“L’un des plus brillants Écrivains de l’Inde” – le Chagrin et Kiran Nagarkar

0
36

Il était l’un des plus Grands de l’indien de la Littérature. Maintenant, Kiran Nagarkar, aussi en Allemagne, beaucoup de Lecteurs n’avait, dans sa ville Natale de Mumbai, 77 ans, est décédé. Sa Mort déplace les Feuilletons.

Critique littéraire Sigrid Löffler a appelé Kiran Nagakar “l’un des plus grands Auteurs de la post-coloniale de l’Inde”. Nagarkars Oeuvre diverses et variées en Erzählstil, dans les Genres littéraires et dans les Tissus. Il de jeu moins mais un Thème principal, à savoir la Réalité de l’Inde après l’Indépendance, entre les habitants des grandes villes des Bidonvilles et de la vie du Village, entre Bollywood et de l’Émergence de l’Extrémisme religieux chez les Musulmans et les Hindous, en passant islamistischem et indou Terreur. “En fait, il s’agit de la Perversion de la Religion, de sorte Löffler dans Deutschlandfunk.

La Critique de la Radiodiffusion Bavaroise, Cornelia Zetzsche, rend hommage à Nagarkar comme un Virtuose dans son domaine”, son Bombay, aujourd’hui à Bombay, comme le décrit ce qu’il est: “un But pour le Monde occidental, avec débarrassés de leur des microcosmes.” En tant que Dramaturge, Scénariste, Essayiste et surtout comme Romancier, soit avec Nagarkar “un Soliste et l’un des plus brillants Écrivains de l’Inde” cédé.

Kiran Nagarkars Humour

Kiran Nagarkar, interviewé par DW, Collaboratrice de Manasi Gopalakrishnan sur la Foire du livre de Francfort 2012.

Le “sérieux de l’Humour” du Défunt revendique en revanche, la neue Zürcher Zeitung. “C’était Kiran Nagarkar pas coquet Paradoxe, mais une Directive de son œuvre orientée et il a, en outre, au Principe éthique de levé”, note la NZZ Auteur Angela Schader. Pour ce faire, vous avez cité Nagarkar à partir d’un précédent Entretien avec son Journal: “Ce que l’Humour en fait, ferait”, a déclaré l’Écrivain indien car, “est d’un maximum de Netteté du Sens Moral. On doit ses propres Valeurs, être absolument sûr; c’est alors seulement peut-on le Lecteur sur le Point de descendre, où il est à la Tête d’attaque et se demande: Pour l’amour du Ciel, de quoi ai-je ri?”

Mais c’étaient surtout les quatre Romans, qui lui de sa Réputation littéraire mis en. Déjà avec son premier roman “les Semences Sakkam Trechalis” en 1974 (dt. “Sept fois à six, quarante-trois”/2007) a osé Nagarkar une Expérience formelle: Il a découpé l’Histoire de la vie de son Protagoniste, un malheureux Habenichts, à plusieurs reprises, harsch et en utilisant un Sprachmix de Marathi, Hindi et Anglais.

Quatre Livres importants

Nagarkars Roman “Ravan et Eddie” de 1995 (dt. “Ravan & Eddie”, paru en 2004) joue en revanche, dans le Bombay des Années 1950, et donne un Aperçu de la Vie des “Chawls”, la gigantesque grande Mietblocks des Gens simples. L’Auteur examine les Barrières entre les Groupes sociaux et religieux du sous-Continent. “Cocu” de 1997, (dt. “Krishna Ombre”/2002) raconte l’histoire d’un Historique de l’Épopée pour la Princesse Mirabai à partir du 16. Siècle, une Mystique, et Gottesschwärmerin et l’une des plus grandes Poétesses de l’Inde. Ce travail a reçu des Nagarkar en 2000, la plus haute Reconnaissance de l’indien Literaturakademie, la Sahitya Akademi Award. “God’s Little Soldier” enfin, le 2006 est apparu (dt. “Dieu petit Guerrier”/2006), est une Étude du Fanatisme religieux.

“La porte du Monde occidental avec débarrassés de leur des microcosmes”: Mumbai, l’ex-Bombay

“Grande et mince, avec des Cheveux blancs Rivages comment les Fils dans sa Chemise gris fils de Coton jusqu’aux Genoux tombe.” Ainsi le décrit le TEMPS Auteur, Susanne Mayer de l’Auteur, en 2008, pour une Année, le Berliner Künstlerprogramm du DAAD a participé et vous l’a rencontré pour une Interview. “Mouvement des Mains, fines et avec de longs Doigts. Il pourrait être une star de Cinéma, ça Bollywood, enfin, le frère gentleman occuper.” En fait coming-Nagarka dans un article de la NZZ parce que même en tant que Fan inconditionnels du Hindi-Film: “Nous avons toujours notre propre industrie Cinématographique méprisaient, et si un Écrivain sur Bollywood a écrit, même s’il le fait avec amour -, il se fit, mais il est drôle. Il est facile de parler de ces Films mokieren; ce faisant, on domine mais le simple Fait que l’on Bollywood pas de parodier, car elle est déjà constamment elle-même fait.”

“Merkel et le Monde-la Chancelière allemande”

Parfois relativisé Nagarkar l’Amour de sa Patrie et de poignée pour l’Humour: “Beaucoup de choses en Inde étonne moi aussi parfait”, il était une fois, dans une Interview à la Revue “Le Parlement” du Protocole. “En Inde, tout le monde semble envisageable d’Opposition”, a Nagarkar, “quelques-unes des Personnes les plus riches du Monde sont Indiens, en même temps, nous sommes un horrible Pays pauvre, les Gens toujours à mourir de faim et les Enfants de mourir de Malnutrition. Nous faisons-nous un Nom dans le Monde des Technologies de l’information, de l’Industrie et de la Recherche, et en même temps, nous sommes extrêmement superstitieux et de garder le officiellement, depuis longtemps, abrogé, Système de cadre.”

Kiran Nagarkar, l’, Ferguson College de Pune a étudié, travaillé comme chargé de cours dans différentes Universités, a été Journaliste, a rédigé des Scénarios et gagné de l’Argent dans la Publicité. En allemagne, où il est souvent Invité à la Foire du livre de Francfort était senti Nagarkar particulièrement attaché: il écrit à Élections législatives de 2017 une Tribune pour la Deutsche Welle. “Découvrez l’Actualité de”, demandait-il, “un fou Größenwahnsinniger gouverné les etats-UNIS, le royaume-uni peut, à sa Brexit la Décision de ne pas répéter ce que son propre Intérêt est, Pays de l’est sont heureux, leurs Valeurs démocratiques à l’abandonner. Et mon propre Pays, l’Inde est à l’Hindou-Nationalisme règne.” Il souhaite, le château de Nagarkar, “que non seulement l’Allemagne, mais le Monde entier, Angela Merkel et leurs Chancelière pourrait choisir.”

Jeudi dernier, est Kiran Nagarkar à Mumbai, à l’Âge de 77 Ans est mort.