La Pomme De Discorde Au Moyen-Orient De La Conférence

0
41

C’est un Anti-Iran-Conférence? Ou faut-il cependant, pour la Paix et la Stabilité au Moyen-Orient? Un des ministres des affaires étrangères à Varsovie, divise les etats-UNIS et l’Europe – et de la discorde au sein de l’UE.

Ministre des affaires étrangères AMÉRICAIN Pompeo cherche des Alliés pour la Stratégie américaine de “la Pression” sur l’Iran

Qui peut quelque chose contre la Paix et la Stabilité? A fortiori, dans une de tant de Conflits déchirées de la Région comme le Moyen-Orient? Et pourtant, provoquant de cette Semaine dans la Capitale de la Pologne, attachées “Conférence pour la Promotion de la Paix et de la Stabilité au Moyen-Orient, de nouvelles Tensions, encore avant qu’elle ne commence.

La Querelle a commencé avec la liste des Invités: Parmi les quelque 70 Pays, à Varsovie ont été invités, manquait à l’Iran, Pays qui, selon la Volonté de Co-états-UNIS dans le Foyer de l’Événement. Téhéran a jeté de la Pologne, un Anti-Iran-Réunion à organiser. Des Tensions diplomatiques ont suivi, les Spéculations sur une Annulation de la Conférence ont fait le Tour.

Réduction des risques: la Pologne, le Vice-Ministre des affaires étrangères, Maciej Long (à droite) tente lors d’une Visite à Téhéran, la suprématie de la lisser

“Si c’est vraiment pour la Paix au Moyen-Orient serait, tout le monde devrait être invités, bien sûr, l’Iran lui-même”, dit Robert Czulda, Iran, Expert à l’Université de Lodz, en Conversation avec DW. “Mais ici, il ne s’agit pas en premier Lieu pour la Paix. Il s’agit ici de la création d’une Alliance.”

L’ancien Ministre polonais des affaires étrangères, Radek Sikorski craint, la Conférence pourrait Pologne dégâts, surtout en Europe. “D’abord, nous sommes d’accord à Bruxelles, la Position à l’égard de l’Iran ensemble, et puis nous faisons clairement que nous ne soyons pas d’accord”, commente Sikorski. “Cela donne l’Impression de l’Infidélité”.

Transatlantique Question De L’Iran

L’europe et les états-UNIS partagent fondamentalement différentes Approches dans les relations avec l’Iran. Le plus évident est le Atomabkommen avec Téhéran. Les etats-UNIS en Mai 2018 unilatéralement sortis et ont, avec l’Imposition de Sanctions économiques d’une Campagne de “la Pression” contre Téhéran déchaîné. Berlin, Londres, Paris veulent en tant que Signataire de la Atomabkommen de le maintenir en Vie et continuer sur la boîte de Dialogue.

Certes, les Sanctions AMÉRICAINES et européens des échanges économiques avec l’Iran massif prises. Mais les Européens cherchent à dépassé les états-UNIS, d’Iran, d’inciter, de continuer sa Partie de l’accord de répondre. À la fin de Janvier a été “Instex” a été lancé. Cette du Dollar AMÉRICAIN indépendant Zahlungskanal, et en dépit de Sanctions AMÉRICAINES Transactions avec l’Iran.

Les Ministres des affaires étrangères de la France, Le Drian, l’Angleterre, Hunt, et de l’Allemagne, de la Meuse, les Sanctions AMÉRICAINES contourner

Effectivement remplies, l’Iran, jusqu’à présent, les Règles du Atomabkommens. En maintenant 13 par rapport à la internationale de l’énergie Atomique (AIEA) confirmé récemment en Novembre 2018. Dan Coats, Directeur national, services de Renseignement des états-UNIS, la fin de l’Iran à la Fin de Janvier, il “poursuit actuellement, aucune des activités essentielles à la Construction d’une Bombe atomique, étaient nécessaires”, et je garde le Atomabkommen.

Malgré massive américaine, la Pression se montrent les Pays de l’UE, dans sa Défense du Atomabkommens avec l’Iran jusqu’à présent fermé pour la dernière fois le 4. Février, dans une Déclaration à la Commission de l’UE. Car le lourd Accord de Joint Comprehensive Plan of Action (JCPoA) – comme un élément Clé dans la Lutte contre la Prolifération des armes nucléaires et le Retrait américain de l’Accord regrette.

La pologne poursuit ses propres Objectifs

D’autant plus étonnée de l’Europe, Varsovie, le Lieu pour le moyen-Orient de la Conférence apparaissait. Le erstauntesten étaient peut-être même les Polonais eux-mêmes. Comme les Médias polonais ont rapporté, de Varsovie, de la Publication de la Conférence par le Ministre des affaires étrangères AMÉRICAIN Mike Pompeo la Mi-Janvier, a été surpris par la. En dépit de ces Plans, mais sans fixer de Date.

“Pour la Pologne, le Moyen-Orient n’est pas si important, nous sommes là, politiquement peu actif”, a commenté le polonais Iran-Expert, Robert Czulda. Le Politologue estime de Pologne a la controversée de la Conférence pour des Raisons tout autres admis: “Nous avons envie de Troupes AMÉRICAINES en permanence dans la Pologne de stationner”.

Le Pays aspire permanente d’une Base militaire AMÉRICAINE. Deux Milliards de Dollars, veut Varsovie fournir. Le Projet de Président des états-unis Trump encore plus attrayant, le Président polonais Andrzej Duda Septembre dernier à Washington proposé de, le point d’Appui “Trump”.

Veut plus de Présence AMÉRICAINE en Pologne: “Trump”, le risque est de Varsovie Querelle avec les Partenaires de l’UE

Etats-UNIS, divise l’Europe

Le polonais Intérêt américain de Protection, les états-UNIS pourraient en tant que puissant Levier. “Tous les États de la menace de voir, de connaître en fin de compte qu’une Adresse où cette Sécurité permet de récupérer: C’est Washington”, estime la cathédrale de Cologne Politologue Thomas Jäger. “Là, on utilise, pour la Cohésion de l’UE dans d’autres Questions de briser. L’Iran, la Politique est aussi une Question”, analyse l’Expert en Politique internationale.

En conséquence faible de l’Engouement des Européens. Après une diplomatique Lutte pour le Contenu de la Conférence a été, au moins formellement, l’Anti-Iran-Personnage à travers l’Élargissement de l’Agenda affaibli. La Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de Sécurité, Federica Mogherini, a déclaré tout de même leur Participation.

Le secrétaire aux affaires Étrangères britannique Jeremy Hunt a confirmé sa Venue qu’après l’avoir également sur le Yémen, la Guerre sur l’ordre du jour était fixé. “L’Étiquette a changé et nous avons maintenant un thème beaucoup plus large de mesures de Sécurité au Moyen-Orient”, Ellie Geranmayeh du European Council on Foreign Relations, à CONDITION que”, mais de l’Intention de Washington, ici bonne Passe décisive pour une Alliance internationale de fournir Président Trumps ‘Campagne de la Pression sur l’Iran adhère”, – explique Geranmayeh dans la Conversation avec la DW.

Problème: Des Missiles Iraniens. Voici les Européens et les etats-UNIS accordent

États-UNIS augmente Utilisation

Pour l’Europe, le Ministre des affaires étrangères, mais encore pour le Voyage à Varsovie pour se déplacer, a Washington relance: à Côté de Ministre des affaires étrangères, Mike Pompeo est aussi Vice-président Mike Pence et Jared Kushner, lors de la Conférence prévu. Aussi, le premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu. Dans plusieurs Capitales européennes, on pourrait encore dans les mentalités, attend de l’Iran, Experte Geranmayeh. “Peu de temps avant Torschluss de certains Pays, mais encore de leur Ministre des affaires étrangères, envoyez – spécialement les Pays d’Europe de l’est, leurs bonnes Relations avec Washington veulent obtenir”.

Les Russes restent toutefois loin. Coïncidant avec la Conférence de Varsovie rencontrer les Présidents de la Russie, de la Turquie et de l’Iran, en russie, à Sotchi pour la Syrie. L’absence est à Varsovie que celui de l’Allemagne chef de la diplomatie Heiko Maas. Il assiste au lieu de cela, le Jour d’après la conférence de sécurité de Munich. Et de la Sécurité du Moyen-Orient, traditionnellement, en haut de l’Agenda.