Chancelante Construction: La zone Tampon dans le nord de la Syrie

0
23

Washington et Ankara sont d’accord sur la mise en place d’une politique de Sécurité de la zone Tampon dans le nord de la Syrie. Pourtant, de nombreuses Questions demeurent. Kurdes syriens craignent un échange de population.

L’Affrontement est évité dans un premier temps: Depuis des Mois, menace le Gouvernement turc, les Troupes sur la Frontière dans la Partie orientale de Nordsyriens envoyer. Après 2016 et 2018, ce serait la troisième Offensive turque dans le nord de la Syrie, l’un d’majoritairement peuplée de Kurdes de la Région. Les etats-UNIS, en revanche, avaient menacé de Représailles, devrait le Gouvernement turc Etats entreprise.

D’Ankara ont turcs et américains, la Semaine dernière, alors à mi-chemin certains: Sous le Contrôle du Gouvernement turc doit le long de la Frontière turco-syrienne, une “zone de paix”. en La Création de cette Zone doit être aussi rapide que possible d’un Exhaustivité, Près de la Ville turque de Sanliurfa à être construit. Selon le ministre de la Défense turc Hulusi Akar était le Centre déjà dans les Jours à venir, prêt à l’emploi.

Cependant, la Déclaration est très vague – que de nombreux Détails restent flous. La Turquie, il s’agit surtout d’une zone Tampon à l’est de l’Euphrate, à construire, à partir de laquelle les Milices kurdes des YPG reléguée doivent être.

Comment traiter avec des YPG? Pour Washington, les YPG-Combattants Alliés pour Ankara Terroristes

La Bande le long de la Frontière turque “vais maintenant nettoyé”, c’est-à-dire du Ministère turc des affaires étrangères. Pour le Gouvernement turc, les YPG, les vastes Zones dans le Nord de la Syrie gère, syrien, Émanation de l’interdit à l’organisation Terroriste PKK et donc un Danger pour les turcs de Sécurité.

Du un Ami, l’autre Ennemi

Pour Washington, en revanche, les YPG un Allié important dans la Lutte contre la Terrormiliz Etat Islamique (IS). YPG-Combattants ont été ces dernières Années par les Etats-Unis, équipés et formés; Forces américaines ont coopéré dans la Lutte contre le IS avec les Milices kurdes – une histoire de Succès, car l’IS dans le Nord du déchirées par la guerre Civile en Syrie est largement battu. À Washington, on a donc peur que la Lutte contre l’YPG, par la Turquie, un Vide de pouvoir, provoque le les Islamistes que Einfalltor pourrait servir. Comment parvenir à un Accord d’Ankara, ces fondamentaux de Conflit d’intérêts destinée à surmonter, reste incertaine.

De même, il semble d’accord sur la Taille de la zone Tampon de donner. Le ministre de la défense Akar a déclaré Lundi que la Zone d’une Profondeur de 30 à 40 Kilomètres; le est deux fois plus grande, comme les Américains, ils avaient.

Des négociations sans Kurdes

Pour les Kurdes dans le nord de la Syrie, de nombreuses Questions demeurent. “Les Détails de l’Accord sont tout à fait incertaine”, de sorte Aldar Khalil, kurde Politicien et Membre du conseil d’administration du Mouvement pour une Société démocratique” (TEV-DEM). “Nous voulions une Partie des Discussions, mais la Turquie n’avait aucun Intérêt dans un Dialogue à trois. Une Solution sous Syriens, toi leur Destin en Main, serait en fait le bon Chemin a été long.” Le Politicien a fait aucun Doute que le Gouvernement turc, en fait pour la Sécurité et la Paix en vais. “La Turquie tente, à leurs Limites, à élargir et à la Guerre en Syrie pour ses propres Intérêts instrumentaliser”, l’Accusation Khalils.

Les Combattants kurdes dans la Lutte contre l’IS

Les Kurdes dans le Nord de la Syrie et le Gouvernement de Damas à craindre qu’une nouvelle Offensive sur un échange de population vise. Le Souvenir de l’Afrin sont sous Nordsyrern encore éveillé à la dernière Offensive en Janvier 2018, la Ville dans la Partie occidentale de Nordsyriens. Mohammed Bakir, Analyste du Rojava-Centre pour les Études stratégiques, rappelle les ravages de la Chirurgie. “Après l’Opération, il est venu à des Enlèvements, des Lösegelderpressungen, Pillage; Afrin-Kurdes ont été chassés de leurs Maisons et des Familles de Djihadistes remplacés.” Cet échange de population, pouvait, à la Stabilité et la Sécurité dans la Région, à long terme, de détruire, de sorte Bakir.

Une “zone de paix” pour les Réfugiés

Les de Washington et Ankara convenu “zone de paix” sera officiellement permettent de Réfugiés syriens à nouveau dans le nord de la Syrie et de ses caractéristiques. “Un Friedenskorridor sera construit pour personnes déplacées, les Réfugiés de retour dans leur pays d’origine peuvent,” il est dit dans la Déclaration de Washington et Ankara. Aucun Pays n’a autant de Réfugiés en provenance de Syrie accueilli comme la Turquie. Après le début de la Crise financière de l’Été dernier, et les risques de Pression sur le Marché du travail turc a basculé mais l’Ambiance au sein de la Population. De plus en plus de Turcs souhaitent maintenant, les 3,6 Millions de Réfugiés syriens le plus rapidement possible de l’expulser.

Mais les Américains ont des Intérêts. Vous ne voulez pas que la Syrie, après le retrait des Troupes AMÉRICAINES de nouveau dans le Chaos et de l’IS dans la Région des gains de Force. Devraient les Forces turques, les YPG combattre, il se pourrait que des Conséquences d’Ankara. Le 14. Janvier a tweeté le Président américain: “Nous commençons le retard le retrait de la Syrie. Nous, la Turquie économiquement les détruire, vous devez les Kurdes attaquent.”