Visite de la Crise: Tsipras à Moscou

0
24

Le Vendredi (7.12.) est le premier Ministre Grec Alexis Tsipras pour une Visite de travail en Russie prévu. Il existe une grande matière à débat, mes Experts.

L’Été dernier étaient les Relations bilatérales à un point bas atteint: la Grèce avait deux Diplomates russes interdisant l’Entrée sur; en Contrepartie, a Moscou, les deux Diplomates grecs. La Résolution de ce long différend de nom pour “Macédoine”. D’Athènes, Ministère des affaires étrangères a cette Date, le suggérez, les réserves de Diplomates auraient tenté de corrompre des Fonctionnaires, afin d’approcher le pays d’en empêcher. Ensuite, fit de la Russie, chef de la diplomatie Sergueï Lavrov, un projet de la Grèce de Visite à court terme éclater. Un peu plus tard, a dû la Ministre grec des affaires étrangères Nikos Kotzias de démissionner de son poste dirige maintenant Tsipras lui-même. L’occasion d’un nouveau Rapprochement avec le Kremlin?

Politologue Thanos Veremis se montre sceptique: “la Relation entre la Grèce et la Russie, il est de plus mal, car Athènes, l’Accord pour la Macédoine reste favorable”, dit l’Expert de l’Entretien avec la DW. Moscou laine le Voisin du nord de la Grèce, de l’Influence occidentale tenir à l’écart. Ce faisant, il permettra également de rester, quel qu’en soit le Ministère des affaires étrangères à Athènes. Un Rapprochement du Kremlin était difficile, croit Veremis. “Aujourd’hui, Tsipras à fond la Carte des états-unis, et cela est compréhensible à partir de son point de Vue. Il voit son Avenir dans la mesure où il y a de l’Avenir”, explique le Politologue.

Le Tournant de la politique Économique-Réalisme

Passé semblent les Temps, comme les linksgeführte Gouvernement à Athènes, sur le point Culminant de la Crise de la dette à Moscou leva les yeux et de tous les Partenaires de l’UE, pour “Linientreue” rappelle à l’dû. Lors de la visite officielle à Moscou en Avril 2015 Tsipras devait tout de même reconnaître que le Kremlin est certes approfondie des relations Économiques”, dans la Perspective, mais pas d’aide financière à l’krisengeplagte pays méditerranéen accordé. “La partie grecque ne nous a pas demandé de l’Aide”, a déclaré à l’époque, le Président russe Vladimir Poutine. D’autant plus s’est intéressé à la Kremlchef toutefois, une Coopération étroite dans le domaine de l’Énergie. À l’époque déjà négocié Poutine et Tsipras sur une Participation de la Grèce, à la construction du Gazoduc Turkish Stream, la fourniture de Gaz russe à travers la Mer Noire vers l’Europe. Ce Vendredi, le Sujet est à l’ordre du jour.

L’épine dans la russie de l’Œil: la Macédoine reçoit en Juillet 2018, à l’Invitation de l’Otan pourparlers d’adhésion

Grecque point de Vue était Turkish Stream, un Projet intéressant, dit Thanos Dokos, Directeur de l’Athènes des Think Tanks ELIAMEP. Cependant: “la Grèce ne sera de participer, si l’UE et les etats-UNIS donnent leur Consentement”, le Politologue à l’égard de la DW. Si il était discutable, d’autant que les etats-UNIS de leur propre politique Énergétique dans la Région voie pour Gaz à l’europe du sud-est la région du nord de Port d’Alexandroupolis à fournir, estime Dokos.

Pour des Complications supplémentaires dans l’est de la Méditerranée, de veiller turque Menaces à l’encontre de Chypre, compte tenu du projet de Gaz et de Pétrole de la Côte est de l’Île divisée. Selon les Informations de la gauchistes “Journal des Rédacteurs”voulez Tsipras et Poutine lors de leur Rencontre Vendredi après-midi, également sur “l’Évolution dans l’est de la Méditerranée”. Politologue Veremis estime qu’il est dans l’Intérêt de la Grèce, les Puissances occidentales dans la politique énergétique, le Débat d’intégrer les Contradictions turque Politique sont à noter. “Il ne peut pas être qu’un Pays de l’OTAN, comme la Turquie d’un Côté russe des ressources Énergétiques utilisables et de l’autre Côté occidental, les compagnies d’énergie le Droit de refuser, de la Côte de Chypre au Gaz.”

Crise de l’Orthodoxie

Malgré toutes les Divergences, il est prévu que Tsipras et son russe Accueilli plusieurs bilatéraux en matière de Commerce et de la convention culturelle signer. D’ailleurs, la Visite de l’Occasion, de belles Paroles pour échanger et partager atout: les orthodoxes de la Fraternité entre les deux Pays, à invoquer. Mais ici aussi, le menace de l’Adversité: Dans le Sillage de la Crise de l’Ukraine pousse le Gouvernement de Kiev sur une version autonome de l’Eglise orthodoxe, qui est indépendante de la Russie. Reoit le Soutien du “Patriarche Œcuménique de Constantinople”, Ehrenoberhaupt de l’Orthodoxie, avec Siège à Istanbul, à son tour, un bon Rapport à la Grèce entretient. La dernière escalade du Conflit pour l’Indépendance ecclésiastique de l’Ukraine a bien “considérablement à la Détérioration des Relations entre Athènes et Moscou contribué”, rapporte le auflagenstärkste d’Athènes Quotidien “Ta Nea”.

Orthodoxe Frères: Poutine s’est rendu en Mai 2016, le grec Monastère du mont Athos

Selon l’Avis du Politologue Veremis la Situation est plus compliquée que visible à première Vue. Le Patriarcat Œcuménique a son propre Agenda et qui n’est pas nécessairement identique à l’Agenda de l’Église de Grèce ou le Gouvernement d’Athènes”, précise-t-il. Si le Thème de Moscou, comme prévu, je vais le Gouvernement grec probablement souligner que vous n’avez pas la Compétence dans les Affaires du Patriarcat d’intervenir.