.” Aussi la violence des Images “For Sama” pour confirmer son Impression.

À l’exception de la Thématique commune la différence entre les deux Films, non seulement dans le Style, mais reflètent aussi l’Évolution de l’État clairement contre. Alors que “Under the Wire” s’connue avec une Auslandskorrespondentin occupé, dont l’Idéalisme avec de l’Ambition personnelle est connecté, dit “For Sama” l’Histoire personnelle d’une Militante Bürgerjournalistin dans votre Quotidien cauchemardesque, à trouver un Sens.

“Sama” est clairement le Résultat d’un long Schnittprozesses, dans lequel à partir de Matières premières d’une forte Histoire humaine a été formée. C’est ce qui distingue le Film clairement le Contenu de “citoyens-journalistes”, dont il s’agit, rapidement, à partir d’une zone de Guerre rapports. Sean Ryan souligne que, pour les Rédacteurs de ce Matériel était difficile d’évaluer la fiabilité de leurs Sources.

Elle était l’un des plus éminents Kriegsreporterinnen du Monde: Marie Colvin

Une autre Difficulté voit l’ancien Auslandsredakteur le fait que les Laïcs n’est pas le même Effet global à atteindre tels que les célébrités, les Journalistes, ce qui était clairement un des points Forts de Marie Colvin. Un Exemple important de l’Influence considérable de Colvin joué au Timor oriental en 1999 à partir de. Là, il a refusé un belagertes place, près de 1 500 Femmes et Enfants ont été emprisonnés. Nations UNIES, les Fonctionnaires ont dit que Colvins Couverture internationale contribué au Sauvetage de ces Personnes a contribué à: “à partir De ce Moment, elle avait le Sentiment que leur Travail n’est pas le seul Témoignage des Atrocités de noël, mais aussi de sauver des Vies”, a déclaré Ryan.

Même si leurs Rapports au Timor-oriental, d’un Côté comme source d’Inspiration pour les Journalistes peut être vu, a la Mort de Marie Colvin et d’autres Journalistes, d’autre part, les Chaînes d’information empêché de, Correspondants, dans certaines zones de conflit à l’étranger. Ainsi, ce Champ reste pour les professions Libérales ouvert, sans Protection par des Agences de presse encore plus de Risques.

À propos de l’état d’Urgence plus

Francesca Mannocchi, la Co-Réalisatrice de “ISIS, Tomorrow The Lost Souls of Mossoul”, était également sur le Human Rights Film Festival, pour leur Travail en parler. Lors d’une Discussion en classe pour Travailler dans les zones de Conflit, a donné un Aperçu de leur propre point de Vue de l’État.

Une Scène de “ISIS, Tomorrow” de Francesca Mannocchi and Alessio Romenzi

Votre Documentaire abordant la question de la Situation dans la Ville irakienne de Mossoul, après la Défaite de l’organisation Terroriste Etat Islamique. Elle conduit des Entretiens avec des Enfants, soit par l’IS de recrutement, à des biens ou à leurs Familles dans le Conflit ont perdu. Il est clair que les graines de la Terreur dans les Esprits de ces Enfants et la Veuve, encore présente. “IS n’est qu’un Logo”, dit Mannocchi. “Même si le Nom change, la même Idéologie, s’est poursuivie.”

Mannocchi dit que leur propre point de Vue sur Konfliktberichtserstattung à travers des Projets comme ce Film a changé: “l’Une des Erreurs de notre journalistique Fonctionnement est-il que nous que vous éteignez l’Appareil, une fois que le Conflit est terminé”, dit-elle à l’égard de la DW.

“Tout dans les Messages est toujours soudaine d’Urgence représenté comme s’il était venu sans Rien, sans aucun Lien avec le Passé et l’Avenir”, dit Mannocchi.

La Journaliste italienne Francesca Mannocchi a, entre autres, sur les Conflits en Irak, en Syrie, l’Afghanistan et la Libye, a rapporté

Elle croit que complexe, dans les situations de lendemain de conflit doivent être étudiés, si l’on possède les Clichés médiatiques veux sortir. Peut-être aurait même une Chance pour la Politique, les Erreurs courantes à éviter. Mannocchi trouve que les Médias de la Complexité des questions d’éviter la concentration sur le “cas d’Urgence” et les Islamistes afin de donner un Avantage: “Quand nous avons quelque chose à apprendre du Passé? Ils ont en effet fait”, dit-elle en pointant sur les Développements politiques, comme par exemple, le Retrait des forces américaines d’Irak sans un vaste projet ou, comme l’IS dans un délai de moins de quatre Ans, une Communauté de 20 000 Supporters doré. “En tant que Journaliste, je cherche des Points de liaison”, explique Francesca Mannocchi. “Mais mon Objectif n’est pas de donner des Réponses simples. Je veux les mêmes Doutes et les Dilemmes de transmettre, j’ai aussi de terrain d’expérience.”

Le Human Rights Film Festival de Berlin, qui dure encore jusqu’au 25. Septembre 2019.