Yémen: “Le Monde nous a abandonnés”

0
132

La guerre Civile au Yémen, selon les nations UNIES, la plus grande Crise humanitaire dans le monde entier. Dans un Rapport personnel dépeint un jemenitischer Journaliste la Vie et de la vie Quotidienne à Sanaa, après cinq Ans de Guerre et de Huthi de Domination.

Ils ont dit: “La Guerre du Bien”, mais c’est un Mensonge. Ils ont dit: “La Guerre va nous aider”, mais il nous a détruit. Ils ont dit: “Nous allons construire un moderne Yémen”. Toutefois, nous voyons la Mort et la Destruction, est en charge de différents religieux extrémistes sur les Milices.

Et nous assistons à la Fin de la politique de Droits et Meinungsfreiheiten, dont nous Yéménites avaient rêvé, avant 2014, les Problèmes avec les Huthis partant. Pendant la Guerre sur les accords de Paix et des Élections libres ont discuté, pris de la Violence, dans la même Mesure que le Nombre des Pauvres et des Affamés. Et chaque jour.

Extrémistes Armés opèrent dans les Zones qu’ils contrôlent, apparemment, ethnique et politique de “Purification”. Tout d’abord, les Victimes étaient leurs Adversaires politiques, maintenant, ils visent aussi à leurs anciens Alliés.

Le Yémen, la Capitale Aden et de la situation actuelle de facto la Capitale Sanaa

D’une certaine manière, les différents Belligérants, toujours plus semblables. Chaque Groupe armé décrit ses Activités en tant que “Devoir de Maintien de la Sécurité contre les Traîtres et des Agents de l’ennemi”. Ce sont généralement ceux qui sont de l’autre Partie appartenant. Néanmoins, se soucie pas de ces “Gouvernements” c’est pourquoi, pour payer les Salaires, une Infrastructure de parler aux Droits de la simple Yéménites à protéger. Au contraire, fondent leur Pouvoir sur la Violence, extorquer de l’Argent aux Gens de rogner les Droits de leurs Adversaires et à la déchirure de leur Propriété sous l’Ongle.

Le choix entre la Peste et le Choléra

Dans la Capitale Sanaa avez-vous aujourd’hui en tant que Professeur ou Employé n’a plus Droit à Paiement de votre Salaire ou de Soins de santé. Le Monde est favorable à une Milice, tandis que tout ce qui est Droit et la Loi dans mon Pays avait à faire, a fait disparaître, et le Reste des Forces politiques également dans les Milices de la victoire. Nous avons le Choix entre la Peste et le Choléra. Imaginez la Vie sans les Yeux et les Membres avant: Telle est la Vie sans les Droits, la Protection et l’état de droit, de.

Le journalisme est un Crime devenu, sauf si l’on est prêt de la politique de l’adorer et de leurs Crimes, en tant que Partie de la Solution à décrire. La Presse indépendante a été éliminée. Un de mes amis, dirige une Organisation de la société civile – dont il n’a pas mieux. Les Huthis contrôler tout et au lieu de l’Autorisation annuelle, les Organisations locales dans le Passé appliquait, vous devez maintenant pour tout séparé obtenir les Licences d’exploitation. Sans Permission, dit-il, qu’il ne pouvait même plus aller aux Toilettes.

Après une Attaque sur Ma’rib, à environ 200 Km de Sanaa de la ville.

Toute les Huthis oppose, soit chassés ou tués. Et ils utilisent les Tribunaux pour le légitimer. Enfin, la dernière, en Juillet, un Tribunal a condamné à Sanaa 30 Personnes – hommes politiques, des Scientifiques et des Journalistes, en raison de la “Trahison” de la Mort. Les Huthis prétendaient être des Agents de l’Ennemi, kollaborierten. Avec l’Arabie Saoudite ou d’autres Parties yéménites dans les Villes de Marib et Aden. Ceci est juste l’une des nombreuses Méthodes répressives, avec lesquels les Huthis toute Opposition l’étouffer dans l’Œuf.

Le Mécontentement grandit

En dehors de la Capitale, la Situation n’est pas mieux. Récemment, j’ai eu un Reportage à ma’rib, d’une Ville, à environ 200 Km à l’est de Sanaa, tourné. Le Territoire de Islah règne, le Parti islamiste, qui fait Partie de l’international reconnu Gouvernement du Yémen s’applique, celui-là, le Gouvernement, les Huthis combat.

L’Islah a eu une Offensive militaire contre le Ashraf Tribu lancé dans la Région de gagner de l’Influence. Des chars, de l’Artillerie et armés Extrémistes ont laissé de terribles Ravages. De nombreux Habitants, depuis, dans des Tentes vie ou après Sanaa fuir.

Milizkämpfer préparer un Mortier-Tirs contre Huthi Rhebellen avant

À Sanaa, la détérioration de la Situation économique: tous les jours de nouveaux Impôts et de Droits de douane, les de plus en plus de propriétaires de Petites entreprises à la Ruine à la dérive. En outre, en demandant les Huthis des Entreprises de Redevances et d’une “Guerre à la Taxe”.

Comme les Huthis arrivé au Pouvoir, beaucoup pensaient qu’ils allaient enfin de lutter contre la Corruption. Mais aujourd’hui, sentiment de Peur, de Haine et de Colère. Si quelqu’un les Huthis en Public critiqué, par Exemple dans les Transports en commun, de voix, d’autres réclament un et.

Mieux, les Messages ne sont plus sous tension

Après cinq Ans de Guerre, les Yéménites appris quelques petites Choses, pour encore plus à éviter la Douleur. Nous ne regardons pas les Visages des Images dites de Martyrs, de partout, et mettez-les Messages ne sont plus un.

Regarder la vidéo 03:07 Partager

Dramatique La Situation De L’Approvisionnement

Envoyer Facebook Twitter google+ Tumblr VZ Xing Newsvine Digg

Permalink : https://p.dw.com/p/3OuAj

Situation de l’approvisionnement du Yémen dans les Hôpitaux de façon spectaculaire

Par Exemple, si vous par hasard, les Martyrs, les Images stöberst, rencontre toi peut-être un Parent, une Milice a connecté croit que tu ne mérite de vivre, et si tu veux pas pris en charge. Ou tu vois ton Ami au Visage, tu n’est plus avez prise. En attendant, pourriez-vous, dans une Émission, la Voix d’un autre, pour les Criminels, devenu Ami entendre sur la Signification de la Guerre, parle, alors qu’il les Hôtels Cinq Étoiles, le Monde se déplace, et en tant que Représentant de la Douleur des Milliers de Dollars gagnés.

Nous avons été obligés de, sans Passion et sans Espoir de vivre. Nos Rêves ont été sur des Listes noires. Et nos Politiciens et le Monde nous ont laissé tomber. Nous nous occupons seulement c’est pourquoi, comme nous l’avons invisibles, et pouvez rester en Vie. Rester en Vie et encore une fois à une fête d’Anniversaire, c’est notre principal Objectif au cours de ce long de la Guerre. Parfois même le seul qui nous reste.

Nasher Sharif (Nom modifié par la Rédaction) est un jemenitischer Journaliste, avec Siège dans le de facto la Capitale Sanaa.