Bénévole: les 50 Ans de “Contribution au Progrès”

0
81

De l’Afghanistan à l’afrique Centrale: Dans 91 Pays, allemand Bénévole actif. Depuis 1969, la Loi leur Travail. La Gang à l’Étranger a été, pour certains, qu’une ligne de Fuite, et a ensuite été de faire Appel.

Erwin Sauvage de Wildemann ne voulait pas à l’Armée. Son Diplôme d’Ingénieur, il avait, en 1975, frais, dans la Poche, ouvrit une Porte. “L’Aide au développement”, dit de Wildemann de la DW, “a été pour moi, une fois la Possibilité de faire son service Militaire de”contourner”.

Jeune Homme de 27 Ans, lui a offert quelques Années auparavant, adoptée Coopérants-Loi (EhfG) un moyen de Sortir. Ceux qui sont allés à l’Étranger pour de l’Aide, n’a pas pu à l’époque obligatoire le service Militaire à être utilisé. Le jeune Ingénieur se mit en Route vers le Cameroun. “C’est pourquoi je suis de cette Loi, très reconnaissant”, explique Erwin Sauvage de Wildemann.

Comme un jeune Homme au Cameroun: Erwin Sauvage de Wildemann

Envie de Campagne

Il y a 50 Ans, à l’Été 1969, le Bundestag, le parlement a adopté la Loi. Et pour que le Travail de donateurs qui facilite. En tant que foreur de puits certi é, des Enseignants ou des Agro-Experts, ils étaient déjà à l’époque, de nombreux Pays d’Afrique, d’Asie et d’amérique Latine en Usage. Maintenant, ils étaient aussi Malades et des retraites, de la protection sociale. Et n’avaient pas de service Militaire ont plus les moyens. Leur Mission conformément à la Loi: dans les Pays du Sud “, en partenariat pour le Progrès de contribuer”.

Erwin Sauvage de Wildemann, a atterri dans le Village de Bantoum dans l’Ouest du Cameroun. “Il s’agissait, dans les régions rurales, l’Exode rural, de lutter contre”, raconte-t-il. “C’était déjà un grand Thème et nous avons eu le Mandat de la vie à la Campagne la rendre plus attrayante.” La tentative de Wildemann, avec de nouvelles méthodes de culture, pour les Paysans. Mais aussi avec le Sport et le Jeu pour les plus jeunes Villageois.

Il y a moins de

Environ 30 000 Allemands ont de Wildemann, depuis 1969, gleichgetan. Et ce, “sans Erwerbsabsicht”, comme le prescrit la Loi, donc sans Salaire, mais seulement avec de l’Argent, l’Entretien de la ressource. Vous recevez en plus de Suppléments. Les Coopérants mais gagnent sensiblement moins que les autres travailleurs Détachés par des agences de coopération.

Coopérants en Allemagne seulement par sept Organisations reconnues sont envoyés à l’Étranger: la Société d’etat pour la Coopération Internationale (GIZ), ainsi que l’église et de la société civile, les Institutions. Maintenant va seulement environ 1000 Personnes par an dans cette Voie, 50% de moins qu’il y a dix Ans. “Les Chiffres sont surtout dans le Domaine de la Coopération au développement a diminué”, dit Ottmar de Holtz. Il est Président des Verts au Comité pour la Coopération économique au Bundestag. “Le Gouvernement fédéral a, sur une petite Demande de mon Groupe n’explique pas pourquoi les Chiffres sont en baisse.”

Commerce et de l’Idéalisme

L’Entreprise de la Coopération au développement a fortement évolué, de sorte que le Ministre en charge de Gerd Müller, de la CSU. “Il y a 50 Ans, étaient avant tout médical, artisanale, technique et pédagogique des Qualifications en demande”, écrit Müller dans un Recueil de l’Association “l’Association de Développement”. Aujourd’hui, tout va plutôt Expertise dans la protection du Climat, le Traumatisme, à la Pédagogie ou à la Numérisation.

1971: le Chancelier Willy Brandt visité allemande de Développement au Kenya

L’ancien Bénévole de Wildemann, estime que la Coopération au développement dans les dernières Années, le Magasin est devenu, s’commercialisé. “Cela fait partie du Concept, que l’Économie fonctionne. C’était à notre Temps n’est pas envisageable.” Allez-y toujours beaucoup d’Argent et de Matériaux. “De l’Allemagne détachés des Gens assis pour la plupart, dans bien des Bureaux climatisés dans les Métropoles avec votre connexion Internet. Ils espèrent que ce que vous avez de bonnes Connaissances et le Matériel à apporter, ajoutés par d’autres, à partager et à bon escient.”

Aussi, une fois dans l’autre sens

La Rédaction vous recommande

L’allemagne a adopté définitivement de l’Aide au développement de la situation financière d’un Arrosoir. Le ministre du développement, Gerd Müller veut l’Attribution de Fonds à des Directives plus strictes en faire la demande. (24.10.2018)

Le Gouvernement a fait de l’Afrique le de Priorité, l’Allemagne est sur le Continent, beaucoup plus présente que par le passé. Auxiliaires de dire dans son Rapport “Boussole 2019”, mais: Beaucoup de Priorités sont faux. (04.04.2019)

Beaucoup de Nations ont pas fondamentale Statistiques. Les Données dans des cas extrêmes, même la Vie et la Mort. (28.03.2018)

Oui, l’Aide au développement au cours des dernières Années, professionnalisation, estime également parti Vert de Holtz. Le Bénévole-Loi est certes pas une bonne Loi. “Mais nous devons à l’Avenir beaucoup plus de regarder un meilleur Échange équilibré: un Échange entre l’Allemagne et les pays en voie de Développement, une meilleure Sud-Nord-Échange et peut-être aussi de favoriser les Échanges entre les Pays du Sud entre eux.” Il veut que non seulement Allemands dans les pays en Développement, les sorties, mais aussi plus de Professionnels et de là en Allemagne. “Il montre que la politique d’attribution des Visas, il constitue un Obstacle majeur. Le le Gouvernement fédéral doit de résoudre. Il y a des Gens qui viennent, mais il pourrait être plus.” De Holtz espère que cela le Nombre des Coopérants total pourrait augmenter.

Regarder la vidéo 12:03 Partager

Veye Tatah: “Les Africains doivent Afrique à se développer.”

Envoyer Facebook Twitter google+ Tumblr VZ Xing Newsvine Digg

Permalink : https://p.dw.com/p/34AQX

Veye Tatah: “Les Africains doivent Afrique en développement”

Pour les anciens Coopérants de Wildemann, a été le premier moyen de Sortir le Cameroun est un Appel. “J’ai très vite remarqué qu’il y a une expérience significative et enrichissante Tâche peut être dans la Coopération au développement, de continuer”, dit-il. Ce Vendredi est de Wildemann, s’est rendu à Berlin. En collaboration avec d’autres anciens travailleurs humanitaires et la Chancelière allemande, Angela Merkel, il va regarder en arrière sur les 50 Ans de Coopérants-Loi. Pour de Wildemann, c’est aussi une Rétrospective sur sa vie Professionnelle. Quelle Alternative au service Militaire obligatoire a commencé, s’est terminée pour lui, avec toute une Carrière dans la Coopération au développement.